Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
dépilation
Publié le 12 avril 2016, par Simon

La dépilation, une pratique beauté incontournable et problématique

Selon une étude récente faite par Ipsos, les Françaises se privent parfois d’une activité parce qu’elles sont mal dépilées ! Les raisons restent simples : manque de temps, flemme…

La honte des poils

En France, l’enquête réalisée par Ipsos pour Wilkinson révèle que 62% des femmes ont déjà renoncé à faire quelque chose en particulier car elles étaient mal dépilées. Parmi les moins de 35 ans, 42% des personnes interrogées ont déjà annulé une activité à cause de ce problème.

Pas besoin d’un CAP esthétique pour le savoir ! Source importante de préoccupation, le poil devient une véritable corvée pour certaines. Plus d’une Française sur deux a abandonné l’idée de porter une tenue précise en raison d’une pilosité disgracieuse. 11% d’entre elles ont même annulé un rencard du fait de ne pas avoir anticipé leur dépilation. C’est ce que montrent les chiffres ciblant 1 103 femmes âgées de 16 à 65 ans, sondées sur Internet du 12 au 16 février dernier.

À la recherche d’une dépilation facile et express

Près d’une Française sur deux a fait l’impasse sur une dépilation par paresse (44%). Mais 41% font preuve d’audace en portant des vêtements qui couvrent les zones poilues incriminées.

37% des dames veulent une solution rapide et gardent toujours un rasoir à portée de main dans leur salle de bain. Seulement 14% s’organisent en prenant rendez-vous dans un institut de beauté pour se faire dépiler à l’avance. 13% ont toujours une pince à épiler dans leur sac en cas de besoin.

Podium des moments embarrassants

  • 49% des femmes ont omis au moins une fois de dépiler le bas des jambes ou le creux des aisselles
  • 30% se sont déjà rendues à la piscine avec une épilation imparfaite du maillot
  • 22% ont arboré quelques poils sous les aisselles en réunion ou dans les transports

Et vous, comment vivez-vous la contrainte de la dépilation ?