Décision du Tribunal de Lille du 7 juillet 2022
 
Recevez une brochure
GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
témoignage décoratrice d'intérieur
Publié le 09 septembre 2022, par Amélie

Le témoignage de décoratrice d’intérieur d’Alice, alias Aëdem Intérieurs

Aujourd’hui, découvrez le témoignage de décoratrice d’intérieur d’Alice, alias Aëdem Intérieurs. Ancienne psychologue spécialisée dans l’harmonie familiale, Alice œuvre aujourd’hui pour développer l’harmonie à travers la décoration et l’aménagement intérieur. Emprise de valeurs et d’éthique, elle transmet sa passion et sa vision d’un lieu de vie à travers son métier.

 

Qui est Alice ?

Je m’appelle Alice, j’ai 32 ans et je suis décoratrice d’intérieur en auto-entrepreneur sous le nom dAëdem Intérieurs. Je vais vous partager mon témoignage de décoratrice d’intérieur sur mon parcours et mon métier.

 

Comment avez-vous su que vous souhaitiez devenir décoratrice ? 

témoignage décoratrice d'intérieur
Crédit photo @anaisarmandpetrier

Initialement, j’ai étudié la psychologie, notamment la psychologie familiale. C’est un domaine dans lequel j’ai exercé durant 3 ans mais mon métier de ne me permettait pas de m’épanouir. En 2020, j’ai démarré un grand projet de rénovation avec mon mari, celui de l’Écurie.

Je me suis plongée totalement dans ce projet et j’y ai vraiment pris plaisir. Je ne comptais pas mon temps. J’ai vraiment aimé imaginer et concevoir un lieu dans lequel je pourrais m’épanouir.

En parallèle, mes proches m’ont également demandé de l’aide dans d’autres rénovations. Je me suis rendu compte que j’avais tout autant de plaisir à travailler sur le projet de quelqu’un d’autre que sur le mien.

C’est à ce moment que j’ai sauté le pas pour devenir décoratrice d’intérieur.

 

Doit-on suivre une formation ? 

Je pense qu’il est très important de se former. Personnellement, j’ai suivi deux formations : 

  • Une formation lancée par 2 professionnels de la décoration, qui m’a apporté beaucoup de connaissances sur la décoration, mais qui n’était pas assez complète.
  • Et la formation décorateur d’intérieur du CEF. Elle m’a permis d’apprendre comment construire un projet, les étapes à suivre et leurs déroulements jusqu’à la livraison du projet.

La durée de la formation varie en fonction du temps que l’on a à y consacrer. Personnellement, je l’ai réalisé en presque 6 mois, en plus de mon ancienne activité et 2 mois durant lesquels j’étais à 100% sur ma formation et la création d’Aëdem Intérieur.

 

Avez-vous réalisé un stage ?

On retrouve souvent l’importance de réaliser des stages dans des témoignages de décoratrices d’intérieur. J’ai également pensé à en réaliser, mais par manque de temps entre la création d’entreprise et les projets de décoration qui étaient déjà en cours, je ne l’ai pas fait. 

Le plus important dans la réalisation de stages, c’est la pratique et le réseau. Je travaillais déjà sur certains projets, j’avais déjà développé ma méthode de travail. Je ne ressentais pas le besoin de m’inspirer de la méthodologie des autres décorateurs. 

En ce qui concerne le réseau, je le construis au fur et à mesure des projets. Je collabore avec des corps de métier complémentaires, mais je peux également dialoguer avec des confrères décorateurs. 

 

Quelle est la chose la plus importante dans le métier de décoratrice d’intérieur ? 

Pour moi, c’est le client. Toute mon activité tourne autour de mes clients. Mon objectif, c’est de créer des lieux dans lesquels ils se sentiront bien. Les espaces que je conçois doivent répondre aux besoins physiques mais aussi émotionnels de mes clients.

Il ne faut pas créer des intérieurs en se disant qu’ils seront beaux et tendances. Il faut surtout penser à la manière dont les clients y vivront et s’y sentiront. Le contexte et le cadre d’évolution ont un impact fort sur le bien-être et l’épanouissement des personnes. C’est l’une des choses que je préfère dans ce métier et qui me tient à cœur. 

 

D’après votre expérience et le témoignage de décoratrices d’intérieur, quelle est la prestation la plus demandée par vos clients ? 

Ce qui est souvent difficile avec les décorateurs d’intérieur en général, c’est de comprendre leur offre. En regardant des témoignages de décorateurs d’intérieur, on remarque qu’il y a presque autant de catalogues que de décorateurs. 

Personnellement, j’ai opté pour une offre très simple, qui fonctionne par étapes : 

Nous organisons un premier rendez-vous pour que le client m’explique son projet. Nous faisons connaissance et je commence à explorer quelques pistes esthétiques avec lui. Ensuite, nous fixons jusqu’où le client souhaite pousser le projet avec moi, jusqu’où il veut que je l’accompagne (idéation, conception, suivi…) et quels sont les supports qu’il souhaiterait avoir (planche d’inspiration, maquette 3D, liste shopping). 

 

Quelle est la différence entre un projet pour professionnels et un projet pour particuliers ? 

Je n’ai pas encore eu l’occasion de travailler pour des professionnels pour le moment, mais pour moi, la démarche est similaire. Le cadre de travail et le bien-être des salariés comme des clients est très important. Lorsque l’on se sent bien dans un lieu, nous sommes davantage enclins à y rester pour travailler ou pour acheter.

 

Selon vous, quelles sont les qualités d’un décorateur d’intérieur ? 

Selon moi, il faut vraiment être à l’écoute. Il faut comprendre les besoins des clients et les aider à s’exprimer, à mettre des mots sur leurs envies et besoins. Il faut également savoir faire preuve d’autonomie, et avoir un bon équilibre entre créativité et rigueur.

 

Que pensez-vous du statut d’auto-entrepreneur ? 

Je pense qu’il est très important de mettre en avant nos valeurs et notre épanouissement personnel dans notre travail. C’est pour cela que j’ai mis en place une charte éthique, disponible sur mon site internet.

Lorsque l’on crée son entreprise, on est souvent amené à se diriger vers du contenu sur le sujet : témoignage de décoratrices d’intérieur, podcast, vidéo Youtube, comptes Instagram sur l’entrepreneuriat…

Ce qui m’a vraiment touché à travers la démarche de création d’entreprise, c’est l’accomplissement personnel dans son activité professionnelle. S’impliquer à 100%, donner vie à un projet, c’est quelque chose qui est très important pour moi.

temoignage-decoratrice-interieur-charte

 

Lorsque l’on est décoratrice d’intérieur, quelles sont les perspectives d’évolution ?

Les perspectives sont différentes dans chaque témoignage de décoratrice d’intérieur. Personnellement, j’apprécie l’entrepreneuriat, mais cela ne m’empêche pas d’avoir des perspectives d’évolution ! Dans mon cas, je souhaite passer au statut d’entreprise, et m’entourer d’une petite équipe à taille humaine. Cela nous permettra d’accompagner davantage de personnes, mais aussi de collaborer sur des projets.

 

témoignage décoratrice d'intérieur Aëdem intérieur
Crédit photo : @anaisarmandpetrier

Selon votre témoignage de décoratrice d’intérieur, quel conseil aimeriez-vous donner ? 

Pour devenir décorateur d’intérieur, il faut tout donner. Face à une difficulté, il ne faut pas se concentrer sur le négatif, mais sur les solutions à apporter pour les surmonter.

Je pense qu’il faut également s’entourer et se constituer un réseau, que ce soit dans notre corps de métier, ou plus largement dans le secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.