Recevez une brochure GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Petite enfance : peut-on prendre l’avion avec un nouveau-nĂ© ?

Publié le 19 juin 2012, par Remi

Aujourd’hui, de nombreux parents partent en voyage avec leur bĂ©bĂ©, mais les questions sont nombreuses en ce qui concerne les dĂ©placements en avion avec un nouveau-nĂ© ainsi que les destinations conseillĂ©es.

prendre-avion-avec-bebe

Quelques conseils pour les élèves qui suivent la formation CAP Petite Enfance : 

Les précautions pour voyager en avion avec un nouveau-né

Selon les compagnies aériennes, l’âge pour prendre un avion varie de deux à trois semaines. Avant cela, le bébé est encore trop fragile pour subir les contraintes du décollage et de l’atterrissage, ainsi que du changement d’altitude. Un nouveau-né embarque gratuitement en général s’il voyage sur les genoux des parents, mais il est possible d’acheter un billet d’avion bébé pour un meilleur confort, notamment lors des vols long-courriers. Un siège auto homologué est alors vivement conseillé.

Au décollage et à l’atterrissage, faites téter votre enfant avec un biberon ou une tétine afin qu’il ne ressente pas l’effet de la décompression. Une décompression peut provoquer une douleur vive aux oreilles, notamment pour les tympans fragiles du bébé. Lorsqu’on prend l’avion avec bébé, tout au long du vol, pensez à le faire boire, car l’atmosphère de la cabine est très sèche.

 

 

Bien choisir sa destination

Il ne faut jamais oublier que l’atmosphère varie d’un pays à l’autre, et une trop grande amplitude entre la ville de départ et la destination risque d’avoir des impacts sur le nouveau-né.

Où partir en vacances avec bébé ? Voilà une question qui mérite une décision murement réfléchie. Privilégiez les régions et pays qui présentent un climat similaire à votre ville. Choisissez par ailleurs une destination qui n’impose pas un long trajet.

Privilégiez les régions où l’on ne doit pas subir dix heures de vol par exemple. Il faudra également penser au décalage horaire. Une grande différence risquerait de déranger le biorythme du bébé, occasionnant par la même des troubles du sommeil. Enfin, il faut savoir qu’un séjour dans certaines destinations, tropicales notamment, exigent des vaccins spécifiques, contre la fièvre jaune par exemple qui est interdit aux bébés de moins d’un an.

Recevez une brochure GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?