Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation
formation auxiliaire vétérinaire

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le métier d’Auxiliaire Vétérinaire

Le métier d’auxiliaire vétérinaire

L’auxiliaire vétérinaire occupe une position polyvalente au sein de la clinique vétérinaire. Ses responsabilités englobent souvent des tâches variées, notamment la préparation et le suivi des consultations, l’assistance lors des examens médicaux, la gestion des dossiers des patients, et la prise en charge de diverses démarches administratives.

Dans le cadre des interventions chirurgicales, l’auxiliaire vétérinaire peut être amené à préparer le matériel chirurgical, à assister le vétérinaire pendant l’opération, et à veiller au bien-être post-opératoire des animaux. Il peut également être chargé de prodiguer des soins de base, tels que les pansements, l’administration de médicaments prescrits, ou la réalisation de tests diagnostiques sous la supervision du vétérinaire.

auxiliaire vétérinaire

Les missions de l’auxiliaire vétérinaire


Un auxiliaire vétérinaire joue un rôle essentiel dans le fonctionnement quotidien d’une clinique vétérinaire. Ses missions comprennent la prise en charge des tâches administratives, telles que la gestion des rendez-vous et des dossiers des patients. De plus, il assure le bien-être des animaux en les assistant lors des examens médicaux, en préparant les salles d’opération et en dispensant des soins post-opératoires. L’auxiliaire de santé vétérinaire joue également un rôle crucial dans l’éducation des propriétaires d’animaux en fournissant des conseils sur les soins à domicile, la nutrition et les médicaments prescrits.

Polyvalent, il peut être amené à effectuer des tâches de laboratoire, d’imagerie médicale, et à gérer le stock de médicaments. Grâce à ses compétences, il contribue au bon déroulement des interventions vétérinaires, garantissant ainsi la santé et le bien-être des animaux.

Les qualités et les compétences demandées pour l’ASV


En raison de la diversité des responsabilités, les compétences requises pour devenir auxiliaire vétérinaire sont variées. Pour exercer cet emploi, il est essentiel d’avoir une affection pour les animaux, d’être attentif, d’avoir un bon sens du contact et de collaborer efficacement en équipe. En outre, des compétences organisationnelles, une maîtrise de soi, ainsi que la capacité à réagir rapidement et efficacement sont nécessaires.

Le rôle d’auxiliaire vétérinaire est à la fois passionnant et exigeant. Participer aux soins des animaux aux côtés du vétérinaire demande de l’organisation, de la rigueur, ainsi qu’une gestion émotionnelle et relationnelle pour traiter avec les propriétaires et les animaux.

Étant souvent l’intermédiaire entre le client et le vétérinaire, les auxiliaires vétérinaires doivent faire preuve de patience, de diplomatie, de calme, tout en ayant confiance en eux et sachant se faire respecter avec tact et professionnalisme lorsque nécessaire.

Comme dans toute profession, les ASV doivent être ponctuels, avoir le sens de l’ordre, être autonomes, anticiper les besoins, faire preuve d’initiative, de rigueur et de précision. Une bonne résistance physique est également nécessaire, car le métier peut parfois impliquer le levage de charges lourdes.

Quelle formation pour devenir auxiliaire vétérinaire ?

Le Centre Européen de Formation, expert en formations du secteur animalier vous propose une formation auxiliaire vétérinaire avec un programme de qualité, créé par les meilleurs vétérinaires et spécialistes des animaux. Grâce à celui-ci, vous aurez toutes les clés en main pour travailler avec les animaux avec des cours complets sur :

  • L’ alimentation,
  • Le comportement du chien et du chat,
  • Techniques d’examens complémentaires,
  • L’aide aux vétérinaires,
  • La zoologie et éthologie,
  • L’anatomie et la morphologie,
  • La physiologie et la pathologie,
  • Les principales maladies infectieuses.

Et l’ACACED ?

Obtenir l’ACACED, ou l’Attestation de Connaissances des Animaux de Compagnie des Espèces Domestiques, est d’une importance cruciale pour ceux qui aspirent à devenir auxiliaire vétérinaire en France. Cette attestation, rendue obligatoire par la réglementation française, est essentielle pour diverses raisons :

  • Respect de la réglementation : L’ACACED constitue une exigence légale incontournable en France pour exercer la profession d’auxiliaire vétérinaire. Cette formalité garantit que les praticiens respectent scrupuleusement les normes établies, assurant ainsi le bien-être optimal des animaux.
  • Compétences spécifiques : La formation requise pour obtenir l’ACACED couvre un ensemble de compétences spécifiques relatives à la manipulation, aux soins, à l’hygiène, et à la sécurité des animaux de compagnie. Ces compétences sont d’une importance capitale pour garantir des pratiques professionnelles et éthiques dans le domaine de l’assistance vétérinaire.
  • Bien-être animal : L’ACACED vise expressément à promouvoir le bien-être des animaux de compagnie. En suivant cette formation, les auxiliaires vétérinaires apprennent à traiter les animaux avec le respect requis, répondant ainsi à leurs besoins physiques et émotionnels de manière adéquate lors des soins.
  • Confiance des clients : À l’instar des propriétaires d’animaux de compagnie qui sont de plus en plus attentifs au traitement réservé à leurs compagnons, détenir l’ACACED témoigne de l’engagement envers des soins de qualité. Ceci renforce la confiance des clients, montrant que les auxiliaires vétérinaires sont aptes à prodiguer des soins compétents et responsables.
  • Évolution professionnelle : L’ACACED peut être exigée comme condition d’embauche dans certains cabinets vétérinaires. Au-delà de l’accès initial à l’emploi, elle ouvre des opportunités d’évolution professionnelle pour les auxiliaires vétérinaires, démontrant ainsi leur engagement envers l’excellence et la conformité aux normes professionnelles.

Le secteur de la santé animale


En France, le secteur de la santé animale connaît actuellement une expansion remarquable, comptant aujourd’hui plus de 63 millions d’animaux de compagnie, établissant ainsi un record en Europe. Ce marché a enregistré une croissance significative au cours de la dernière décennie, avec une hausse de 48 %.

Des perspectives prometteuses se dessinent pour l’avenir de ce secteur, qui devrait atteindre une valeur de 5 milliards d’euros en France d’ici 2020.

Lieux de travail de l’ASV

L’ASV (Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire) peut travailler dans divers environnements liés aux soins et à la santé des animaux. Voici quelques-uns des lieux de travail potentiels pour un auxiliaire vétérinaire :

  • Cabinets vétérinaires : C’est l’endroit le plus commun où l’auxiliaire vétérinaire exerce ses fonctions. Les cabinets vétérinaires offrent des services de base tels que les consultations, les vaccinations, les soins préventifs, et les auxiliaires vétérinaires y assistent en fournissant un soutien aux vétérinaires.
  • Cliniques vétérinaires : Certaines cliniques vétérinaires sont spécialisées dans des domaines particuliers tels que la chirurgie, la dentisterie, ou la médecine spécialisée. L’auxiliaire vétérinaire peut être impliqué dans diverses procédures médicales et administratives au sein de ces cliniques.
  • Animaleries : Certains auxiliaires vétérinaires travaillent dans des animaleries, où ils peuvent conseiller les clients sur les soins de base des animaux, fournir des informations sur les produits et contribuer à la gestion de la santé des animaux vendus.
  • Refuges pour animaux : Les auxiliaires vétérinaires peuvent également travailler dans des refuges pour animaux, où ils participent aux soins quotidiens des animaux abandonnés, aux vaccinations et aux procédures médicales de base.

Salaire de l’auxiliaire vétérinaire

Dans le secteur public

Au sein du secteur public, les auxiliaires vétérinaires sont couramment recrutés par des entités gouvernementales, notamment les administrations agricoles, les laboratoires de santé animale, ou encore les zoos. Leur salaire est établie conformément à la grille indiciaire de la fonction publique, avec un traitement mensuel brut initial oscillant autour de 1 500 € à 1 600 €.

Dans le secteur privé

Au sein d’un cabinet ou d’une clinique vétérinaire privée, la rémunération d’un auxiliaire vétérinaire est fréquemment moins élevée que dans le secteur public. Néanmoins, elle est étroitement liée au nombre d’heures travaillées, à l’expérience et aux qualifications du professionnel. Pour un débutant, le salaire attendu avoisine généralement les 1 300 € brut mensuel.

  • Éducateur canin : L’éducateur canin est un professionnel passionné qui aide les propriétaires de chiens à comprendre et à éduquer leurs compagnons. Il utilise des méthodes basées sur la psychologie canine pour enseigner des comportements appropriés, que ce soit à la maison ou en public.
  • Toiletteur : Le toiletteur est un professionnel qui prend soin de l’hygiène canine et de l’apparence des animaux de compagnie, en particulier des chiens et des chats. Son rôle principal est de réaliser des soins esthétiques tels que le bain, la coupe de poils, la coupe des ongles et le nettoyage des oreilles.
  • Éleveur canin / félin : L’éleveur canin ou l’éleveuse canine est un professionnel qui se consacre à l’élevage responsable de chiens et de chats. Son rôle consiste à sélectionner soigneusement les animaux reproducteurs, à veiller à leur bien-être et à garantir des conditions d’élevage optimales. L’éleveur contribue ainsi à la préservation des caractéristiques génétiques des races, tout en fournissant des animaux en bonne santé, bien socialisés et conformes aux standards de la race.
  • Cavalier soigneur : Le cavalier soigneur est un professionnel spécialisé dans le bien-être et les soins des chevaux. Son rôle principal consiste à assurer le quotidien des équidés en veillant à leur alimentation, à leur hébergement, et à leur santé. En plus des tâches liées aux soins physiques, le cavalier soigneur peut également être impliqué dans l’entraînement des chevaux, la surveillance de leur comportement et la gestion des installations équestres.
  • Éleveur équin : L’éleveur équin est un professionnel spécialisé dans l’élevage responsable de chevaux. Son rôle principal est de sélectionner méticuleusement les chevaux reproducteurs, de veiller à leur bien-être et de créer des conditions d’élevage optimales. L’éleveur équin contribue à préserver les caractéristiques génétiques des races tout en fournissant des chevaux en bonne santé, bien socialisés et conformes aux standards.
  • Soigneur équin : Le soigneur équin est un professionnel dédié aux soins et au bien-être des chevaux. Son rôle principal consiste à assurer le quotidien des équidés en veillant à leur alimentation, à leur hébergement, et à leur santé. Les tâches du soigneur équin comprennent également le pansage, le nettoyage des boxes, l’administration de médicaments si nécessaire, et la surveillance du comportement des chevaux.

Quelle est la différence entre les métiers d’auxiliaire vétérinaire, de vétérinaire et d’AVQ ?

Le vétérinaire est un médecin diplômé spécialisé dans les soins et le traitement des animaux. L’auxiliaire vétérinaire assiste le vétérinaire dans diverses tâches sans avoir suivi une formation aussi approfondie. L’AVQ (Auxiliaire Vétérinaire Qualifié) est un auxiliaire vétérinaire avec une certification supplémentaire lui permettant d’accomplir des tâches spécifiques au sein de la clinique vétérinaire.

Quel niveau pour devenir auxiliaire vétérinaire ?

Pour devenir auxiliaire vétérinaire, généralement, il faut avoir un niveau de formation équivalent au BAC professionnel ou avoir suivi une formation spécifique dans le domaine vétérinaire.

Comment devenir auxiliaire vétérinaire sans diplôme ?

La plupart des emplois d’auxiliaire vétérinaire exigent un diplôme spécifique. Cependant, certaines cliniques peuvent offrir des postes d’assistant sans diplôme, mais l’expérience et la formation continue sont souvent nécessaires.

Quelles études et formations faut-il faire pour devenir auxiliaire vétérinaire sans bac ?

Il est tout à fait envisageable de devenir auxiliaire vétérinaire sans avoir un diplôme au préalable. En effet, la formation pour devenir auxiliaire vétérinaire est accessible à partir du niveau 3ème.

Cette formation, ouverte aux personnes dès l’âge de 16 ans et ne requérant pas l’obtention du baccalauréat, offre la possibilité à l’étudiant de concilier plus aisément sa vie familiale et sa vie professionnelle. Dispensées à distance, ces formations d’auxiliaire vétérinaire ont une durée variable allant de 1 à 2 ans, et elles peuvent être enrichies par des stages facultatifs. Bien que ces stages ne soient pas obligatoires, il est fortement recommandé de les effectuer, car ils permettent d’acquérir une précieuse expérience pratique.

Quels sont les avantages et inconvénients du métier d’auxiliaire vétérinaire ?

Les avantages incluent le travail avec les animaux et la satisfaction d’aider. Les inconvénients peuvent inclure des situations émotionnelles difficiles et des heures de travail irrégulières.

Quels sont les défis fréquemment rencontrés par les auxiliaires vétérinaires ?

Avec cet emploi, il est possible de faire face à des situations émotionnellement difficiles, des heures de travail irrégulières, et des tâches exigeantes physiquement. La gestion du stress et la capacité à rester calme dans des situations d’urgence sont des compétences cruciales.