Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
abus sexuels
Publié le 24 novembre 2017, par Amandine

Comment prévenir les enfants des abus sexuels ?

D’après une étude récente, un enfant sur cinq serait victime d’abus sexuels sous une forme ou une autre. C’est pourquoi, il est important de prévenir les enfants, dès leur plus jeune âge, des dangers qu’ils encourent. Mais comment aborder le sujet avec eux et avec quels mots ? Suivez nos conseils !

C’est un constat affligeant que nous avons en Europe, mais nous devons prendre conscience que les abus sexuels sont fréquents, et que les enfants en sont les principales victimes. Il est donc dans le devoir des adultes, qui entourent les tout-petits, de les informer et de les prévenir dès le plus jeune âge, des dangers auxquels ils peuvent être confrontés. En plus des parents et de la famille, les professionnels de la petite enfance ont une vraie responsabilité dans la prévention des abus sexuels et maltraitances corporelles. Voici quelques conseils sur la manière d’amener les choses aux enfants, sur un sujet aussi sensible…

Même si le sujet est très délicat à aborder, il ne faut pas hésiter à en parler le plus tôt possible avec les enfants. En effet, l’information et le dialogue sont les meilleurs moyens pour protéger les enfants contre les abus sexuels. Il est donc important d’en discuter de manière répétée avec les enfants, dès qu’ils sont en âge de comprendre en adoptant ses propos à l’âge des enfants. Cela peut très bien se faire individuellement ou en groupe, pour montrer que nous pouvons parler de ce sujet, avec les autres sans pour autant avoir honte…

Afin d’aborder les abus sexuels, il est conseillé d’utiliser un “prétexte” afin d’attiser la curiosité de l’enfant et de capter son attention. Vous pouvez par exemple en parler à l’occasion d’une actualité, d’un film / un dessin animé ou de la lecture d’un livre, dans un contexte de confiance et d’échanges… L’une des manières de faire les plus recommandée est d’utiliser un jouet (poupée ou peluche) afin de présenter aux enfants les zones corporelles qui peuvent faire l’objet de violences sexuelles.

Au-delà de montrer les zones corporelles, il est parfois important de mettre des mots sur ce sujet. Vous pouvez commencer par expliquer ce qu’est l’intimité avec ces quelques exemples : ” Personne n’a le droit de toucher ton zizi ou ta zézette”, “Ton corps t’appartient”, “Tu peux dire non si quelque chose te déplaît ou si tu ne veux pas le faire”. Enfin, vous pouvez également expliquer aux enfants qu’ils doivent se faire confiance dans certaines situations et que s’ils se sentent mal à l’aise, il faut qu’ils en parlent, et que ce n’est pas grave s’ils se trompent.