Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
Publié le 21 avril 2015, par Simon

Comment développer l’humour des enfants ?

Le rire c’est la santé, mais pas seulement ! Les nombreuses chatouilles et pitreries qui font rigoler les tout-petits permettent de construire leur sens de l’humour. Découvrez tous les stimuli visuels et grandes étapes qui amènent vers plus de gaieté.

Premiers coucous derrière les mains pour faire réagir bébé, surprises plus travaillées pour les moins jeunes… Les enfants raffolent des blagues imprévisibles et inattendues. Vers l’âge de 4 ans, ils commencent d’ailleurs à séparer réalité et imagination puis finissent par distinguer les styles, les niveaux d’humour, etc.

Des gestes à l’humour verbal

Les bébés réagissent d’abord aux gestes et actions physiques fantaisistes. Le bambin rira après avoir vu une personne avec un nez de clown. En grandissant, il fera de l’esprit par l’intermédiaire du langage verbal et de jeux de mots.

L’humour verbal arrive vers l’âge de 3 ans pour les mots simples puis vers 4 ans pour les rimes un peu ridicules (comptines, ritournelles de notre enfance…). L’enfant répétera les blagues d’adultes à partir de 6 ans, sans pour autant les comprendre. En début de primaire, les devinettes phonétiques et les mots à double sens rythmeront ses plaisanteries pour tendre vers des devinettes et des blagues plus raffinées en CM2.

Quelles sont les 5 grandes étapes ?

– 2 ans : le tout-petit peut attribuer un usage inhabituel aux objets (exemple, utiliser un bol comme chapeau)
– Vers 3 ans : il privilégie les jeux de mots aux gestes
– 4 ou 5 ans : l’enfant sait reconnaître une situation anormale ou bizarre (exemple, un homme tout habillé dans son bain)
– Entre 5 et 8 ans : il apprécie les blagues exagérées et tente des devinettes
– A partir de 10 ans : son humour devient davantage subtil et parfois déplacé

Faciliter l’apprentissage du rire

Les parents ne peuvent pas décider que leur enfant soit le futur humoriste à la mode (ou le bouffon de la classe…). Le développement de la dérision, du sarcasme ou encore de l’ironie viennent naturellement et progressivement, par le jeu et par la joie.

Aucune recherche n’a prouvé que les livres, films et séries télévisées humoristiques contribuent à transformer les plus jeunes en personnes drôles. Bref, rien ne vaut les chatouilles, pitreries et situations comiques en famille !