4.11 sur 5 0 Centre Européen de Formation Centre Européen de Formation Centre Européen de Formation Avis-vérifiés.com Sur 419 avis
Les champs avec un * sont obligatoires.
RECEVEZ
GRATUITEMENT
NOTRE DOCUMENTATION
Pour nous contacter: 01 83 777 000

Pour l’OMS, les Françaises n’allaitent pas suffisamment

Dans l’Hexagone, seul 1 enfant sur 5 reçoit toujours du lait maternel à 6 mois, en dépit des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Mais la durée de l’allaitement dépend de facteurs affectifs, sociaux… et résulte d’un choix personnel.

Maman qui s'apprête à allaiter son bébé

Selon une enquête de l’Inserm et de l’Université Paris-Descartes, la période d’allaitement des bébés français atteint maintenant 4 mois. C’est mieux que la durée moyenne de 8 à 10 semaines recensée dans les années 1990 sur notre territoire. Mais pas assez pour les autorités sanitaires internationales.

Le lait maternel a des effets bénéfiques reconnus à la fois sur la santé du nourrisson et sur celle de la mère. L’OMS recommande donc aux mères de procéder à un allaitement complet jusqu’à l’âge de 6 mois et à un allaitement partiel jusqu’à 2 ans, écrivent les auteurs de l’étude parue il y a peu dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’Institut de veille sanitaire.

 

70% des mamans allaitent à la naissance de leur enfant

Dès la fin de leur accouchement, la plupart des Françaises (70%) commencent à allaiter de manière naturelle. Un mois plus tard, la proportion de femmes allaitantes tombe à 54%. Six mois après la naissance, à peine un bébé sur cinq reçoit encore du lait maternel.

Ces chiffres contrastent fortement avec ceux de l’Allemagne ou l’Italie, où la moitié des mères allaitent pendant 3 à 4 mois leur nourrisson.

 

Des facteurs liés à la situation familiale, l’emploi, l’éducation…

D’après les chercheurs, les mamans qui ont moins de 30 ans, vivent seules, sont en surpoids, fument… ont tendance à arrêter prématurément l’allaitement maternel. Même chose pour les personnes qui ont un faible niveau d’études ou dont les revenus du foyer ne sont pas importants.

Mais l’allaitement répond avant tout à un choix personnel. L’essentiel est de nourrir son enfant comme on l’entend, sans culpabiliser. Personne ne peut juger, pas même les titulaires d’un CAP petite enfance.

De toute façon, le droit du travail n’accorde que 10 à 13 semaines de congé maternité. Il faut donc s’adapter en conséquence !

Commentaires

commentaires

Catégories
[contact-form-7 id="692" title="Formulaire de contact 1_copy"]
Les champs avec un * sont obligatoires.
RECEVEZ
GRATUITEMENT
NOTRE DOCUMENTATION
Pour nous contacter: 01 83 777 000

Communauté

PICTO YOUTUBE CENTRE EUROPEEN DE FORMATION
PICTO GOOGLE+ CENTRE EUROPEEN DE FORMATION