Métier d’auxiliaire de santé équine

doc asa equin
TÉMOIGNAGE
« Au sein de la clinique j’accueille les clients et les chevaux, je fais du secrétariat, j’aide en chirurgie, etc. J’aime la poussée d’adrénaline à l’arrivée des urgences, la gestion des labos (recevoir les délégués et commerciaux de différentes marques, choisir parmi les gammes de produit, etc.) et le contact avec la clientèle. Passionnée de chevaux, j’aime leur prodiguer les soins nécessaires. Quant aux propriétaires, il faut savoir les rassurer et les calmer. »
Mathilde (30 ans), auxiliaire de santé équine en clinique vétérinaire rurale

Auxiliaire de santé équine, un métier très à cheval sur le soin

On dénombre aujourd’hui plus de 13 600 vétérinaires qui exercent sur le territoire. Certains travaillent essentiellement dans le milieu équin, d’autres interviennent en partie pour le cheval. En tout, 38% développent une activité équine.

soin-cheval

Le métier de l’auxiliaire de santé équine

L’auxiliaire de santé équine joue un rôle essentiel auprès du vétérinaire équin. En effet, en clinique ou en déplacement (élevage, centres équestres, haras…), il est quotidiennement en contact avec les clients, propriétaires d’animaux ou éleveurs. Assurant l’accueil mais présent aussi pour les rassurer lorsqu’un animal est pris en charge, il peut être amené à représenter le vétérinaire lors d’échanges avec des services administratifs ou des représentants de produits pour animaux.

Un aide-soignant pour chevaux

Auprès du vétérinaire équin, son rôle est essentiel : accueil de l’animal, prise de température, pose de pansements, de perfusions… Lors des interventions chirurgicales, c’est lui qui prépare le cheval, dresse le bloc opératoire puis assiste le vétérinaire. Sachant faire face aux situations délicates, c’est lui qui a en charge un cheval resté en convalescence. Après surveillance du réveil post-opératoire, il le nourrit et lui apporte les soins nécessaires (en clinique ou chez le propriétaire). Luttant contre les risques de contamination, il s’assure que l’animal reprenne du poil de la bête et rejoigne sa pâture.

A mi-chemin entre le secrétaire et le commercial

Au-delà de l’accueil et de l’assistance au vétérinaire, l’auxiliaire de santé équine a un rôle administratif au sein du cabinet ou de la clinique : il gère les prises de rendez-vous, la gestion des plannings, l’édition des factures… Au vue du lien qu’il entretient avec les propriétaires d’animaux, c’est également lui qui a en charge la vente de produits pharmaceutiques, nutritionnels ou de soins.

Débouchés et salaire

L’auxiliaire de santé équine est salarié en cabinet, clinique ou centre hospitalier vétérinaire. Il est soumis à la Convention Collective des cabinets et cliniques vétérinaires.

Un élève ayant suivi la formation d’auxiliaire de santé équine du Centre Européen de Formation intègre l’échelon 3. La rémunération tourne autour de 1 546,15 euros.

Evolution / reconversion

  • Evolution aux échelons 4 et 5
  • Spécialisation dans d’autres espèces animales
  • Secrétariat dans la filière équine