Recevez une brochure GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

La viande est-elle cancérogène ?

Publié le 03 novembre 2015, par Amandine

Dans une étude parue la semaine dernière, l’OMS accuse la viande rouge et la charcuterie d’augmenter le risque de cancer colorectal. 34 000 décès par an sont ainsi attribués à des alimentations riches en viande transformée. Un chiffre à mettre en perspective !

Selon une enquête récente du Centre international de recherche sur le cancer et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la viande rouge est « probablement cancérogène pour l’homme ». Ces résultats vont dans le sens des recommandations de santé publique actuelles, à savoir limiter la consommation de bœuf, veau, porc, agneau, mouton, cheval, chèvre…

Des dizaines de recherches montrent pourtant qu’il n’existe pas de corrélation entre charcuterie et cancer. Certaines études évoquent même les bénéfices sanitaires des régimes à base de viande.

 

34 000 morts par an… seulement

D’après l’organisme indépendant Global Burden of Diseases Project, 34 000 décès par cancer dans le monde sont dus chaque année à une alimentation riche en viandes transformées ou grillées. Par comparaison, la consommation de tabac provoque un million de morts, contre 600 000 pour l’alcool et 200 000 pour la pollution atmosphérique.

L’OMS se défend en expliquant que son enquête « ne demande pas aux gens d’arrêter de manger de la viande transformée » mais précise qu’une baisse de la consommation « peut réduire le risque de cancer colorectal ». Problème : il n’est pas possible de déterminer une quantité saine d’absorption précise.

 

Sur quelle dose se baser ?

La viande est dans le viseur de l’OMS depuis des années. L’organisation internationale estime qu’il ne faut pas consommer plus de 500 grammes de viande rouge par semaine. Le World Cancer Research Fund rappelle cependant que la consommation française de viande est tout à fait raisonnable. Elle se situe en dessous des 70 grammes par jour. Cela correspond à 3 actes carnivores dans la semaine, soit l’équilibre nutritionnel. On en déduit que les recommandations de l’OMS s’appliquent plutôt à d’autres pays que la France… Nos cuisiniers peuvent être rassurés !

Recevez une brochure GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?