Le métier de prothésiste ongulaire

La prothésiste ongulaire pose des faux ongles, elle peut ajouter des motifs ou mettre de la couleur. Créativité et imagination sont les maîtres mots.

Recevez une brochure gratuite !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Les missions de la prothésiste ongulaire

La prothésiste ongulaire a pour mission d’embellir les mains et les pieds de ses clients. Elle est la spécialiste dans la pose de faux ongles et dans leurs décorations. Pour ce faire, la prothésiste ongulaire peut utiliser du vernis, des strass, des bijoux ou des stickers. Elle utilise son savoir-faire pour que la différence entre l’ongle et la prothèse ne soit pas visible, et ainsi donner un effet très naturel.

Avant de commencer la pose de faux ongles, la prothésiste ongulaire doit interroger sa cliente pour connaître ses habitudes, ses allergies, ses traitements médicaux, ainsi que son état de santé (la pose de faux ongles est déconseillé en cas de grossesse).

prothésiste ongulaire

Pour exercer son métier, la prothésiste ongulaire a recours à plusieurs techniques:

  • le remplissage : il faut remplir le vide entre l’ongle naturel et le faux ongle
  • la dépose : retirer tous les produits présents sur l’ongle pour arrêter leur renforcement
  • les réparations : réparer les ongles abimés, cassés…
  • le modelage : poser de la matière (gel et résine) sur l’ongle
  • l’extension : placer un bout de faux ongle sur l’ongle naturel pour l’allonger
  • la french manucure

Les formations pour devenir prothésiste ongulaire

Pour exercer le métier de prothésiste ongulaire, il est nécessaire de suivre une formation prothésiste ongulaire afin d’acquérir les connaissances indispensables du métier. Nous vous conseillons d’opter pour votre formation qui vous prépare au titre de prothésiste ongulaire. C’est un élément de rassurance pour vos futurs employeurs et/ou votre future clientèle. Il atteste que vous possédez toutes les connaissances et les techniques requises pour exercer le métier de prothésiste ongulaire.

Vous devez également réfléchir en amont, aux prestations que vous allez proposer à votre clientèle. Par exemple, si vous mentionner la manucure dans vos prestations de prothésiste ongulaire, vous devez obligatoirement obtenir un CAP Esthétique.

Les qualités de la prothésiste ongulaire

Le métier de prothésiste ongulaire nécessite d’avoir certaines qualités : 

  • Être rigoureux et attentif,
  • Avoir une apparence soignée,
  • Créatif, inventif, imaginatif, artistique,
  • Habileté manuelle,
  • Avoir le sens du contact.
prothésiste ongulaire

Le secteur de la prothésie ongulaire

C’est un métier qui connaît un vrai succès en France depuis plusieurs années. La prothésie ongulaire est un soin de plus en plus courant : avoir de belles mains est un réel plaisir, mais c’est aussi un atout dans le monde du travail, où une apparence soignée est très appréciée. Il faut savoir que durant les périodes estivales, l’activité augmente considérablement.

Débouchés et employeurs

En tant que prothésiste ongulaire, les débouchés sont assez nombreux. La personne peut travailler au sein d’un salon de coiffure, d’un centre de soin ou d’un institut de beauté, à son compte en créant son salon, ou encore à domicile.

Salaire et évolution

Le salaire du prothésiste ongulaire dépend en grande partie de son employeur et de son expérience. On estime le salaire moyen d’un prothésiste ongulaire entre 1400€ et 1600€, en début de carrière. À votre compte, votre salaire sera à la hauteur de votre talent entrepreneurial et de votre investissement.

L’évolution la plus courante d’un prothésiste ongulaire est l’ouverture d’un cabinet à son compte. Ensuite, il est possible de diversifier son activité en proposant d’autres prestations comme les rajouts capillaires ou les extensions de cils.

Logo OPQF
Ecole certifiée OPQF pour ses activités FPC
Logo Académie Lille
Ecole privée d’enseignement à distance déclarée auprès du rectorat de Lille
Diplomé ou Remboursé