Recevez une brochure GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Les fondements pour devenir Ă©leveur Ă©quin

Publié le 26 mars 2018, par Amandine

devenir Ă©leveur Ă©quin

Les chevaux sont votre plus grande passion ? Vous aimez prendre soin d’eux ? Alors pensez Ă  devenir Ă©leveur Ă©quin ! Il s’agit d’une filière qui a le vent en poupe, tant en terme de nombre de chevaux que du nombre d’éleveurs. Surtout que de manière gĂ©nĂ©rale, le cheval renvoie une image positive. Que ce soit en amateur ou en professionnel, optez pour une formation Ă©leveur/soigneur Ă©quin, qui vous donnera toutes les compĂ©tences nĂ©cessaires pour pouvoir exercer ce beau mĂ©tier. 

ĂŠtre Ă©leveur Ă©quin, ce n’est pas seulement un passe-temps, c’est un vĂ©ritable mĂ©tier. L’Ă©leveur Ă©quin s’occupe d’un troupeau d’Ă©quidĂ©s (Ă©talons, juments, poneys…), et s’occupe mĂŞme des naissances des poulains.

Les indispensables de l’Ă©leveur Ă©quin

Avant de se lancer dans cette activitĂ©, l’Ă©leveur Ă©quin doit avant tout disposer d’un certain matĂ©riel :

  • Une vaste zone pour pouvoir hĂ©berger tous les chevaux de l’Ă©levage. Cette zone ne doit pas ĂŞtre trop humide, elle doit avoir des grandes pâtures oĂą l’herbe pousse Ă  profusion pour que les chevaux puisse se dĂ©fouler et se nourrir. Il faut aussi avoir de quoi stocker une grande quantitĂ© de paille pour les box… Et pour le mieux, cette zone doit ĂŞtre proche d’un vĂ©tĂ©rinaire et/ou d’une marĂ©chalerie.
  • Les pâtures et enclos doivent ĂŞtre clĂ´turĂ©s de manière visible pour les chevaux, pour Ă©viter tout risque d’accident.
  • MĂŞme si l’herbe est Ă  profusion, l’Ă©leveur doit disposer de cĂ©rĂ©ales et de foin. N’oubliez pas de mettre un abreuvoir Ă  la disposition des chevaux.

Les compétences nécessaires pour devenir éleveur équin

Pour devenir Ă©leveur Ă©quin, il faut bien entendu des connaissances Ă©quines (aussi bien thĂ©oriques que pratiques), ainsi que des connaissances en biologie car le rĂ´le de l’Ă©leveur est de crĂ©er des lignĂ©es de chevaux en faisant des croisements entre les races. Il doit aussi ĂŞtre passionnĂ©, savoir gĂ©rer son stress en cas de difficultĂ©s et doit surtout ĂŞtre autonome (s’il travail Ă  son compte). Il doit enfin pouvoir s’adapter aux situations auxquelles il est confrontĂ©. Car oui, un cheval ça s’entretient !

Les réglementations à respecter

Lors de contrĂ´les Ă©ventuels, chaque cheval doit pouvoir ĂŞtre identifiĂ©. Cela se fait gĂ©nĂ©ralement par le biais d’une puce Ă©lectronique implantĂ©e sous la peau. Pour l’Ă©leveur, il doit se dĂ©clarer obligatoirement dans les 6 mois après la crĂ©ation de son activitĂ© : cela comprend notamment la dĂ©claration du ou des lieu(x) de dĂ©tention des chevaux (afin de respecter la politique sanitaire en vigueur). Enfin, si l’Ă©leveur est dĂ©tenteur de plus de 3 Ă©quidĂ©s, il a l’obligation de dĂ©clarer un vĂ©tĂ©rinaire sanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez une brochure GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?