Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
reconversion informatique
Publié le 11 octobre 2023, par Simon

Reconversion informatique : comment changer de métier ?


Le secteur de l’informatique est un marché en plein essor, attirant de plus en plus de candidats pour sa diversité de métiers, des opportunités croissantes d’emploi, et des salaires attractifs. Cependant, pour réussir dans cette reconversion, la passion, la curiosité et un fort engagement sont essentiels. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la reconversion dans ce secteur dynamique, les formations disponibles, et les options de financement dans notre article.

Pourquoi se reconvertir dans l’informatique ?


L’informatique offre une sécurité d’emploi et une variété de métiers passionnants. Que vous souhaitiez vous reconvertir ou explorer de nouvelles opportunités, ce secteur est une valeur sûre. Les entreprises informatiques recrutent activement pour répondre à la demande croissante en compétences. Avec une reconversion en informatique, vous acquerrez des compétences recherchées, ouvrant la voie à des emplois bien rémunérés.

L’informatique est en constante évolution, ce qui rend ce domaine dynamique et passionnant. De plus, la diversité des métiers est impressionnante, offrant des spécialisations pour tous les goûts, de la data au développement web. Si vous avez des compétences antérieures, elles peuvent également être valorisées dans ce secteur polyvalent.

Pour terminer, l’informatique est généralement associée à des rémunérations élevées. Les salaires des développeurs web sont généralement élevés en raison de la forte demande de professionnels qualifiés.

Quelles qualités pour une reconversion dans l’informatique ?

Se lancer dans une reconversion informatique exige avant tout une passion profonde pour le domaine, ainsi qu’une grande curiosité, car il évolue rapidement. Cela nécessite une acquisition constante de nouvelles compétences. La logique, l’analyse, l’organisation, la rigueur et l’autonomie sont des qualités essentielles pour réussir.

Les professionnels de l’informatique interagissent fréquemment avec d’autres services ou directement avec les clients, d’où l’importance de la communication, surtout que le jargon informatique peut être complexe pour les non-initiés. Les différents métiers informatiques requièrent des compétences complémentaires comme la créativité pour le design ou la patience et la persévérance pour la programmation.

Les personnes désireuses de se reconvertir dans l’informatique doivent sélectionner leur spécialisation en fonction de leurs compétences et de leur aptitude à assimiler des connaissances théoriques. De plus, elles doivent se renseigner sur le marché du travail, les compétences requises, les opportunités d’évolution, et les secteurs en demande. Par exemple, la programmation nécessite de la patience, de la flexibilité mentale, de la logique et de l’abstraction. La curiosité est un atout précieux pour apprendre de nouvelles notions et maîtriser le jargon spécifique au secteur.

La formation offre les outils essentiels, mais ceux qui réussissent leur reconversion informatique doivent également mettre à profit leur apprentissage pour acquérir de nouvelles compétences et actualiser leurs connaissances. Les compétences transversales comme la gestion du temps, le travail d’équipe, la créativité et le leadership, sont de plus en plus recherchées par les employeurs du secteur numérique, et il est judicieux de les développer tout au long de la formation.

Les métiers de l’informatique pour se reconvertir

Développement et programmation

Si vous êtes passionné par la création et la maintenance de logiciels, les options sont nombreuses. Cela englobe le cycle complet de vie d’un logiciel, de la conception à la maintenance. Vous pouvez envisager des reconversions informatique comme :

  • développeur full-stack : la description du poste implique l’utilisation de diverses technologies et langages, tels que Java, JavaScript, HTML, PHP, C#, pour concevoir des applications. Les ingénieurs Full-Stack sont responsables de garantir une expérience utilisateur optimale et des fonctionnalités complètes, adoptant ainsi une approche globale du développement logiciel.
  • développeur back-end : il a pour mission de mettre en œuvre, configurer, développer et entretenir un site web ou une application. Plus précisément, il conçoit l’architecture technique du serveur, de la base de données et de l’application web en se concentrant sur leur fonctionnalité. Contrairement au développeur front-end, le développeur back-end n’est pas responsable de l’aspect convivial du site, mais se focalise sur l’architecture technique ou l’adaptation de solutions techniques sur une plateforme existante.
  • développeur front-end : il est principalement un créateur d’interfaces informatiques. Son rôle est de créer des fenêtres, des boutons, des menus, etc., qui servent d’interface entre l’utilisateur et le système, facilitant ainsi l’utilisation des fonctionnalités d’un site web ou d’une application. Bien que le développement front-end soit souvent opposé au développement back-end, qui gère la communication avec les serveurs et les bases de données, cela ne signifie pas que son domaine de compétence se limite à l’aspect esthétique ou graphique. Le développeur front-end joue également un rôle essentiel dans l’accessibilité et le bon fonctionnement d’un site web.

Les métiers liés aux systèmes et réseaux

Si la conception, la mise en place et la maintenance des réseaux vous intéressent, explorez les opportunités offertes par les métiers tels que technicien systèmes et réseaux, administrateur réseaux ou responsable d’infrastructures.

Les métiers de la cybersécurité

Avec la montée des menaces en ligne, les carrières liées à la cybersécurité sont en forte demande. Vous pouvez envisager de devenir chef de projet cybersécurité, consultant en sécurité informatique, administrateur Cloud ou même white hat (hackeur éthique).

Les métiers de la gestion de bases de données

Si vous êtes attiré par la gestion et l’exploitation de vastes volumes de données, des carrières telles qu’administrateur de bases de données, gestionnaire de base de données, consultant en Business Intelligence, data analyst ou consultant en Big Data pourraient être des options intéressantes.

Quelle formation pour se reconvertir dans l’informatique ?

Pour s’assurer de réussir sa reconversion dans l’informatique, vous n’avez pas nécessairement besoin d’un diplôme universitaire, bien que cela puisse être un véritable atout pour vous démarquer de la concurrence. De nombreux emplois dans le domaine de l’informatique valorisent davantage les compétences et l’expérience que les diplômes. Cependant, le type de formation ou de diplôme dépendra de vos objectifs de carrière spécifiques, du secteur informatique que vous visez et de votre expérience antérieure. Voici quelques options de formation et de diplômes à considérer :

  • Certifications professionnelles : Les certifications sont un excellent moyen de valider vos compétences et de montrer aux employeurs que vous êtes qualifié. Certaines certifications informatiques populaires comprennent CompTIA A+ (pour la maintenance informatique), CompTIA Network+ (pour la gestion de réseaux), CompTIA Security+ (pour la cybersécurité), Cisco CCNA (pour les réseaux), et bien d’autres. Ces certifications peuvent être obtenues après avoir suivi des cours de préparation et passé des examens.
  • Diplômes universitaires : Si vous souhaitez obtenir un diplôme formel, vous pouvez envisager de suivre un baccalauréat ou une maîtrise en informatique, en sciences informatiques, en génie logiciel ou dans un domaine connexe. Cependant, cela peut prendre plus de temps et d’argent.
  • Bootcamps informatiques : Les bootcamps sont des programmes de formation intensifs qui vous permettent d’acquérir rapidement des compétences spécifiques à un domaine de l’informatique, comme le développement web, la science des données, la cybersécurité, etc. Ils sont conçus pour les reconversions professionnelles et offrent un apprentissage pratique.
  • Formations en ligne : Le Centre Européen de Formation propose une formation développeur web à distance vous permettant d’obtenir un Titre Professionnel Développeur Web et Web Mobile (DWWM – RNCP37674) de niveau 5 (équivalent à un Bac+2). Au programme ? Des cours flexibles et adaptés à l’auto-apprentissage avec un programme pédagogique complet et progressif, incluant les technologies prisées par les recruteurs.
  • Formations en alternance : Certaines entreprises proposent des programmes de formation en alternance, où vous travaillez tout en suivant des cours. Cela peut être une excellente option si vous avez déjà une entreprise d’accueil.
  • Autodidaxie : Si vous avez déjà des compétences de base en informatique, vous pouvez choisir d’apprendre de manière autodidacte en utilisant des ressources en ligne, des livres et des projets personnels.

Comment financer une reconversion professionnelle dans l’informatique ?

Avant de vous engager dans votre formation, il est essentiel de bien comprendre comment financer vos études. Notre équipe pédagogique est à votre disposition pour vous guider en fonction de votre situation, en vous informant sur les différentes possibilités de financement disponibles.

Bonne nouvelle pour ceux qui ont un compte personnel de formation (CPF) déjà bien rempli car la formation est éligible au financement CPF.

Reconversion dans l’informatique pour les salariés

  • Le Compte Personnel de Formation (CPF)
  • Le Plan de développement des Compétences (PDC)
  • Le Projet de Transition Professionnelle (PTP)
  • La Promotion par l’Alternance (Pro-A)

Pour les demandeurs d’emploi

  • L’Aide de Retour à l’Emploi Formation (AREF)
  • Le Compte Personnel de Formation (CPF)
  • L’Action de Formation préalable au recrutement (AFPR)
  • La Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuel (POEI)
  • La Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collectif (POEC)
  • L’Action de Formations Conventionnées (AFC)
  • L’Aide Individuelle à la Formation (AIF)
  • Le Chèque formation
  • La Rémunération de Fin de Formation (RFF)

Pour les fonctionnaires

  • Le Compte Personnel de Formation (CPF)
  • Le Congé de Formation Professionnelle (CFP)
  • La Période de professionnalisation (FPH)
  • Le Congé de formation-mobilité des fonctionnaires de l’État

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *