Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
Devenir Auxiliaire Vétérinaire
Publié le 08 juin 2022, par Simon

Devenir Auxiliaire Vétérinaire

Devenir auxiliaire vétérinaire (aussi appelé ASA , ASV ou AVQ selon ses études), c’est choisir d’évoluer vers un secteur où les perspectives sont nombreuses, celui de la santé animale. En tant que bras droit du vétérinaire, l’auxiliaire vétérinaire joue un rôle essentiel dans la coordination efficace des activités au sein des cabinets, cliniques et hôpitaux vétérinaires. Alors si vous avez une affection particulière pour les animaux et que vous envisagez une carrière dans ce domaine, comprendre les étapes pour devenir auxiliaire vétérinaire peut s’avérer essentiel pour vous.

Qu’est-ce qu’un Auxiliaire Vétérinaire ?

Le métier d’auxiliaire vétérinaire implique de travailler sous la supervision directe d’un vétérinaire pour assurer le bien-être des animaux. Ce métier se situe à l’intersection des soins aux animaux et de la gestion administrative. Aussi connu sous le nom d’auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV) ou d’auxiliaire vétérinaire qualifié (AVQ), ce professionnel joue un rôle primordial en tant que bras droit des vétérinaires. Ces professionnels exercent principalement dans des cabinets vétérinaires ou des cliniques spécialisées. Leur rôle englobe une variété de tâches, notamment la gestion administrative, le secrétariat et la supervision des opérations quotidiennes de l’établissement.

Comparativement au métier de vétérinaire, celui d’auxiliaire vétérinaire est plus accessible, nécessitant moins de sélections préalables et pouvant être exercé sans nécessairement être titulaire du baccalauréat.

Quelles sont les missions de l’ASA (Auxiliaire de Santé Animale) ?


Au quotidien, les missions de l’Auxiliaire Vétérinaire ont pour objectif de :

  • Garantir une bonne relation client : En tant que premier point de contact, l’Auxiliaire Vétérinaire (ou ASV) joue un rôle essentiel dans le maintien d’une image professionnelle. Il accueille les propriétaires et leurs animaux, les rassurant et les orientant. De plus, il gère les rendez-vous et propose des conseils sur les produits et services disponibles.
  • Assurer l’assistance administrative : Comparable au bras droit du vétérinaire, l’ASV est chargé de l’organisation administrative de l’établissement. Par exemple : gestion du secrétariat, planification des consultations, mise à jour des dossiers clients, gestion des stocks….
  • Gérer la prévention, l’hygiène et la sécurité : L’ASV est responsable de maintenir un environnement propre et sûr pour les animaux. Il veille à l’hygiène des installations et des équipements médicaux, en effectuant régulièrement des désinfections pour éliminer tout risque d’infection. Cette mesure vise à garantir le bien-être des animaux lors de leur visite ou de leur hospitalisation.
  • Assurer l’assistance technique : Avant chaque examen, traitement ou intervention chirurgicale, l’Auxiliaire Vétérinaire prépare le matériel médical conformément aux instructions du vétérinaire. Il assiste également le vétérinaire pendant ces procédures, assurant notamment la contention des animaux. De plus, il participe au suivi des animaux hospitalisés, contribuant ainsi à leur prise en charge globale.

Les qualités et les compétences

Pour devenir auxiliaire vétérinaire et exercer ce métier dans les meilleures conditions, certaines qualités et compétences sont indispensables.

Les principales qualités de l’auxiliaire vétérinaire

  • Détenir un bon sens du relationnel,
  • Aimer les animaux,
  • Faire preuve de et de persévérance.

Les compétences indispensables

  • Disposer de solides connaissances théoriques sur les animaux,
  • Avoir une bonne forme physique,
  • Faire preuve d’adaptabilité et d’organisation.

Quelle formation pour devenir auxiliaire vétérinaire ?

Pour devenir auxiliaire vétérinaire et travailler au quotidien auprès des animaux, il est indispensable de suivre une formation au préalable. En effet, l’étape de la formation va vous permettre d’acquérir des connaissances et des compétences qui vous seront utiles dans l’exercice de vos missions.

La formation d’auxiliaire vétérinaire du Centre Européen de Formation peut vous accompagner dans cet objectif. En effet, avec un programme de qualité conçu par des experts et des professionnels de ce domaine, des supports pédagogiques modernes (en versions papier et numérique) et un accompagnement personnalisé, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour travailler dans ce secteur.

L’inscription à cette formation est possible toute l’année, dès 16 ans et sans condition de diplôme. Dès l’inscription effective, les élèves bénéficient des services de l’école pour une durée maximale de 3 ans. Cela leur permet de pouvoir fixer leur propre rythme d’apprentissage en fonction des contraintes personnelles et des contraintes professionnelles rencontrées.

Devenir auxiliaire vétérinaire sans diplôme, est-ce possible ?

Il est tout à fait possible de devenir auxiliaire vétérinaire sans diplôme préalable. Pour exercer en tant qu’auxiliaire vétérinaire, aucun diplôme comme le baccalauréat, le BEP, le CAP ou le Brevet des collèges n’est requis. En effet, ce travail fait partie des métiers animaliers qui recrutent sans exigence de diplôme formel.

Cependant, il est fortement recommandé de suivre une formation spécialisée pour acquérir des connaissances en secrétariat et en soins aux animaux domestiques. Cette formation permettra de développer les compétences nécessaires pour exercer efficacement en tant qu’auxiliaire vétérinaire.

L’ACACED, obligatoire pour devenir Auxiliaire Vétérinaire ?

L’ACACED, qui signifie « Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d’Espèces Domestiques », n’est pas obligatoire pour devenir auxiliaire vétérinaire. Cependant, cette attestation est souvent requise pour exercer certains métiers en lien avec les animaux de compagnie, notamment dans les animaleries ou les refuges. Cela dépend des réglementations locales et des exigences spécifiques des employeurs.

Le salaire de l’Auxiliaire de Santé Animale

Dans le public

Dans le secteur public, les auxiliaires vétérinaires sont souvent embauchés par des entités gouvernementales comme les administrations agricoles, les laboratoires de santé animale ou les zoos. Leur salaire est déterminé selon la grille indiciaire de la fonction publique, avec un traitement mensuel brut initial se situant généralement entre 1 500 € et 1 600 €.

Dans le privé

Dans le secteur privé, au sein d’un cabinet ou d’une clinique vétérinaire, la rémunération d’un auxiliaire vétérinaire est souvent inférieure à celle du secteur public. Elle dépend étroitement du nombre d’heures travaillées, de l’expérience et des qualifications du professionnel. Pour un débutant, le salaire moyen attendu tourne généralement autour de 1 300 € brut par mois.

Devenir Auxiliaire vétérinaire : les débouchés

Les auxiliaires vétérinaires ont aujourd’hui un large choix de débouchés en raison de la demande croissante de soins pour les animaux de compagnie. Par exemple :

  • Centre hospitalier vétérinaire.
  • Cabinet vétérinaire.
  • Clinique spécialisée dans les soins aux animaux.
  • Animalerie.
  • Parc animalier.
  • Refuge pour animaux.

Il est également possible pour de se spécialiser dans différents domaines, comme le domaine canin, équin ou encore la spécialité NAC (nouveaux animaux de compagnie). Cette dernière catégorie est particulièrement demandée en France, concernant principalement les animaux exotiques, les lézards et les rongeurs.

Avantages et inconvénients du métier d’Auxiliaire Vétérinaire

Le métier d’Auxiliaire Vétérinaire offre de nombreux avantages :

  • Contact direct avec les animaux (idéal pour les passionnés).
  • Accessible sans diplôme grâce à la formation AQV (Auxiliaire Qualifié Vétérinaire).
  • Un travail varié et enrichissant.
  • Un sentiment de contribuer à une cause importante.
  • Des possibilités d’évolution professionnelle.

Cependant, il existe aussi quelques inconvénients :

  • Les salaires sont généralement peu élevés.
  • Les horaires peuvent être irréguliers et demandent de la flexibilité.
  • Risques professionnels comme les morsures, les griffures et les douleurs dorsales.
  • Des situations stressantes peuvent survenir, telles que les maladies graves et l’euthanasie des animaux.

Quelles sont les autres professions des métiers animaliers ?


Voici quelques métiers liés à la profession d’assistant vétérinaire :

  • Vétérinaire
  • Éleveur ou éleveuse équin : L’éleveur ou l’éleveuse équin est un professionnel passionné par les chevaux et leur élevage. Leur principale responsabilité est de veiller au bien-être et à la santé des chevaux, tout en travaillant pour améliorer leurs qualités génétiques et leur performance.
  • Comportementaliste animalier
  • Maître-chien
  • Toiletteur : Le métier de toiletteur ou toiletteuse d’animaux est une profession dédiée au bien-être et à l’esthétique des animaux de compagnie. Les principales tâches d’un toiletteur incluent le bain, le séchage, le démêlage et la coupe des poils, ainsi que le nettoyage et la coupe des griffes. Ils peuvent également pratiquer l’épilation des oreilles et l’entretien des dents, selon les besoins de l’animal et les demandes du propriétaire.
  • Éducateur canin : L’éducateur canin est un professionnel spécialisé dans le comportement et l’éducation des chiens. Son rôle est d’aider les propriétaires à comprendre le comportement de leur animal, à établir une relation harmonieuse avec lui et à résoudre les problèmes de comportement. Pour cela, l’éducateur canin propose des séances de dressage et de socialisation, adaptées aux besoins spécifiques de chaque chien et de chaque propriétaire
  • Soigneur équin : Le métier de soigneur équin est une vocation dédiée au bien-être des chevaux. Ces professionnels passionnés travaillent au quotidien pour assurer la santé, le confort et la sécurité des équidés. Leur travail consiste à prendre soin des chevaux dans les écuries, les centres équestres ou les haras. Cela inclut le nettoyage des boxes, le pansage des chevaux, la distribution de nourriture et d’eau, ainsi que le suivi des traitements médicaux prescrits par le vétérinaire.
  • Pet-sitter
  • Dog-sitter

FAQ DEVENIR AUXILIAIRE VÉTÉRINAIRE

Quels sont les prérequis pour devenir auxiliaire vétérinaire ?

Aucun diplôme spécifique n’est nécessaire pour devenir auxiliaire vétérinaire. Cependant, une formation spécialisée est recommandée pour acquérir les compétences nécessaires.

Quelle est la durée de la formation pour devenir auxiliaire vétérinaire ?

La durée de la formation peut varier en fonction du programme choisi. En général, les formations peuvent durer entre 1 et 3 ans, avec la possibilité de stages pratiques.

Quelle est la différence entre un auxiliaire vétérinaire et un vétérinaire ?

Un vétérinaire est un médecin des animaux qui diagnostique et traite les maladies, tandis qu’un auxiliaire vétérinaire aide le vétérinaire dans ses tâches administratives et de soins aux animaux.

Quels sont les domaines de spécialisation possibles pour un auxiliaire vétérinaire ?

Les domaines de spécialisation possibles pour un auxiliaire vétérinaire incluent les soins aux animaux de compagnie, la médecine équine, les animaux de ferme, les animaux exotiques et la gestion des animaux sauvages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *