Témoignage de Béatrice, CAP Petite Enfance à distance

Recevez une brochure GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1 Quel domaine vous intéresse ?
2 Dites-nous en un peu plus sur vous
3 Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4 Indiquez-nous votre numéro de téléphone

Béatrice donne son avis sur le CAP Petite Enfance à distance du Centre Européen de Formation

Après 20 ans dans la restauration, j'ai décidé de me lancer dans la formation CAP Petite Enfance, pour enfin faire le travail que j'ai toujours voulu.

Béatrice

Béatrice, pourquoi avoir choisi de travailler avec les enfants ?

Après 20 ans passés dans la restauration, j’ai toujours pensé à me reconvertir. Mes enfants étaient grands, j’aurais voulu le faire il y a 20 ans mais je n’ai pas pu. Donc, le moment était venu de me lancer ! 

Aujourd’hui, tu travailles dans une crèche Montessori ?

Oui ! En fait, je connais Montessori depuis 20 ans puisque l’un de mes 2 enfants est passé par une école Montessori.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton métier ?

J’aime plein de choses ! Surtout me consacrer à la bienveillance, aux soins, au bien-être et à l’éveil des petits.

Peux-tu nous raconter une journée type ?

C’est très vivant ! Ça commence à 7h30 le matin. Je dois tout mettre en place, tout organiser, prévoir les activités pour les enfants. Et puis je commence à accueillir les parents, puis les enfants. Et je me consacre ensuite, aux activités d’éveil, aux repas, etc…

Est-ce que tu penses qu’il y a des qualités indispensables pour travailler dans la petite enfance ?

Personnellement je trouve l’écoute, la disponibilité, le respect de l’autre, être naturel et spontané.

Pourquoi avoir choisi le Centre Européen de Formation ?

Le Centre Européen de Formation m’a permis de travailler à la maison, à mon rythme en ayant tout de même mon activité professionnelle à côté. Ce qui m’a permis de m’organiser.

Tu travaillais plutôt avec les classeurs ou avec l’e-learning ?

J’ai commencé par les classeurs. Et puis, finalement l’e-learning je l’ai découvert un peu tard. Mais aujourd’hui je m’y appuie plus pour ma formation d’auxiliaire de puériculture.

Comment s’est passé la relation avec l’équipe pédagogique ?

Super ! En fait, j’avais peur au départ de les déranger. Et puis, ça s’est fait naturellement. Quand j’avais besoin de résoudre un problème, il suffisait que j’appelle et je tombais sur un professeur ou un conseiller.

Aujourd’hui, tu souhaites passer ton concours d’auxiliaire de puériculture ?

En effet, je souhaite devenir auxiliaire de puériculture parce que pour moi c’est un moyen d’avancer. Etant donné que je suis plus dans le soin et la sécurité apportés aux enfants.

As-tu des conseils pour nos élèves ?

Déjà je pense qu’il faut être motivé car une fois que l’on a la motivation, tout devient plus simple ! Et bien entendu, un peu d’organisation !