blog - Centre Européen de Formation

Le Blog du Centre Européen de Formation

Retrouvez toute l’actualité liée aux métiers de la petite enfance, de l’esthétique, de la coiffure, de la cuisine, du secteur social, sanitaire et animalier.

Recevez une brochure GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1 Quel domaine vous intéresse ?
2 Dites-nous en un peu plus sur vous
3 Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4 Indiquez-nous votre numéro de téléphone

Interview de La Véganista sur la cuisine végétale

Publié le 15 mai 2019, par Amandine

La Veganista

Stéphanie Bartczak alias La Véganista, s'est imposée comme une référence dans le domaine de la cuisine végétale en France. Elle est consultante culinaire 100% végétale. En 2019, La Véganista s'associe au Centre Européen de Formation afin de proposer un module de Cuisine Végétale au sein de la formation CAP Cuisine. À cette occasion, La Véganista a répondu à nos questions !

Bonjour Stéphanie ! Peux-tu nous expliquer pourquoi tu as choisi de te lancer dans la cuisine végétale ? Et depuis combien de temps es-tu végétalienne ?

La cuisine végétale se veut colorée, créative et surtout éthique : elle donne envie de se mettre aux fourneaux. J’y ai trouvé du sens, notamment dans mon rapport à l’alimentation : j’ai gagné en bien-être et en qualité de vie en devenant végétarienne puis végétalienne, il y a de cela quelques années.

Est-ce qu’il y a un aliment qui te manque plus que les autres dans ce nouveau mode de vie ? Et si oui, par quoi le remplaces-tu ?

La Veganista

Je pensais ne pas devenir végétalienne parce que je croyais que le fromage serait un obstacle de taille à ma transition alimentaire. Et bien j’avais tort. Quand j’ai fait le choix d’arrêter le fromage pour devenir totalement végétalienne, je l’ai vécu de façon assez évidente en fait, je n’ai pas cherché à substituer des goûts par d’autres ni des textures par d’autres. J’ai simplement continué à découvrir la cuisine végétale et de nouveaux ingrédients qui, aujourd’hui, font partie de mon quotidien. 

Je me cherchais peut-être une excuse pour ne pas changer… En me disant que j’allais souvent au restaurant (dans le cadre de mon ancien métier) et que devenir végétalienne serait compliqué.  Puis, j’ai décidé de m’engager en faveur d’une alimentation plus éthique… Ce qui est tout à fait possible.

Quel est le plat que tu préfères cuisiner lorsque tu reçois du monde chez toi ?

Pour mes invités, je choisis soit un plat à partager (des lasagnes, un gratin de pommes de terre,  un plat sucré-salé à base de riz et de lentilles, par exemple). J’aime aussi recevoir et proposer différents petits plats pour que chacun puisse constituer son assiette : des samossas au soja et aux légumes, des crêpes bretonnes avec de la cancoillotte végétale, une poêlée de champignons et d’autres.

Ton 1er livre « Vegan pas à pas » est paru en septembre 2018. D’où t’es venu l’idée d’écrire un livre ?

La Veganista

J’ai animé beaucoup d’ateliers culinaires dans lesquels je rencontrais des personnes curieuses et intéressées à l’idée de découvrir une autre cuisine. On me posait souvent la question de savoir où on pouvait retrouver mes recettes, et je dois dire que les gens m’ont un peu soufflé l’idée de mon premier livre !

Celui-ci prend par la main le lecteur, celui qui ne connaît rien à la cuisine végétale, et lui explique comment faire ses courses, comment recevoir, comment préparer le goûter des enfants, … bref comment réussir sa transition alimentaire si tel est son choix

Aujourd’hui, tu es auteur pour le module Végétale du CAP Cuisine, du Centre Européen de Formation. Qu’est-ce qui t’as donné envie de te lancer dans cette nouvelle aventure ?

Les adeptes de l’alimentation végétale sont de plus en plus nombreux en France et c’est tant mieux ! Je travaille avec les marques et la restauration et je vois que, même s’il y a parfois beaucoup de bonne volonté à vouloir répondre à la demande, cela est compliqué : se familiariser avec de nouveaux ingrédients, se demander comment pâtisser sans lait et sans oeufs, comment intégrer les protéines végétales dans un plat, etc.  Il me semblait indispensable de proposer, enfin, un accompagnement pour les professionnels.

Pour l’anecdote, on me demande souvent mon parcours, d’où je viens. Les gens pensent que je vais leur répondre que j’ai suivi une formation à la cuisine végétale. Je leur réponds toujours : non, puisqu’elle n’existe pas encore ! C’est effectivement une idée qui me tenait à cœur.

Pourquoi est-il important selon toi, que les étudiants en CAP Cuisine aient accès à un module Végétale ?

Il me semble compliqué aujourd’hui de vouloir devenir restaurateur sans prendre en compte une partie des consommateurs /  clients : les intolérants ou allergiques au lactose,  les personnes qui ne mangent pas d’oeufs, celles qui ne consomment pas de viande pour des raisons éthiques ou religieuses …

À mon sens, ne pas proposer une alternative végétalienne peut, demain, envoyer un message plutôt négatif dans une société où l’éthique et le climat deviennent de vrais sujets.

As-tu de nouveaux projets ou objectifs en tête pour les années futures ?

Pour le moment, je continue à travailler avec la restauration et les marques pour lesquelles je crée des recettes sur mesure. J’aimerais, dans un avenir pas trop lointain, proposer également une formation à la pâtisserie végétale en y intégrant du cru et du sans gluten.

Merci beaucoup Stéphanie pour le temps que tu as bien voulu nous accorder pour cette interview. Le Centre Européen de Formation est vraiment très content de lancer ce nouveau module de Cuisine Végétale au côté d’une ambassadrice comme toi !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *