Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
chinchilla
Publié le 08 juillet 2016, par Simon

Le chinchilla, animal domestique idéal pour adultes

Reconnu comme nouvel animal de compagnie (NAC) depuis 2004, le chinchilla est plutôt destiné aux célibataires. Si vous venez à l’adopter, prenez garde à son alimentation et manipulez-le avec prudence.

L’origine du chinchilla

Originaire de la Cordillère des Andes, le chinchilla a été abondamment chassé au 19ème siècle pour sa fourrure épaisse et douce. A l’instar du chinchilla royal, de nombreuses espèces se sont éteintes. Il en reste aujourd’hui deux à l’état sauvage, qui évoluent librement sur les hauts plateaux. Leur croisement donne le chinchilla domestique.

Surveillez son alimentation

Un chinchilla domestique vit en moyenne 12 ans. Pour garder ce rongeur en bonne santé, il faut impérativement suivre son alimentation. Les troubles intestinaux sont responsables à 70% de son taux de mortalité. Son appareil digestif s’adapte aux végétaux qui nécessitent une longue mastication comme les fruits secs ou le foin. Vous pouvez y ajouter des granulés de protéines que l’on trouve en animalerie (parfait pour faire les dents du chinchilla !). Dans tous les cas, évitez les fruits et les légumes frais.

Manipulez-le avec précaution

Il ne vaut mieux pas que les enfants de moins de 12 ans touchent au chinchilla. Même si son pelage est tentant à caresser, il supporte mal les marques d’affection. En le manipulant trop souvent, le chinchilla se défend et finit par perdre tous ses poils (y compris une partie de sa queue touffue). Il est recommandé de passer au moins une heure par jour avec lui pour les soins.

Ce NAC ne montre le bout de son museau qu’à la tombée de la nuit. Il s’agit d’un animal particulièrement actif et curieux qui a besoin de beaucoup d’espace. Une volière équipée d’un bac à sable fait parfaitement l’affaire. Si vous préférez lui trouver un toit à l’extérieur, optez plutôt pour un abri grillagé où la température oscille entre 0 et 25°C. Le chinchilla aime également jouer, alors profitez-en !