Recevez une brochure GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1 Quelle formation vous intéresse ?
2 Dites-nous-en un peu plus sur vous
3 Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4 Comment vous joindre ?

Le Blog du Centre Européen de Formation

Pouvez-vous bénéficier du CIF, le congé individuel de formation ?

Publié le 08 avril 2016, par Amandine

congé individuel de formation

Le CIF (Congé Individuel de Formation) est un droit à la formation accordé aux salariés sous certaines conditions. Il donne la possibilité à l’employé d’effectuer une formation de son choix en supplément des formations proposées par son entreprise.

Le congé individuel de formation (CIF) permet au salarié de se perfectionner dans son domaine, de passer un diplôme ou bien encore de changer de métier… par le biais d’une formation par correspondance par exemple.

 

Comment faire valoir son droit au CIF ?

Le salarié doit faire une demande auprès de son employeur et de l’organisme financeur qui prend en charge la formation. Pour pouvoir bénéficier de ce financement, l’organisme paritaire doit être agréé par l’État. Il s’agit principalement des FONGECIF (Fonds de gestion du CIF, présents dans chaque région).

Pour que le dossier soit accepté, il faut respecter certaines conditions d’ancienneté :

– Pour un individu en CDI : justifier d’une activité salariée d’au moins 24 mois dont 12 mois consécutifs dans l’entreprise.

– Pour une personne en CDD : justifier d’une activité salariée d’au moins 24 mois consécutifs ou non au cours des 5 dernières années dont 4 mois consécutifs ou non, sous CDD, au cours des 12 derniers mois.

 

Un dispositif très utile dans le cadre de la reconversion professionnelle

L’un des avantages du CIF est que le salarié peut effectuer une formation sans lien direct avec son activité. Il s’utilise par les individus qui souhaitent une reconversion professionnelle et/ou qui veulent passer par un centre de formation à distance.

Le salarié peut en effet choisir une formation continue à temps plein d’une durée maximale d’un an (ou 1200 heures) ce qui lui permet d’effectuer une véritable réorientation professionnelle et de valider un diplôme si nécessaire pour sa nouvelle activité.

Par ailleurs le CIF peut s’accomplir en totalité ou en partie sur le temps de travail.  Dans ce dernier cas, seule la part se déroulant sur le temps de travail nécessite l’autorisation de l’employeur.