Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
vaccins obligatoires
Publié le 03 janvier 2018, par Simon

11 vaccins obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans

Après un long débat, le passage de trois à onze vaccins obligatoires a pris effet en ce début d’année, pour les enfants nés après le 1er janvier 2018. Le gouvernement entend ainsi restaurer la confiance dans la vaccination alors que le mouvement antivaccins se fait de plus en plus fort.

C’est un sujet qui a suscité débats et controverses pendant plusieurs mois durant l’année 2017 et qui a fait beaucoup parler d’Agnès Buzyn, la Ministre des Solidarités et de la Santé : les 11 vaccins obligatoires pour les enfants de moins de deux ans. C’est ainsi que l’Hexagone devient le pays détenteur du record des obligations vaccinales. Nous faisons donc le point sur ce que cette loi va changer en 2018, notamment pour l’accueil du jeune enfant en crèche ou chez une assistante maternelle.

La mesure adoptée fin 2017 par l’Assemblée nationale concerne les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Désormais, huit vaccins qui étaient jusque-là seulement recommandés, deviennent obligatoires : coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole (ROR), hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C. Ces 8 vaccins obligatoires viennent s’ajouter aux 3 qui l’étaient déjà : diphtérie depuis 1938, tétanos depuis 1940 et poliomyélite depuis 1964, groupés sous l’appellation « DTP ».

Le principal argument de la Ministre des Solidarités et de la Santé pour rendre obligatoires les 11 vaccins est la baisse de la couverture vaccinale pour les vaccins non-obligatoires et la réapparition de certaines maladies. Cependant, sur certaines maladies, comme la rougeole, la couverture vaccinale en France est trop faible pour protéger l’ensemble de la population. Une grave épidémie de rougeole a frappé la France entre 2008 et 2012. Elle a entraîné 1 500 hospitalisations et a tué 20 personnes en France.

Agnès Buzyn a déclaré être contre les sanctions pénales en cas de refus de vaccination. Cependant, pour les enfants qui vont naître à partir du 1er janvier 2018, il faudra avoir fait les 11 vaccins obligatoires et avoir un carnet de santé bien tamponné ou un certificat de vaccination pour être admis en crèche ou dans toutes les collectivités pour enfants : écoles, centre de loisirs, colonies de vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *