Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
Publié le 20 juin 2014, par Simon

Faut-il couper les griffes du chat ?

Comme tout félin, le chat possède des pattes acérées… qui sont susceptibles de faire des dégâts en intérieur. Mieux vaut donc lui offrir un endroit où faire ses griffes, et les couper de temps à autre.

Illustration chat qui griffe

Le matou possède des griffes qu’il est capable de sortir uniquement en cas de besoin. Pratique pour grimper aux arbres, chasser ou se défendre ! Mais lorsqu’il est en appartement ou dans une maison, c’est une autre histoire… L’animal a tendance à utiliser ses ongles crochus pour détruire les meubles, tapis et autres canapés. On ne peut pas lui en vouloir : c’est un comportement normal. Vous devez lui fournir un griffoir ou un arbre à chat pour qu’il se défoule.

Les techniques à adopter

Un propriétaire peut écourter les griffes de son matou afin de les rendre moins acérées, tous les mois voire tous les deux mois. Il existe plusieurs modèles de coupe-griffe capables de réduire considérablement et précisément ce type d’ongle.

Plus le chat est habitué tôt, plus le procédé devient facile. Il faut caler l’animal contre soi et appuyer sur la base de chaque coussinet, de manière à extérioriser la griffe. De votre main la plus habile, vous devez glisser le coupe-griffe sur l’ongle pointu, en évitant à tout prix d’endommager la pulpe (sorte de triangle rose transparent). N’oubliez pas de sectionner les griffes arrières !

L’opération faite, vous pouvez récompenser le minet par des caresses ou une gourmandise.

Si le chat ne se laisse pas faire…

Afin de réussir au mieux la mise en pratique, prenez d’abord confiance en vous. Plus vous appréhendez la coupe des griffes, plus le chat ressent cette tension… et plus il se débat. L’idéal consiste à y aller progressivement et à féliciter l’animal assez généreusement. En cas de problème, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un auxiliaire vétérinaire. Ce dernier peut faire le nécessaire, dans des conditions optimales de sécurité.