Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
prothesiste ongulaire sans diplôme
Publié le 03 août 2023, par Simon

Être prothésiste ongulaire sans diplôme

L’univers de la beauté et du bien-être est en constante évolution, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles opportunités professionnelles. Parmi les métiers en vogue, celui de prothésiste ongulaire suscite un intérêt croissant auprès de nombreuses personnes passionnées par l’art des ongles. Cependant, une question persiste : est-il possible de devenir prothésiste ongulaire diplôme officiel ? Car oui, avant 2016, cette carrière exigeait des qualifications spécifiques, mais aujourd’hui ce n’est plus vraiment le cas.

Travailler en tant que prothésiste ongulaire

Le prothésiste ongulaire exerce un métier spécialisé dans la mise en beauté, l’embellissement et la décoration des ongles. Son rôle principal consiste à créer des motifs et à appliquer des vernis pour répondre aux besoins esthétiques de ses clients, tout en veillant à l’hygiène et à la santé des ongles.

La demande pour les services de prothésie ongulaire est en constante croissance, alimentée par l’évolution des tendances de beauté et le désir de s’exprimer à travers des ongles bien soignés. De nombreuses personnes sollicitent désormais les compétences d’un prothésiste ongulaire aussi bien pour des occasions spéciales ou pour un entretien régulier de leurs ongles.

Les prestations d’un prothésiste ongulaire sans diplôme


Que peut faire une styliste ongulaire sans diplôme ?

Un prothésiste ongulaire peut réaliser certaines prestations sans pour autant avoir un diplôme en poche :

  • Nail-art : La création artistique et l’application de divers motifs, stickers, ou strass sur les ongles pour une touche esthétique personnalisée.
  • Application de faux ongles : La pose de faux ongles en gel, résine ou capsules pour allonger et renforcer les ongles.
  • Réparation des ongles : La réparation des ongles cassés ou abîmés en utilisant des techniques spécifiques pour les remettre en état.
  • La dépose : Le retrait des faux ongles précédemment posés, en veillant à préserver la santé des ongles naturels.
  • Le remplissage : La procédure de remplissage ou de retouche pour maintenir l’aspect des faux ongles et prolonger leur durabilité.

Les prestations supplémentaires d’un prothésiste ongulaire avec un diplôme

Les prestations suivantes requièrent impérativement la qualification d’esthéticienne et donc d’avoir un CAP Esthétique :

  • Manucure : Les soins complets des mains, comprenant le gommage, le massage, ainsi que d’autres traitements spécifiques.
  • Pédicure : Les soins complets des pieds, incluant le gommage, le massage, et d’autres traitements spécifiques.
  • Soins de beauté : Les traitements et soins esthétiques pour le visage et le corps, tels que les soins du visage, les épilations, les masques, etc.

Les formations pour devenir Prothésiste Ongulaire

Si vous êtes intéressé par la prothésie ongulaire et aspirez à travailler dans ce domaine, nous vous conseillons de suivre une formation prothésiste ongulaire. Même si le métier n’est pas réglementé et qu’il n’est donc pas obligatoire d’avoir un diplôme en poche, il est important de se former pour être reconnu comme un professionnel du domaine.

Voici plusieurs avantages à choisir la formation à distance du Centre Européen de Formation pour devenir prothésiste ongulaire :

  • Flexibilité : Nos formations offrent une grande souplesse en termes d’horaires et de lieu de formation. Vous pourrez suivre les cours à votre propre rythme, en fonction de vos disponibilités.
  • Économies de coûts : Les formations à distance peuvent être plus économiques que les formations en présentiel, car elles éliminent les frais de déplacement, d’hébergement et de repas.
  • Possibilité de se former tout en travaillant : Les formations à distance vous permettent de continuer à travailler tout en suivant votre formation, ce qui est particulièrement avantageux si vous avez des responsabilités familiales ou professionnelles à concilier.

Un diplôme est-il obligatoire pour ouvrir un bar à ongles ?

Avant 2016, pour s’installer en tant que prothésiste ongulaire, les Chambres des Métiers exigeaient soit un CAP Esthétique, soit une expérience professionnelle de 3 ans.

Cependant, un courrier datant de janvier 2016 de la Secrétaire d’État Martine Pinville, responsable du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire, adressé aux Chambres des Métiers, clarifie que « l’activité de prothésiste ongulaire sans prestation de manucure ne nécessite pas l’obligation de qualification professionnelle prévue par l’article 16 de la loi du 5 juillet 1996 et n’exige donc pas la détention d’une qualification d’esthéticien pour être exercée. »

Ainsi, il est désormais possible de s’installer en tant que prothésiste ongulaire à son compte sans posséder de diplôme spécifique. Toutefois, encore une fois, il est vivement recommandé de suivre une formation dans le domaine des ongles pour exercer cette activité dans de bonnes conditions.

Les exigences légales à respecter

Pour assurer le bon fonctionnement d’un bar à ongles et la sécurité des clients, certaines normes et lois doivent être scrupuleusement respectées.

  • Normes de sécurité : Les locaux du bar à ongles doivent se conformer aux normes requises pour les entreprises accueillant du public. Cela implique d’équiper les lieux d’extincteurs et de mettre en place des mesures de protection contre les incendies. De plus, il est essentiel que l’établissement soit accessible aux personnes à mobilité réduite pour garantir l’inclusion et la sécurité de tous les clients.
  • Normes d’hygiène : L’hygiène dans les locaux du bar à ongles doit être irréprochable, étant donné que la transmission d’infections ou de maladies est possible dans cet environnement. Le propriétaire doit veiller à la stérilisation appropriée du matériel utilisé, tels que les limes et les repousses-cuticules. Les sols et les meubles doivent être maintenus propres, et l’utilisation d’outils jetables pour chaque client doit être privilégiée afin d’éviter toute contamination croisée.
  • Normes d’affichage : Pour garantir une transparence totale envers la clientèle, il est obligatoire d’afficher les tarifs des prestations ainsi que ceux des produits cosmétiques vendus dans l’établissement. De plus, un ticket de vente doit être délivré pour tout service d’une valeur supérieure à 15 euros, afin d’assurer la traçabilité des transactions.
  • Les contre-indications : Avant de prodiguer des soins, le prothésiste ongulaire a le devoir de soumettre ses clients à un questionnaire pour vérifier leur éligibilité aux services proposés. Certaines contre-indications doivent être respectées, et le professionnel se doit de refuser les soins aux personnes âgées de moins de 16 ans, aux individus allergiques aux produits utilisés, aux femmes enceintes au dernier trimestre de leur grossesse, ainsi qu’aux personnes souffrant de maladies des ongles ou sous certains traitements médicaux.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire sur “Être prothésiste ongulaire sans diplôme