Recevez une brochure GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

 Le Chien-Guide et le rôle d’éducateur

Publié le 17 septembre 2021, par Amélie

chien guide

Le chien-guide nécessite un dressage rigoureux, cadré en plusieurs étapes clés. Il est un pilier dans la vie de nombreuses personnes malvoyantes. Son objectif est de faciliter la vie de ces personnes en leur apportant un soutien sans faille. Qui est le chien-guide, comment est-il élevé et quel est le rôle de l’éducateur à ses côtés ?   

 

Chien-guide : quelle race choisir ? 

Selon le rĂ©pertoire, plus de de 300 races de chiens peuvent devenir chien-guide. Cependant, si certaines sont fortement recommandĂ©es, d’autres peuvent possĂ©der certaines variabilitĂ©s qui rendent le chien non apte. En effet, toutes les races de chiens n’ont pas le mĂŞme caractère, ni les mĂŞmes aptitudes.  

La première étape que doit respecter un éducateur canin spécialisé est de bien choisir la race du futur chien-guide. Les races les plus populaires sont, de loin, les Labradors, les Goldens Retriever et les Bergers Allemands. Qu’ils soient reconnus pour leur intelligence, leur dynamisme, leur loyauté ou leur docilité, ces trois races et leurs croisements composent plus de 90% des nouveaux chiens-guides diplômés.    

 

Mais d’ailleurs, qui est le chien-guide exactement ?  

Le chien-guide d’aveugle est une aide et un soutien pour les personnes malvoyantes. Une Ă©cole de chiens-guides d’aveugles remet gratuitement ce chien aux personnes souffrant d’un handicap visuel. Il les assistera dans leur quotidien. Au total, il connaĂ®t 50 ordres afin d’indiquer les reliefs, d’Ă©viter les obstacles, et de guider vers les passages piĂ©tons, portes, sièges, etc. 

Le chien-guide n’est pas formĂ© Ă  connaĂ®tre des trajets mais il peut les mĂ©moriser, Ă  force de les parcourir. Le rĂ´le du maĂ®tre est de donner la direction et celui du chien de s’assurer que le trajet se passe bien. C’est donc un vrai duo qui doit se mettre en place. Il apporte confort et sĂ©curitĂ© Ă  son maĂ®tre, mais pas que. Le chien-guide est Ă©galement un chien de compagnie. Il a besoin de moment de dĂ©tente et de complicitĂ© avec son maĂ®tre. Il peut Ă©galement ĂŞtre un vecteur de lien social, car certaines personnes malvoyantes peuvent se renfermer face au handicap. 

 

 Le parcours du chien-guide 

Une fois le chiot sevré, il intègre une famille d’accueil . Elle lui enseignera les bases de l’éducation comme la propreté et l’obéissance au maitre. Le futur chien-guide sera dressé jusqu’à l’âge d’un an environ par la famille bénévole.  

Cette famille sera accompagnée et assistée par un éducateur canin qui surveillera, à domicile ou en centre, l’évolution et le dressage du chien. La famille d’accueil s’occupera principalement de cet apprentissage, mais des cours compléteront l’éducation du chien. Ils seront dispensés de manière individuelle ou collective par un éducateur.

L’éducateur a pour mission d’éduquer le chien-guide afin qu’il réponde aux besoins et aux attentes de son futur maître déficient visuel.   

 

Aux alentours d’un an

Les chiens-guides intègrent une école spécialisée dans laquelle ils sont associés à un éducateur. Cela est possible à la suite d’un bilan complet, attestant que les futurs chiens-guides d’aveugle n’ont aucun problème de santé et qu’ils sont tout à fait apte à guider une personne malvoyante.  

L’éducateur passera entre 6 et 8 mois avec le futur chien-guide. Il le dressera Ă  l’obĂ©issance au maitre, l’évitement des obstacles, l’utilisation des transports, les trajectoires (sur les trottoirs, routes, passages piĂ©tons…), etc. 

Bien que les chiens-guides doivent avoir pour vocation d’assister son maitre, ils doivent également y prendre du plaisir et apprécier leurs taches. L’éducateur doit alors redoubler de vigilance et ne pas contraindre le chien. Il doit prendre en compte son bien-être, et guider son dressage en fonction de ses envies et besoins.     

À la suite de sa formation, le chien-guide doit obtenir un certificat d’aptitude. Il s’obtient à la suite de 4 tests et témoigne que le chien-guide d’aveugle a bien mémorisé les ordres dits de « recherches » et de « guidages ».    

 

La rencontre avec son maître 

À la fin de leur cursus, les chiens-guides sont attribués à des personnes malvoyantes. Cette attribution est faite après avoir réalisé plusieurs tests et exercices avec le chien, le nouveau maître et l’éducateur. 

Lors de cette étape, la compatibilité est très importante au niveau du tempérament, du style de vie mais également sur des aspects plus terre à terre, comme la vitesse de marche de la personne malvoyante. Le chien-guide fait connaissance avec son maitre et emménage chez lui sur une période de deux semaines.    

Une fois le chien-guide en fonction avec son maître, un éducateur viendra à la rencontre du duo à plusieurs reprises durant la première année, puis une fois  par an les années suivantes. Bien sûr, ils sont toujours présents en cas de problème signalé par le maître. 

Enfin, à partir de 10 ans, les chiens-guides profiteront d’une retraite bien mĂ©ritĂ©e. Leur maitre, leur famille ou d’autres familles pourront les adopter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez une brochure GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?