Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
comment devenir soigneur animalier
Publié le 16 août 2023, par Amandine

Comment devenir soigneur animalier ?

L’univers captivant du soigneur animalier offre une opportunité exceptionnelle pour les passionnés d’animaux de travailler main dans la patte avec une variété d’espèces tout en contribuant activement à leur bien-être. Ce métier, qui allie dévouement, compétence et empathie, requiert non seulement une connaissance approfondie des besoins physiologiques et comportementaux des animaux, mais également un engagement envers leur protection et leur conservation. Dans cet article, nous vous disons tout ce qu’il faut savoir sur comment devenir soigneur animalier.

Le métier de soigneur animalier

Le rôle du soigneur animalier s’articule autour de la prise en charge attentive et dévouée des animaux, tant dans un cadre de parc animalier que dans une clinique vétérinaire ou même au sein d’une animalerie. Profondément animé par une passion inébranlable pour le règne animal, le soigneur animalier œuvre avec engagement pour garantir le bien-être et la santé quotidienne de ces animaux. Il assume la responsabilité intégrale de leurs besoins pratiques, tout en veillant méticuleusement à leur environnement, avec une disponibilité sans faille et une dévotion inépuisable.

Au-delà des horaires de travail, le soigneur animalier prend en charge leur suivi médical, se chargeant de leur traitement et collaborant étroitement avec des vétérinaires compétents. Le maintien d’une hygiène et d’une sécurité optimales dans leur espace de vie (qu’il s’agisse de cages, d’enclos ou de bassins) fait également partie intégrante de ses responsabilités, reflétant son engagement envers des normes d’hygiène rigoureuses.

La gestion attentive des reproductions et des naissances, minutieusement consignées dans un registre, revêt aussi une importance cruciale pour le soigneur animalier. En parallèle, il orchestre les déplacements des animaux avec une maîtrise logistique et prend en charge la gestion des stocks de nourriture, de matériel et de médicaments. En soit, le métier de soigneur animalier exige un dévouement total envers le bien-être animal, où compétence, passion et responsabilité convergent pour offrir une vie épanouissante et saine aux êtres qui partagent notre monde.

Les missions d’un soigneur animalier

  • Mettre en place un horaire régulier pour la préparation et l’alimentation de chaque animal.
  • Maintenir la propreté des habitats des animaux en stricte conformité avec les normes d’hygiène et de sécurité.
  • Gérer les stocks de médicaments, de nourriture, d’équipements, et autres fournitures nécessaires.
  • Observer attentivement le comportement et l’état de santé des animaux.
  • Dispenser des soins de base aux animaux nécessitant une attention médicale.
  • Collaborer avec le vétérinaire en cas de besoins médicaux significatifs pour les animaux.
  • Surveiller les cycles de reproduction, les naissances et les décès, tout en maintenant un registre à jour de ces événements.

Quelles sont les qualités pour exercer ce métier ?

Avant tout, un soigneur animalier doit nourrir une véritable passion pour les animaux, considérant sa profession comme une vocation profonde. Cependant, ses qualités ne s’arrêtent pas là. Une condition physique robuste s’impose, car il peut être amené à soulever des charges importantes, notamment lors de la manipulation des repas des animaux.

De plus, il ne doit pas craindre d’accomplir des tâches parfois ingrates comme le nettoyage des enclos ou la gestion des excréments. Doté d’un sens aigu de l’observation, le soigneur animalier doit également faire preuve d’une concentration exemplaire pour déceler le moindre signe de fragilité chez les animaux.

Ensuite, dans des situations spécifiques, une grande maîtrise de soi est essentielle, tout comme une compétence précise dans l’utilisation de matériel médical. La notion d’horaires de travail doit être flexible, avec la possibilité de travailler les week-ends et jours fériés.

Enfin, le métier de soigneur animalier, empreint de passion, exige une réactivité sans faille quelles que soient les circonstances.

Comment devenir soigneur animalier ?

Que vous soyez étudiant, en poste professionnel ou en phase de reconversion, devenir soigneur animalier requiert une solide expertise des diverses catégories d’animaux, de leurs comportements, de leurs régimes alimentaires spécifiques, et plus encore. C’est pour cette raison qu’une formation s’avère indispensable.

En France, quatre établissements spécialisés se dédient à la formation au métier de soigneur, et jouissent tous d’une reconnaissance établie au sein du domaine animalier :

  • Le Centre de Formation d’Apprentis Agricoles (CFAA) situé dans le Lot.
  • La Maison Familiale Rurale (MFR) de Carquefou.
  • Le Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole (CFPPA) de Vendôme.
  • Le lycée agricole privé de Saint-André en Auvergne.

Bien qu’un individu sans diplôme puisse exercer en tant que soigneur, des formations qualifiantes en ligne, accréditées par les parcs zoologiques, les réserves naturelles et les centres de sauvegarde, sont disponibles. Ces formations confèrent une plus grande légitimité à l’exercice du métier de soigneur animalier, particulièrement lors d’une reconversion professionnelle.

Quelle est la rémunération ?

Le métier de soigneur animalier est généralement associé à un salaire moyen oscillant entre 19 000 et 24 000 euros bruts annuels. Cela se traduit par un revenu brut mensuel approximatif de 1 600 à 2 000 euros, correspondant à un salaire net de l’ordre de 1 200 à 1 500 euros par mois avant déduction des impôts.

Les débuts d’un soigneur animalier sont souvent marqués par un taux horaire inférieur à 10 euros bruts, avec un salaire mensuel brut d’environ 1 600 euros lors de la conclusion de son premier contrat. Il est important de noter que les premiers contrats peuvent également impliquer un temps partiel.

À mesure que le professionnel accumule plusieurs années d’expérience, un soigneur animalier chevronné peut espérer atteindre un salaire brut mensuel de 2 000 euros.

Les spécialisations du métier de soigneur animalier

Le métier de soigneur animalier offre diverses possibilités de spécialisation, permettant aux professionnels de se concentrer sur des domaines spécifiques en fonction de leurs intérêts et des besoins des différentes espèces animales. Voici quelques exemples de spécialisations que les soigneurs animaliers peuvent choisir :

  • Cavalier Soigneur : spécialisé dans les soins et la gestion des chevaux, ce professionnel s’occupe de l’alimentation, de l’entraînement, du toilettage et des soins médicaux des équidés.
  • Soigneur en Parc Zoologique : ce rôle implique la prise en charge des animaux dans un environnement zoologique, en veillant à leur bien-être, à leur alimentation, à leur santé et à leur enrichissement comportemental.
  • Soigneur en Parc Marin : les soigneurs travaillant dans les parcs marins s’occupent des dauphins, des otaries, des phoques et d’autres animaux marins. Ils jouent un rôle crucial dans la formation, l’enrichissement et les soins médicaux de ces créatures.
  • Soigneur en Réserve Naturelle : spécialisés dans la conservation des espèces indigènes, les soigneurs en réserve naturelle veillent à la protection et à la préservation des animaux sauvages, tout en surveillant leur état de santé et leur habitat.
  • Soigneur Animalier en Réhabilitation : ces professionnels travaillent avec des animaux sauvages blessés, malades ou orphelins, en les prenant en charge, en les soignant et en les préparant à retourner dans leur environnement naturel une fois rétablis.
  • Soigneur de Reptiles ou d’Amphibiens : ces professionnels s’occupent des reptiles et des amphibiens, veillant à leur habitat, à leur alimentation et à leurs besoins en matière de chauffage et d’humidité.

Il faut savoir que ces spécialisations ne représentent qu’un échantillon des nombreuses voies possibles pour les soigneurs animaliers. En fonction de leurs intérêts personnels et de leur formation, les professionnels peuvent choisir de se spécialiser davantage dans un domaine qui les passionne.

Les évolutions du soigneur animalier

Les opportunités d’avancement peuvent différer en fonction de l’employeur. Le soigneur animalier a la possibilité de progresser vers des postes comme chef animalier, chef soigneur ou même responsable de parc privé, ce qui implique une responsabilité accrue dans la gestion globale de l’établissement.

Pour accéder à ces évolutions de carrière, des études et formations complémentaires, notamment dans le domaine du management, sont généralement nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *