Recevez une brochure GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1Quelle formation vous intéresse ?
2Dites-nous-en un peu plus sur vous
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Crèche parentale : zoom sur ce mode de garde alternatif !

Publié le 18 octobre 2018, par Amandine

crèche parentale

De nombreux modes de garde existent en France. Halte-garderie, crèche, assistante maternelle… NĂ©anmoins certains parents souhaitant s’impliquer activement, dĂ©cide d’opter pour une crèche parentale. Qu’est-ce qu’une crèche parentale ? Comment fonctionne ce type de crèche ? On vous dit tout !

Une crèche parentale, c’est quoi exactement ?

La crèche parentale peut ĂŞtre comparĂ©e Ă  une mini-crèche collective. La diffĂ©rence ? La mini-crèche collective est une structure qui est gĂ©rĂ©e par une collectivitĂ© territoriale ou pas une entreprise. Alors que la crèche parentale est gĂ©rĂ©e par une association de parents. Et c’est cette implication des parents qui fait toute la particularitĂ© de ce type de crèche ! C’est la participation parentale qui est l’Ă©lĂ©ment moteur de l’organisation et du fonctionnement de cette dernière. Bien entendu, ces parents sont Ă©galement entourĂ©s par des professionnels de la petite enfance, afin d’assurer l’accueil et la prise en charge des enfants.

Il est important de savoir que son ouverture est soumise Ă  une autorisation dĂ©livrĂ©e par le prĂ©sident du conseil dĂ©partemental après avis des services de protection maternelle et infantile (PMI). Il est Ă©galement obligatoire d’avoir sur place un ou plusieurs professionnels diplĂ´mĂ©s de la petite enfance (puĂ©ricultrice, Ă©ducatrice de jeunes enfants, infirmière…).

Quel est le rôle des parents au sein de la crèche parentale ?

Les parents ont un rĂ´le primordial au sein de cette crèche. En effet, chaque parent s’engage Ă  ĂŞtre prĂ©sent, au minimum, une demi-journĂ©e par semaine pour assurer la garde des enfants. Il est d’ailleurs demandĂ© aux familles de participer activement au fonctionnement de la crèche parentale (encadrement, administration, logistique, bricolage, entretien matĂ©riel…). Les professionnels, quant Ă  eux, assurent la question du soin, du savoir-faire, des pratique…

Tout comme la crèche collective, elle doit respecter certaines règles d’encadrement strictes : les enfants sont gardĂ©s par des professionnels de la petite enfance Ă  raison d’une personne pour cinq enfants (qui ne marchent pas encore) et une personne pour huit enfants (qui savent dĂ©jĂ  marcher).

Quelles conditions pour y inscrire son enfant ?

Il y a certaines choses Ă  savoir avant d’inscrire son enfant dans cette crèche :

  • elle accueille un maximum de vingt-cinq enfants,
  • elle admet les enfants de deux mois Ă  trois ans, ou jusqu’à leur entrĂ©e en maternelle.
  • les parents qui souhaitent inscrire leur enfant doivent s’engager Ă  ĂŞtre prĂ©sent une demi-journĂ©e par semaine, au sein de la crèche.

Pour ĂŞtre sĂ»r d’avoir une place en crèche, il vaut mieux s’y prendre au plus tĂ´t (lors de la grossesse). Il est conseillĂ© de se renseigner auprès de la mairie ou directement auprès de la crèche. CĂ´tĂ© conditions d’admission, chaque crèche parentale dĂ©termine librement ses critères.