Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
certificat de connaissances pour les futurs propriétaires d’animaux de compagnie
Publié le 31 mars 2021, par Amandine

Zoom sur le certificat de connaissance pour les futurs propriétaires d’animaux de compagnie

La France recense près de 9 millions de chiens et 15 millions de chats adoptés. Ces chiffres font de la France un des pays avec le plus de propriétaires d’animaux de compagnie. Cependant, avec 100 000 abandons en 2020, la France est également le pays avec le plus d’abandons. Pour lutter contre ce fléau, un certificat de connaissance a été mis en place depuis le 1er octobre 2022 pour les futurs propriétaires d’animaux de compagnie.

En quoi consiste le certificat de connaissance pour les futurs propriétaires d’animaux de compagnie ?

Pour lutter contre la maltraitance animale et les abandons, une nouvelle mesure vient d’être mise en place. En effet, le 26 janvier dernier, l’Assemblée a voté à l’unanimité, pour la création d’un certificat de connaissance pour les futurs propriétaires d’animaux de compagnie qui réalise une première adoption d’une espèce en particulier (ex : pour la première adoption d’un chien).

Ce certificat a pour objectif de faire prendre conscience de la responsabilité que représente l’acquisition d’un animal de compagnie pour les futurs propriétaires et ainsi d’éviter les achats compulsifs et non réfléchis. Le but est de responsabiliser et sensibiliser sur les besoins des animaux de compagnie. Ce certificat est entré en vigueur depuis le 1er octobre 2022.

Le certificat de connaissances, récence ainsi, toutes les obligations des futurs propriétaires telles que :

  • Les coûts du vétérinaire et les obligations de soins,
  • Les coûts de la nourriture,
  • Les vaccinations obligatoires,
  • Les besoins psychologiques des animaux (besoins de sorties, socialisation et attention),

Où signer le certificat de connaissance ?

Tout nouvel acquéreur devra obligatoirement signer ce nouveau certificat de connaissance. Pour le signer, le jeune propriétaire pourra en prendre connaissance dans différents lieux qu’il est amené à fréquenter. Il sera possible de le signer :

Pour les personnes cédant un animal de compagnie à titre onéreux ou gratuit, ils devront quant à eux, s’assurer que le futur acquéreur est en possession de ce certificat.

En ce qui concerne les refuges, ce certificat n’est, pour l’heure, pas obligatoire dans le cadre d’une adoption d’un animal de compagnie, si l’acquéreur déclare avoir déjà était propriétaire d’un animal de la même espèce. Cependant, la loi pourrait être amenée à évoluer prochainement sur ce point. C’est, d’ailleurs, ce que réclame le PRODAF (Syndicat des professionnels de l’animal familier) afin que les règles soient les mêmes pour tous.

Pour une facilité de gestion, le certificat pourra être amené à être dématérialisé. Cependant, à l’heure actuelle, il n’existe pas encore de modèle de certificat officiel bien que des organismes comme la SPA ont déjà conçu leur propre certificat.

Pas encore de stage obligatoire pour les propriétaires

Lors de cette Assemblée du 26 janvier, certains députés avaient proposé en complément de ce certificat de connaissance, de rendre obligatoire un stage pour les futurs propriétaires. Ce décret avait pour objectif d’enseigner, durant une courte période, comment être un bon maître pour son animal. À contrario du certificat de connaissances, ce décret n’a pas été validé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Zoom sur le certificat de connaissance pour les futurs propriétaires d’animaux de compagnie
  1. C’est une superbe nouvelle !! Dommage que le décret sur le stage n’a pas été accepté.. En espérant que cela responsabilise mieux les futurs maîtres de n’importe quel animal et que les abandons ainsi que les maltraitances cessent ou au moins diminuent…