Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
Publié le 10 janvier 2011, par Simon

Le métier d’auxiliaire de puériculture

3 questions à Mireille MEYER, coordinatrice pédagogique au Centre Européen de Formation :

auxiliaire de puériculture

Le diplôme d’auxiliaire de puériculture permet-il de travailler pour des structures plus variées qu’un CAP Petite Enfance ?

Oui, après avoir réussi le concours d’auxiliaire de puériculture, le diplôme permet d’accéder à des emplois en milieu hospitalier (services de pédiatrie, néonatologie, maternité, etc.) ou en milieu extra hospitalier dans une équipe pluridisciplinaire (puéricultrice, éducateur de jeunes enfants, psychologue, etc.).

Quelles sont les différentes tâches quotidiennes d’une auxiliaire de puériculture ?

L’auxiliaire de puériculture prend en charge le nouveau-né ou l’enfant bien portant, malade ou handicapé. Elle répond à ses besoins quotidiens et spécifiques (bien-être, évaluation de la douleur, soins d’hygiène…) toujours sous la direction et en collaboration avec l’infirmière puéricultrice et l’équipe pluridisciplinaire. L’auxiliaire de puériculture dispose au sein de cette équipe d’une autonomie complète (à domicile) ou relative (en structure collective).

Le salaire et les perspectives d’évolution sont-ils intéressants ?

Oui, le salaire moyen d’une auxiliaire de puériculture varie entre 1 200 et 1600 € net, suivant le secteur d’activité, la convention collective et l’ancienneté. Il est supérieur à celui qu’on obtient avec un CAP Petite Enfance. Des primes et diverses indemnités peuvent se rajouter en milieu hospitalier. Dans le secteur privé, les salaires sont définis lors de l’embauche.

Après trois années d’exercice professionnel, l’auxiliaire de puériculture peut aussi se présenter aux épreuves de sélection pour devenir Infirmier(ère). Après l’obtention de ce diplôme, elle peut exercer dans de nombreux secteurs d’activité ou s’orienter vers une formation d’éducateur de jeunes enfants.