Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
Publié le 31 janvier 2014, par Simon

Il vaut mieux ne pas asseoir bébé !

Six mois après la naissance, les parents ont souvent tendance à vouloir que leur bébé s’asseye à tout prix. Il faut pourtant laisser le bambin se débrouiller seul !

Illsutration bebe assis

Asseoir ou ne pas asseoir, telle est la question…

Inconsciemment, on assied bébé afin qu’il puisse jouer et voir le monde qui l’entoure. Mais entre 6 et 9 mois, il est préférable de le laisser tranquille. Les puéricultrices le savent et la plupart des études récentes le démontrent : une position imposée par un adulte va à l’encontre du développement psychomoteur de l’enfant. Le bambin doit trouver lui-même son rythme.

Les déplacements du bébé s’améliorent au fur et à mesure et en fonction de ses propres expériences. Son intuition permet d’orienter son corps en fonction de la découverte de son environnement.

En posture assise, le tout-petit est passif. Sa mobilité et son champ d’investigation diminuent : il ne peut pas bouger, doit tenir sa tête trop lourde, est déséquilibré au moindre mouvement… Bref, rien de très excitant.

Pas d’urgence à l’horizon

C’est un véritable conseil puériculture. Pour mieux comprendre le problème, vous pouvez faire le test vous-même. S’installer de la même façon que bébé indique les obstacles des possibilités motrices et montre les tensions corporelles que l’enfant ressent.

Chaque tout-petit doit prendre le temps de découvrir son corps. En roulant sur le dos, sur le ventre ou encore en rampant, il se muscle et développe ses capacités physiques. Le bébé gagne seul en maturité et finit par s’asseoir tant bien que mal, puis finit par se tenir bien droit. Alors faites-lui confiance !