4.11 sur 5 0 Centre Européen de Formation Centre Européen de Formation Centre Européen de Formation Avis-vérifiés.com Sur 419 avis
Les champs avec un * sont obligatoires.
RECEVEZ
GRATUITEMENT
NOTRE DOCUMENTATION
Pour nous contacter: 01 83 777 000

Origines de l’autisme : une étude suédoise revient sur le sujet

En Suède, une nouvelle étude vient de confirmer que les causes génétiques et environnementales sont à considérer de manière égale dans le traitement de l’autisme. Une mise en lumière qui permet de mieux cerner le contexte de cette maladie.

Illustration origines de l'autisme

L’autisme : des origines génétiques

Selon une nouvelle étude réalisée par des chercheurs suédois (source LeMonde.fr), les origines génétiques représentent 50% des causes possibles de l’autisme (contre 90% habituellement). Les risques semblent plus importants pour un enfant qui a un frère ou une sœur autiste (10 fois). Ces risques diminuent à mesure que les alliances s’éloignent : demi-frère ou demi-sœur (3 fois), cousin (2 fois), etc.

L’étude a été réalisée sur plus de 2 millions de Suédois, âgés de 8 à 32 ans, parmi lesquels plus de 14 000 cas d’autisme ont été relevés.

 

Les causes environnementales

L’enquête bouleverse également le rôle du statut socio-économique de la famille. Les médicaments pris par la mère avant et pendant la grossesse peuvent aussi représenter des risques d’autisme à la naissance. Ces risques deviennent d’ailleurs plus importants si la mère présente des infections ou si des complications surviennent lors de l’accouchement.

 

L’autisme et la société

L’autisme correspond à une maladie caractérisée par un trouble du développement chez l’enfant. Les signes les plus alarmants sont la difficulté de celui-ci à s’intégrer dans la société, à tisser des relations avec les autres, à communiquer de manière explicite. Il s’agit aussi d’une maladie qui commence et qui évolue à mesure que l’enfant grandit. Les médecins parlent alors d’autisme infantile pour les moins de 3 ans, de syndrome d’Asperger dès l’âge de 3 ans et une forme de trouble plus importante pour les plus âgés.

L’intégration d’un enfant autiste dans le milieu social requiert des mesures d’accompagnement spécifiques. Parfois, l’intervention d’un auxiliaire de vie est recommandée pour assurer un progrès continu chez un enfant autiste afin qu’il soit accompagné dans ses progrès… mais il ne remplace pas un infirmier.

Commentaires

commentaires

Catégories
[contact-form-7 id="692" title="Formulaire de contact 1_copy"]
Les champs avec un * sont obligatoires.
RECEVEZ
GRATUITEMENT
NOTRE DOCUMENTATION
Pour nous contacter: 01 83 777 000

Communauté

PICTO YOUTUBE CENTRE EUROPEEN DE FORMATION
PICTO GOOGLE+ CENTRE EUROPEEN DE FORMATION