Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation
formation toiletteur

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le métier de Toiletteur animalier

Le métier de toiletteur

Le métier de toiletteur est une profession dédiée au bien-être et à l’esthétique des animaux de compagnie. C’est un domaine qui nécessite une passion profonde pour les animaux et une habileté particulière à travailler avec différentes races.

Son rôle va au-delà du simple brossage et coupe de poils, il comprend également le nettoyage des oreilles, le soin des griffes, le bain, et parfois même des traitements spécifiques selon les besoins de l’animal.

C’est pourquoi, la profession exige une connaissance approfondie des différentes techniques de toilettage, des produits adaptés, et une sensibilité artistique pour sublimer le pelage de l’animal tout en respectant les normes éthiques.

toiletteur animalier

Les missions du toiletteur

La mission principale du toiletteur animalier est de réaliser les soins essentiels visant l’hygiène, l’entretien et la mise en beauté des animaux domestiques et de compagnie. En fonction de la race de l’animal toiletté, ses compétences s’étendent de la coupe aux ciseaux au brossage, en passant par la taille des ongles, tout en incluant des suggestions d’accessoires ou de jouets. Que ce soit au sein d’un salon de toilettage, aux côtés d’autres professionnels, ou en tant qu’indépendant, le toiletteur assume également des responsabilités administratives, logistiques et commerciales.

Que ce soit lors d’interventions à domicile ou dans le cadre d’un salon, le toiletteur animalier se charge de plusieurs étapes cruciales :

  • Établir un contact avec l’animal (chien, chat ou nac) et son propriétaire, en se renseignant sur d’éventuels problèmes de santé tels que parasites, allergies, ou plaques cutanées.
  • Prendre en charge le brossage et le démêlage du pelage de l’animal, en veillant à son confort.
  • Effectuer le shampoing et le savonnage adaptés à la peau.
  • Procéder à la tonte et à la coupe de la fourrure si nécessaire, utilisant la tondeuse ou les ciseaux selon les préférences du client et la race spécifique de l’animal. Par exemple pour la tonte d’un chien, la technique appliquée ne sera pas la même pour un Golden Retriever ou pour un Caniche.
  • Accomplir d’autres tâches comme le nettoyage des oreilles, la coupe des griffes, voire l’épilation des oreilles, contribuant ainsi à l’hygiène générale des animaux.
  • Réaliser un brushing impeccable pour parfaire l’esthétique de l’animal.

Les qualités et les compétences du toiletteur animalier

Les qualités

Pour devenir toiletteur animalier, plusieurs qualités clés sont indispensables :

  • Patient et rassurant : les animaux doivent se sentir en confiance entre ses mains et être rassurés
  • Fort et adroit : il peut faire face à des petits chatons mais aussi à des labradors qui ont parfois beaucoup de force. Le toiletteur doit être apte à les contrôler. Ses mouvements doivent être réfléchis car un mauvais geste avec des instruments peuvent avoir des conséquences importantes
  • Attentionné : c’est un métier qui demande de vraies qualités relationnelles. Plus le toiletteur montre de l’attention au maître et à l’animal, plus il a de chance de fidéliser le client

Les compétences


Pour exercer l’emploi de toiletteur, une combinaison de compétences est nécessaire pour répondre aux exigences de ce métier polyvalent :

  • Dextérité manuelle et habileté : Une grande adresse est indispensable pour effectuer les gestes techniques du toilettage tout en manipulant et déplaçant les animaux de manière sûre et non intrusive.
  • Créativité et veille sectorielle : La créativité est un atout pour réaliser des coupes esthétiques, tandis que rester informé des évolutions du secteur, des nouveaux produits, et des tendances en matière de coupes est essentiel pour maintenir une expertise actuelle.
  • Connaissance des standards de coupe : Pour travailler avec des éleveurs préparant des animaux pour des expositions canines, une connaissance approfondie des standards de coupe associés à chaque race de chien est nécessaire.
  • Compétences commerciales : Les toiletteurs doivent développer des compétences commerciales pour proposer efficacement des produits pour animaux en plus du service de toilettage, attirer de nouveaux clients, et fidéliser la clientèle existante.
  • Gestion d’entreprise : Pour les toiletteurs indépendants, la gestion d’une boutique, la gestion des stocks de produits, et le management d’éventuelles équipes sont des compétences cruciales pour assurer le bon fonctionnement de l’entreprise.

Quelle formation pour devenir toiletteur ?


Le Centre Européen de Formation propose un parcours de formation pour devenir toiletteur. Le programme couvre l’ensemble des compétences nécessaires, allant de la manipulation sécurisée des animaux aux techniques de coupe, en passant par la gestion d’une boutique et l’approfondissement des connaissances sur les différentes races de chiens et de chats.

La formation toiletteur s’impose comme un choix judicieux pour ceux qui aspirent à exceller dans le domaine du toilettage animalier, même si un diplôme n’est pas obligatoire dans ce milieu.

Et l’ACACED ?

Passer l’ACACED, ou l’Attestation de Connaissances des Animaux de Compagnie des Espèces Domestiques, est une étape importante pour qui souhaite accéder à l’emploi de toiletteur en France. Cette attestation est requise par la réglementation française et est essentielle pour plusieurs raisons :

  • Respect de la réglementation : L’ACACED est une exigence légale en France pour exercer le métier de toiletteur. Cela garantit que les professionnels du toilettage respectent les normes établies pour assurer le bien-être des animaux.
  • Compétences spécifiques : La formation nécessaire pour obtenir l’ACACED couvre un ensemble de compétences spécifiques liées à la manipulation, aux soins, à l’hygiène, et à la sécurité des animaux de compagnie. Ces compétences sont cruciales pour assurer des pratiques de toilettage éthiques et professionnelles.
  • Bien-être animal : L’ACACED vise à promouvoir le bien-être des animaux de compagnie. En suivant cette formation, les toiletteurs apprennent à traiter les animaux avec respect et à répondre à leurs besoins physiques et émotionnels pendant le toilettage.
  • Confiance des clients : Les propriétaires d’animaux de compagnie sont de plus en plus soucieux du traitement réservé à leurs animaux. En détenant l’ACACED, les toiletteurs démontrent leur engagement envers la qualité des soins, ce qui peut renforcer la confiance des clients.
  • Évolution professionnelle : Certains salons de toilettage et employeurs peuvent exiger l’ACACED comme condition d’embauche. Cela peut également ouvrir des opportunités pour évoluer dans sa carrière de toiletteur.

Le secteur du toilettage


Le marché des animaux de compagnie en France se positionne comme un secteur dynamique et porteur.

Plus particulièrement, l’industrie du toilettage connaît une croissance soutenue depuis plusieurs années, générant un chiffre d’affaires s’élevant à près d’un milliard d’euros. Cette progression significative atteint les 20% sur une période de cinq ans, témoignant de la demande croissante pour ces services.

Cependant, il est crucial de noter que cette expansion s’inscrit dans un contexte de concurrence intense et d’évolution constante. Au cours de la dernière décennie, le nombre de salons de toilettage a doublé, illustrant ainsi la compétitivité accrue au sein de ce secteur.

À l’heure actuelle, la France compte environ 6 000 salons dédiés au toilettage des chiens, témoignant de la diversité et de la vivacité du marché. Cette dynamique réaffirme le potentiel du secteur tout en soulignant la nécessité pour les acteurs de rester constamment adaptatifs aux évolutions de cette industrie en mutation rapide.

Lieux de travail du toiletteur animalier

Le toiletteur animalier peut exercer son métier dans différentes structures en fonction de ses préférences, de son expérience et de ses choix professionnels. Voici quelques-uns des lieux où travaille généralement le toiletteur animalier :

  • Salon de toilettage : C’est l’option la plus courante. Les toiletteurs peuvent exercer leur activité dans des salons de toilettage dédiés, où les propriétaires d’animaux prennent rendez-vous pour des services de toilettage réguliers.
  • À domicile : Certains toiletteurs offrent des services à domicile, ce qui est particulièrement pratique pour les propriétaires d’animaux qui préfèrent que leurs compagnons restent dans un environnement familier.
  • Centres vétérinaires : Certains toiletteurs collaborent avec des cliniques vétérinaires pour offrir des services complémentaires de toilettage. Cela peut être particulièrement bénéfique pour les animaux nécessitant des soins spécifiques ou après des interventions vétérinaires.
  • Élevages : Certains toiletteurs travaillent en collaboration avec des éleveurs, préparant les chiens pour des expositions canines ou assurant un toilettage régulier au sein de l’élevage.
  • Animaleries : Certains toiletteurs peuvent être employés par des animaleries qui offrent des services de toilettage en plus de la vente de produits pour animaux.
  • Indépendant : Certains toiletteurs choisissent de travailler en tant qu’indépendants, ouvrant leur propre salon de toilettage. Cela leur donne plus de flexibilité et de contrôle sur leur entreprise.

Salaire et évolution


Le salaire des toiletteurs, qu’ils travaillent depuis un salon de toilettage ou au domicile des clients, dépend du nombre de clients et des tarifs appliqués à leurs prestations.

En début de carrière, la rémunération d’un toiletteur varie généralement entre 1 500 et 1 700 euros bruts mensuels. Cependant, il est important de noter que la rémunération des services à domicile peut être moins avantageuse en raison des coûts liés aux déplacements, engendrant des dépenses de temps et d’argent.

Pour augmenter le revenu de cette activité, les toiletteurs ont la possibilité de diversifier leurs sources de profit. Ils peuvent proposer à la vente des produits d’hygiène, des articles de soins spécifiques et même des aliments haut de gamme.

  • Éducateur canin : L’éducateur canin, animé par une passion profonde, accompagne les propriétaires de chiens dans la compréhension et l’éducation de leurs compagnons à quatre pattes. Grâce à des approches fondées sur la psychologie canine, il dispense des enseignements pour promouvoir des comportements adaptés, que ce soit dans le cadre domestique ou en société.
  • Auxiliaire vétérinaire : L’auxiliaire vétérinaire apporte un soutien précieux aux vétérinaires dans le suivi et les soins des animaux. Il met en œuvre des compétences basées sur une connaissance approfondie de la santé animale pour assister dans diverses tâches, que ce soit en consultation, en chirurgie, ou au sein de la clinique vétérinaire. En s’appuyant sur ses compétences, il contribue activement au bien-être des animaux et à la fluidité des opérations au sein de la structure vétérinaire.
  • Éleveur canin / félin : L’éleveur canin / félin joue un rôle essentiel dans la préservation des races. Son activité se manifeste à travers une sélection minutieuse des animaux reproducteurs, une attention constante à leur bien-être, et la création de conditions d’élevage optimales. En veillant à préserver les caractéristiques génétiques spécifiques à chaque race, l’éleveur contribue à fournir des animaux en bonne santé, bien socialisés, et conformes aux standards définis pour chaque race.
  • Cavalier soigneur : Le cavalier soigneur se consacre à l’entretien et au bien-être des chevaux dans un contexte professionnel. Son rôle central comprend des missions comme l’alimentation, le toilettage, et la surveillance de la santé des équidés. Par sa présence constante et ses soins attentifs, le cavalier soigneur contribue à maintenir des conditions optimales pour le développement physique et émotionnel des chevaux. Sa passion et son engagement sont des piliers essentiels pour assurer le bien-être global des animaux et favoriser un environnement équestre sain.
  • Éleveur équin : L’éleveur équin, expert dans l’élevage consciencieux de chevaux, se distingue par sa sélection minutieuse des chevaux reproducteurs et son engagement envers leur bien-être. Son rôle central consiste à créer des conditions d’élevage optimales, contribuant ainsi à la préservation des caractéristiques génétiques spécifiques à chaque race.
  • Soigneur équin : Le soigneur équin est dévoué aux soins et au bien-être des chevaux. Il joue un rôle central dans la vie quotidienne des équidés. Ses missions englobent attentivement l’alimentation, l’hébergement et la surveillance de la santé des chevaux. Les responsabilités du soigneur équin incluent également des tâches telles que le pansage, l’entretien des boxes, l’administration de médicaments si nécessaire, ainsi que la surveillance attentive du comportement des chevaux.

Quels types d’animaux sont pris en charge par un toiletteur ?

Les toiletteurs animaliers travaillent généralement avec des chiens et des chats. Cependant, certains peuvent également prendre les nacs (comme les lapins, les furets, ou les petits animaux domestiques).

Y a-t-il des spécialisations dans cet emploi ?

Oui, certains toiletteurs choisissent de se spécialiser dans des domaines spécifiques comme le toilettage pour concours ou devenir entrepreneurs en ouvrant leur propre salon de toilettage. L’expérience et la réputation jouent un rôle crucial dans l’avancement professionnel.

Quels équipements sont essentiels pour un salon de toilettage ?

Les équipements de base de cette activité, comprend des tables de toilettage, des baignoires, des séchoirs, des tondeuses, des ciseaux, des brosses, et des produits de toilettage. Certains salons proposent également des services complémentaires, tels que la vente d’accessoires ou de produits alimentaires.

Quelles sont les conditions de travail habituelles pour un toiletteur animalier ?

Les toiletteurs peuvent travailler dans des salons de toilettage, à domicile, ou dans des animaleries. Les conditions de travail peuvent varier en fonction de l’employeur et du type d’établissement. Certains toiletteurs proposent également des services à domicile.

Quelle est la différence entre un toiletteur canin et un toiletteur félin ?

Un toiletteur canin se spécialise dans le toilettage des chiens, tandis qu’un toiletteur félin se concentre sur les soins esthétiques des chats. Bien que les compétences de base soient similaires, chaque espèce a des besoins spécifiques, et certains toiletteurs choisissent de se spécialiser dans l’une ou l’autre.

Existe-t-il un diplôme de toiletteur ?


Même s’il n’est pas obligatoire d’être diplômé pour exercer ce travail, vous pouvez décider de faire l’une des formations qui vous permet d’obtenir :

  • Le BNTC (Brevet national de Toiletteur canin) représente un certificat de niveau V, reconnu par l’État. D’une durée de deux ans, cette formation s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans ayant un niveau de 3e. Elle peut être effectuée en alternance, que ce soit via l’apprentissage ou en contrat de qualification sur deux ans. Huit centres en France, relevant de l’Union nationale des Centres de Formation en toilettage, sont habilités à délivrer ce certificat.
  • La certification de Toiletteur canin et félin (CTM), gérée par l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA), peut être obtenue à la suite d’une formation ou d’une expérience en milieu professionnel. Cette certification est accordée après avoir réussi un examen comprenant un contrôle continu et des épreuves terminales.

Quelle est la demande sur le marché du toilettage animalier ?

La demande pour les services de toilettage animalier est généralement stable, voire en augmentation. Les propriétaires d’animaux sont de plus en plus soucieux du bien-être de leurs compagnons, ce qui contribue à la demande constante de professionnels du toilettage.