Recevez une brochure
GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le métier d’Auxiliaire de vie en structure collective

Les missions de l’auxiliaire de vie en structure collective

L’auxiliaire de vie en structure collective est un soutien psychologique de taille : une présence, une oreille attentive… Il veille à ce que les personnes dont il s’occupe ne souffrent pas de l’isolement. Il est également un référent pour l’entourage des personnes dont il a la charge. Travaillant main dans la main avec le personnel soignant, il est un soutien important dans le maintien de l’autonomie de la personne.

L’auxiliaire de vie en structure collective exerce différentes missions autour de l’accompagnement, de l’adaptation, du relationnel et de l’alerte, de la surveillance médicale.

Avec notre formation auxiliaire de vie, vous serez parfaitement formé(e) pour ce métier.

auxiliaire de vie en structure collective

Les qualités et compétences

Pour exercer le métier d’auxiliaire de vie en structure collective, il est important d’être doté de certaines qualités et compétences :

  • l’intérêt pour les problèmes humains et sociaux que rencontrent les familles ou les personnes âgées,
  • le goût pour les tâches de la vie quotidienne,
  • la capacité de travailler en équipe,
  • une bonne condition physique.

Secteur

Du fait de l’allongement de la durée de la vie, de la création de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), mais également grâce au développement général des services aux personnes et aux familles, ce secteur d’activité est en pleine expansion. Et ce n’est que le début. Avec seulement 2 millions d’emplois en France pour aider plus de 4 millions de ménages, le secteur devrait générer 580 000 emplois supplémentaires d’ici 2022. 

Les employeurs de l’auxiliaire de vie en structure collective

  • LES MAISONS DE RETRAITE 

En maisons de retraite, les auxiliaires de vie font partie intégrante du corps médico-social. Les auxiliaires de vie interviennent auprès de personnes âgées en collaboration avec les professionnels du secteur médical : médecins, infirmiers, aides-soignants, kinésithérapeutes… Dans ces structures, leur présence est indispensable pour assurer un accompagnement social et un soutien aux personnes et aux familles dans leur vie quotidienne. Un quotidien qui repose sur l’organisation et le travail d’équipe avec comme priorité la relation humaine.

  • LES EHPAD : Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes

Ce sont des structures dédiées à des personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie physique et/ou psychique et qui ne peuvent plus être maintenues à domicile. À la différence de la maison de retraite, c’est un établissement médicalisé qui offre en plus de l’aide à la vie quotidienne, des soins médicalisés personnalisés. On parle aussi de « maisons de repos ». Elles hébergent 6% des personnes âgées de plus de 85 ans. Elles sont parfois spécialisées dans certaines maladies (Parkinson, Alzheimer…).

auxiliaire de vie en structure collective
  • LES MAS ET FAM : MAISONS D’ACCUEIL SPECIALISEES / FOYERS D’ACCUEIL MEDICALISES

Ces structures ont pour mission d’accueillir des adultes handicapés en situation de grande dépendance ayant besoin d’une aide technique et humaine permanente et individualisée. Il peut s’agir pour les résidents d’un accueil temporaire, permanent (internat), ou de jour. En complément des médecins, kinésithérapeutes, infirmières… L’auxiliaire de vie intervient pour participer avec les résidents aux différentes activités thérapeutiques (kinésithérapie, balnéothérapie, art thérapie…), culturelles ou récréatives afin de favoriser les relations sociales des résidents.

  • LES FOYERS DE VIE

Appelés aussi « Foyers occupationnels », les foyers de vie désignent les établissements médico-sociaux destinés à l’accueil et l’hébergement de personnes handicapées dans l’incapacité d’exercer une activité à caractère professionnel, mais qui ont conservé une autonomie suffisante pour certains actes de la vie courante. Les personnes accueillies en foyers de vie, bien qu’inaptes à occuper un emploi, sont moins dépendantes que les personnes placées en MAS et sont capables de participer à des animations sociales et des activités collectives afin de prévenir toute forme de régression par la réalisation d’activités quotidiennes diversifiées.

Dans ces structures, ce sont majoritairement des auxiliaires de vie et des aides médico-psychologiques qui sont sollicités pour l’accompagnement au quotidien. Elles travaillent en complémentarité du personnel médical et paramédical présent pour un suivi plus complet des résidents.

Salaire et évolution de l’auxiliaire de vie

Le salaire de l’auxiliaire de vie en structure collective varie selon le secteur où il évolue, public ou privé. Il dépend également du nombre d’heures travaillées et des spécificités appliquées (nuits, week-ends ou jours fériés).

Salaire moyen : 1100€ – 1600€ (net)

Les autres métiers du secteur Santé & Social

Organisme de formation professionnelle certifié qualité Qualiopi

Datadock

Organisme de formation à distance référencé par DataDock

Préparation à la certification professionnelle enregistrée au RNCP

Mon Compte Formation

Formation finançable avec votre CPF