Le concours d’ATSEM : pour travailler en école maternelle comme fonctionnaire

Le concours d’ATSEM ajouté au CAP Petite Enfance vous ouvre les portes des écoles maternelles. Vous obtenez la stabilité et la sécurité du fonctionnaire. Et une reconnaissance plus grande.

Un fonctionnaire indispensable aux écoles maternelles

L’Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles (ATSEM) a le statut de fonctionnaire, synonyme de stabilité et de sécurité de l’emploi. De nombreuses opportunités existent pour le métier d'ATSEM car la loi impose la présence d’un ATSEM dans toutes les classes maternelles de l’école publique. Sous la responsabilité du directeur ou de la directrice, l'ATSEM seconde les enseignants (instituteurs) pour l’animation et l’éducation d’enfants de 3 à 6 ans. Les compétences du métier d'ATSEM sont reconnues, et très demandées.

L'ATSEM est essentiel à la bonne marche de l'école maternelle. Les missions variées concernent l’éveil et le soin des enfants. Au quotidien, l'ATSEM contribue

  • à l’accueil,
  • à la propreté et l’hygiène
  • au relationnel avec les parents
  • aux projets éducatifsmétier atsem

Par exemple, il aide les enfants pour les repas, et il assiste l’instituteur ou l’institutrice dans les activités. Il cherche constamment à satisfaire les besoins des enfants et à les stimuler. Un enrichissement au quotidien, avec des responsabilités motivantes !

Les horaires du métier d'atsem : ils sont fixés par la collectivité avec une amplitude variable en fonction des évènements (fêtes d’école, réunions, conseils d’école, etc.). Ils sont malgré tout réguliers et permettent à l’ATSEM de prévoir son planning et d’organisersa vie personnelle sans surprise de dernière minute ! Il a la possibilité d’annualiser son temps de travail et exerce en équipe pluridisciplinaire.

Misez sur votre sens du relationnel et de l’organisation

Les relations humaines occupent une place capitale dans le métier d'ATSEM. Il travaille en contact permanent avec de jeunes enfants, leurs parents et ses collègues. Le but du métier d'ATSEM est de créer un environnement sécurisant pour permettre aux jeunes enfants de s’épanouir et grandir. Il fait preuve de douceur et de prévenance pour les accompagner. Il rassure aussi leurs parents, qui lui font entièrement confiance pendant la journée.

Bien s’organiser est indispensable pour proposer de multiples activités tout en respectant le rythme de chaque enfant. Patience et flexibilité aident également à gérer l’emploi du temps de la meilleure façon. Utilisez tous vos atouts pour profiter d'un métier passionnant au quotidien.

L'employeur de l'ATSEM

L’ATSEM travaille pour une commune, une structure intercommunale ou un département. Il est en principe rattaché à la direction des affaires sociales, de l’éducation ou de l’enfance.
L’ATSEM réfère, selon le cadre dans lequel il se trouve, à différents interlocuteurs.
Il est placé sous l’autorité hiérarchique de la collectivité pour laquelle il travaille. Il est sous la responsabilité fonctionnelle du directeur d’établissement sur le temps scolaire et sous la responsabilité directe de l’enseignant qu’il assiste.

Il est en contact permanent avec les enfants et les enseignants qui l’encadrent, et en relation quotidienne avec l’équipe enseignante, avec le responsable direct de la collectivité et les personnels périscolaires.

 

devenir atsemLe lieu de travail

La réussite à au concours ATSEM ne vaut pas recrutement, les Agents territoriaux nommés lauréats sont inscrits sur une liste d’aptitude nationale. .L’inscription est valable une année et renouvelable deux fois. Les lauréats doivent donc mener leurs propres recherches d’emploi : la décision de recrutement appartient aux collectivités territoriales. 

Vous pouvez prendre la décision de chercher un emploi dans la région ou la ville où vous aimeriez travailler.
Il n’y a aucune obligation à se cantonner à votre région, mais vous pouvez, au contraire, profiter de cette particularité pour favoriser, voire faciliter votre mobilité.

Déroulement de carrière

Le métier ATSEM appartient à la filière médico-sociale et relève d’un cadre d’emplois de catégorie C.
Le cadre d’emplois des ATSEM comprend trois grades :

  • Agent territorial spécialisé des écoles maternelles de  1ère classe (11 échelons) ;
  • Agent territorial spécialisé principal des écoles maternelles de 2ème classe (11 échelons) ;
  • Agent territorial spécialisé principal des écoles maternelles de 1ère classe (7 échelons).


Les  Agents spécialisé de 1ère classe sont recrutés par concours externe (le Concours pour lequel vous candidatez). Une progression dans leurs cadres d’emplois est envisageable par la voie de l’avancement :
Sous réserve de l’existence d’un poste vacant, la nomination au grade supérieur est prononcée par l’autorité territoriale, après inscription des personnes pressenties pour un avancement sur un tableau annuel dédié.
L’inscription des personnes pressenties est établie par ordre de mérite après avis de la commission administrative compétente. (L’autorité territoriale).

L’avancement d’échelon se traduit par une augmentation de salaire. Il est fonction à la fois de l’ancienneté et de la valeur professionnelle du fonctionnaire.
Il a lieu de façon continue : chaque grade comporte plusieurs échelons et l’on avance d’échelon en échelon dans le même grade.
Les grades d’ATSEM principal de 2ème et 1ère  classe sont des grades d’avancement.
Les statuts particuliers fixent le minimum d’ancienneté exigible pour accéder à l’échelon (ou au grade) supérieur. Toutefois au vu de l’évolution de la note, des réductions ou des majorations d’ancienneté, par rapport à l’ancienneté moyenne exigée peuvent être accordées.
L’avancement d’échelon est fonction de l’ancienneté et de  la valeur professionnelle des fonctionnaires.

 

 

Actualités

Ajouté le 20/08/2014

Le code informatique enseigné dès la primaire

Le numérique fait partie intégrante de la culture du XXIème siècle. Rien d'étonnant à ce que le code informatique soit désormais au programme scolaire des classes primaires.


Ajouté le 07/29/2014

Le co-dodo favorise la mort subite du bébé

De nombreuses études le confirment. Le co-dodo est impliqué dans 75% des morts subites du nourrisson. Les moins de trois mois sont les plus à mêmes de s'étouffer dans leur sommeil. Comment réduire un maximum les risques ?

Toutes les actualités