4.11 sur 5 0 Centre Européen de Formation Centre Européen de Formation Centre Européen de Formation Avis-vérifiés.com Sur 419 avis
Les champs avec un * sont obligatoires.
RECEVEZ
GRATUITEMENT
NOTRE DOCUMENTATION
Pour nous contacter: 01 83 777 000

Coucher les enfants tôt diminue le risque d’obésité

D’après une étude américaine récente, les tout-petits qui vont au lit après 21h doublent leurs risques de devenir obèses à l’adolescence. Mais l’heure du dodo n’est pas toujours simple à faire respecter…

Petite fille en pyjama
Le saviez-vous ? Les jeunes qui se couchent tard en semaine de cours subissent souvent une importante prise de poids. Celle-ci ne serait même pas compensée par la durée totale du sommeil, montre d’ailleurs une étude américaine publiée il y a peu dans la revue Sleep. Mais la corpulence à l’adolescence semble également influencée par les habitudes nocturnes dans la petite enfance, révèlent des travaux parus récemment dans The Journal of Pediatrics. Pour en arriver là, les chercheurs de l’Université d’Ohio (Etats-Unis) se sont basés sur un panel de 1 000 enfants, âgés entre 4 ans et 15 ans.

 

20h, pas plus !

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 23% des jeunes qui allaient au lit après 21h durant leur tendre enfance sont en surpoids. A contrario, les tout-petits qui partaient se coucher à 20h grand maximum deviennent beaucoup moins obèses que leurs congénères, avec un score d’à peine 10%. Les parents doivent impérativement établir une routine du dodo afin de diminuer les risques d’obésité pour leurs enfants. Cela permet de renforcer un comportement positif et un développement social, cognitif et émotionnel !

 

Tout le monde n’est pas égal au moment de dormir

La principale auteure de l’étude Sarah Anderson ajoute que l’heure du coucher n’est pas forcément simple à respecter chez certaines familles. Il y a des parents qui finissent le travail à des heures très avancées. Les dodos tardifs restent aussi plus fréquents chez les enfants qui ne sont pas blancs ou dont les ménages perçoivent de faibles revenus.

L’obésité peut mettre à mal les adolescents dans une lutte perpétuelle contre leur surpoids et leur santé : diabète, maladies cardiaques… d’où la nécessité de se pencher sur ces problèmes le plus tôt possible !

Commentaires

commentaires

Catégories
[contact-form-7 id="692" title="Formulaire de contact 1_copy"]
Les champs avec un * sont obligatoires.
RECEVEZ
GRATUITEMENT
NOTRE DOCUMENTATION
Pour nous contacter: 01 83 777 000

Communauté

PICTO YOUTUBE CENTRE EUROPEEN DE FORMATION
PICTO GOOGLE+ CENTRE EUROPEEN DE FORMATION