Décision du Tribunal de Lille du 7 juillet 2022
 
Recevez une brochure
GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
Se reconvertir dans la petite enfance
Publié le 23 novembre 2022, par Tom

Se reconvertir dans la petite enfance

Avec plus de 2 030 naissances par jour en moyenne sur l’année 2022 en France, le secteur de la petite enfance est un marché en perpétuelle croissance. C’est pourquoi, avec un CAP AEPE en poche, de nombreuses possibilités d’emploi s’offriront à vous. Ainsi, découvrez à travers cet article pourquoi il est intéressant de se reconvertir dans la petite enfance !

La petite enfance : un secteur qui recrute 

Les professions de la petite enfance appartiennent à un secteur se trouvant en pleine révolution. Avec plus de 753 000 naissances en 2019 sur le territoire français selon l’INSEE, il s’agit bel et bien d’un secteur qui recrute énormément. Et cela principalement, pour le métier d’assistante maternelle, ATSEM, éducateur de jeunes enfants, puéricultrice, etc.  

De plus, avec de nombreux départs en retraite des professionnels qualifiés dans les prochaines années un phénomène de pénurie est à prédire, que ce soit dans les structures d’accueil ou dans les gardes à domicile. En effet, le nombre de diplômés n’est pas assez élevé pour couvrir l’ensemble du territoire.

De ce fait, si vous êtes en voie de reconversion et que vous recherchez une profession au contact des enfants, sachez que de nombreux postes dans le domaine vous tendent les bras.

Comment se reconvertir dans la petite enfance ?

Il est vrai, que certains métiers de la petite enfance se trouvent être accessibles sans diplôme. Toutefois, ce n’est pas le cas pour une grande partie d’entre eux. Car s’occuper de jeunes enfants, signifie être garant de leur sécurité, mais également de leur développement au quotidien.

Par ailleurs, dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il vous faudra acquérir un grand nombre de notions et de compétences dans ce domaine. Et donc, pour obtenir une crédibilité professionnelle auprès des parents et des recruteurs, il est évidemment préférable d’avoir un diplôme en poche.

Ainsi, votre sésame lors de votre reconversion professionnelle, est l’obtention du CAP AEPE (Accompagnant Educatif Petite Enfance). Cette formation vous permettra d’acquérir l’ensemble des compétences nécessaires pour travailler dans le secteur porteur qu’est la petite enfance.

Carrière et opportunités d’évolution en petite enfance

Désormais, vous le savez se reconvertir dans la petite enfance offre de nombreux débouchés.

Pour le métier d’assistante maternelle, il s’agit d’un emploi où l’on reste la plupart du temps chez soi. Cette dernière peut éventuellement être employée au sein d’un RAM (Relais Assistant Maternelle). Le manque de place en crèche accroît sans cesse la demande de nounous, c’est pour cela qu’il s’agit d’une profession qui ne rencontre pas de difficultés, bien au contraire.

Ensuite, une ATSEM pour sa part travaille exclusivement en école maternelle. L’éducateur de jeunes enfants l’auxiliaire de puéricultrice ont plus de choix, car ils peuvent être présents sur ces différents établissements : les crèches, les hôpitaux, les haltes garderies, les maternités ou les PMI pour les auxiliaires puéricultrices, et les foyers de l’enfance pour l’éducateur.

Concernant les éventuelles possibilités d’évolutions dans le secteur de la petite enfance, chacun a la possibilité de faire évoluer sa carrière. Par exemple, l’éducateur de jeunes enfants a la possibilité de choisir des fonctions d’encadrement.

L’ATSEM pour sa part, peut devenir professeur des écoles ou alors éducateur.

Enfin, l’assistante maternelle en ayant au minimum 2 ans d’expérience, peut aspirer à devenir auxiliaire de puériculture.

Le salaire en petite enfance

Hormis les assistantes maternelles, qui possèdent une rémunération très variable, que ce soit en fonction des zones géographiques ou encore du nombre d’enfants qu’elles gardent. Le salaire des différents métiers de la petite enfance est à peu près le même. Par exemple, il faut compter aux alentours de 1 500 € bruts mensuels en début de carrière. Puis après quelques années d’expériences, ce salaire peut atteindre environ 2 100 €.

De plus, ces postes faisant pour la majorité d’entre eux partie de la fonction publique, il faudra ajouter à ces derniers certaines primes, mais également des indemnités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.