Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
Apprenez à votre chiot comment rester seul
Publié le 14 octobre 2016, par Simon

Apprendre à son chiot comment rester seul

A partir de l’âge de 2 mois, votre chiot peut tout à fait expérimenter la solitude en occupant la maison pendant plusieurs heures. Et ce sans faire aucun dégât ! Ainsi, comment apprendre à son chiot comment rester seul ?

Aménagez un espace chaleureux

Gardez à l’esprit que votre chiot n’a jamais été seul : il a toujours vécu avec sa mère, sa fratrie, les autres bêtes de l’animalerie… Vous devez impérativement confectionner un nid douillet dans lequel votre animal se sent protégé. Le contact d’une couverture peut déjà le rassurer. N’hésitez pas à ajouter l’un de vos t-shirts imprégné de votre odeur. Les chiots s’attachent très vite à leur maître !

Limitez son lieu de vie

Votre petit compagnon ne doit pas avoir accès à l’ensemble de l’appartement ou de la maison en votre absence. Il risque de vous chercher partout sans succès ! Vous devez limiter son espace à une pièce, si possible carrelée, comme la cuisine. En plus vous pouvez  la nettoyer facilement si votre chiot n’a pas été propre.

Donnez-lui à manger avant

Un chien de 2 mois peut se retenir d’uriner durant 2 heures, 3 mois 3 heures, etc. Dans l’idéal, faites-le manger le matin puis sortez-le dans le quart d’heure qui suit. Votre animal peut alors se défouler et faire ses besoins. Pour l’occuper dans la journée, vous pouvez lui laisser des jouets qui libèrent des croquettes. N’oubliez pas de le nourrir et de promener le soir à votre retour.

Commencez par des absences de courte durée

Afin d’habituer progressivement votre chiot à rester seul, laissez-le confiné dans une pièce pendant 10 minutes pour écouter ses réactions. Il pleure ou gratte à la porte ? S’il s’est déjà soulagé et qu’il a un panier et des jouets à disposition, il passe rapidement à autre chose. Laissez-lui le temps de se calmer avant d’éventuellement le retrouver.

Rendez banales les allées et venues

Dès que votre chiot est repus, vérifiez qu’il ne manque rien et dites-lui au revoir tranquillement. Ne montrez pas d’inquiétude au risque d’en créer chez lui ! A votre retour, ne répondez pas tout de suite à ses manifestations de joie : prenez le temps de déposer vos affaires et demandez-lui de patienter une seconde.