Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
développeur freelance
Publié le 20 octobre 2023, par Simon

Développeur freelance : le guide

Se lancer en tant que développeur freelance représente une belle opportunité. Toutefois, cela requiert une véritable passion pour l’informatique et une aptitude à commercialiser ses services. Il faut conjuguer des compétences techniques avec des compétences commerciales, un équilibre parfois délicat à atteindre. Dans cet article, nous vous donnons toutes les informations nécessaires pour devenir rapidement un développeur web freelance.

Qu’est-ce qu’un développeur freelance ?

Un développeur web indépendant, également connu sous le nom de freelance, exerce son activité de manière autonome, offrant ainsi la flexibilité de travailler depuis divers endroits, que ce soit à domicile, dans un café, ou une bibliothèque, tant qu’une connexion Internet est accessible. Son rôle principal consiste à concrétiser des projets après avoir échangé avec ses clients pour comprendre leurs besoins et leurs idées.

Le statut de développeur web indépendant offre la possibilité de s’engager dans une grande variété de projets et de collaborer avec divers employeurs, aussi bien locaux qu’internationaux. En tant que chef d’entreprise, vous avez le pouvoir de définir vos tarifs, d’établir vos horaires de travail, et même de sélectionner les clients avec lesquels vous souhaitez travailler.

Les services fournis par les développeurs indépendants englobent généralement la création de programmes informatiques, le développement de logiciels en utilisant divers langages de programmation, la conception de sites web, la gestion de données complexes, ainsi que l’assurance de la compatibilité des sites web avec différents navigateurs et dispositifs.

Les missions du développeur freelance

Avec l’avènement de la révolution numérique, le rôle essentiel du développeur web freelance au sein de nombreuses entreprises est devenu incontournable. En tant que professionnel indépendant de la programmation informatique sous toutes ses formes, sa mission fondamentale consiste à traduire les exigences d’un client en une réalisation numérique.

Ce métier s’inscrit pleinement dans l’univers des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Un développeur informatique freelance se consacre ainsi à diverses tâches, notamment :

  • Création et optimisation de solutions numériques : Le développeur freelance élabore et perfectionne des programmes, des logiciels, des applications, etc., afin de répondre aux besoins spécifiques de ses clients.
  • Élaboration de guides d’utilisation et formation des utilisateurs : En plus de développer des solutions numériques, il crée des guides d’utilisation détaillés pour les utilisateurs finaux, et peut également dispenser une formation pour assurer une utilisation optimale de ces outils.
  • Mises à jour et maintenance informatiques : Le développeur web freelance assure la maintenance régulière des systèmes, veille à leur mise à jour et garantit leur bon fonctionnement, minimisant ainsi les interruptions potentielles dans les opérations.

Le développeur freelance intervient activement dans tous les aspects de la stratégie numérique de l’entreprise cliente, en offrant un soutien expert pour :

  • Analyse technique des besoins : Avant de commencer un projet, il procède à une analyse technique approfondie des besoins du client, en identifiant les fonctionnalités clés et les contraintes techniques.
  • Conception d’outils numériques : Il est responsable de la conception et du développement d’outils numériques, tels que des sites web, des applications et d’autres solutions sur mesure, en veillant à leur convivialité et à leur efficacité.
  • Tests et versions bêta : Le développeur freelance réalise des tests rigoureux et des versions bêta pour garantir que les solutions développées répondent aux normes de qualité et de performance établies.
  • Suivi et support technique : Une fois la solution déployée, il assure un suivi continu et fournit un support technique pour résoudre les problèmes éventuels, garantissant ainsi le bon fonctionnement des applications et des systèmes.

Quelles compétences pour devenir développeur freelance ?

Pour devenir développeur web freelance et mener à bien les responsabilités évoquées précédemment, vous devez posséder un ensemble de compétences techniques essentielles, notamment :

  • Maitrise des langages web fondamentaux : Cela inclut une expertise en langages de base tels que HTML, CSS, XML, qui constituent la base de la création de sites web.
  • Compétence en langages de scripting : Un développeur freelance doit également exceller dans un ou plusieurs langages de scripting tels que JavaScript, Python, Ruby, Node, ASP ou PHP, qui sont essentiels pour le développement interactif et dynamique des sites web.
  • Connaissance des systèmes de gestion de contenu (CMS) : Une compréhension de base des différents systèmes de gestion de contenu tels que WordPress, Shopify, Drupal, etc., est cruciale pour travailler efficacement avec ces plateformes couramment utilisées.
  • Expérience en UX et UI : De plus, il doit posséder une solide connaissance des principes de l’expérience utilisateur (UX) et de l’interface utilisateur (UI) pour créer des sites web conviviaux et esthétiques.

Certaines compétences interpersonnelles, souvent appelées « soft skills, » sont tout aussi indispensables pour réussir en tant que développeur web freelance. Cela inclut :

  • Organisation : La capacité à gérer efficacement le temps consacré à différentes tâches est essentielle pour maintenir la productivité.
  • Rigueur : Le respect des délais est crucial, en particulier dans le contexte du travail en freelance, où la réputation est en jeu.
  • Esprit logique : L’aptitude à résoudre des problèmes complexes qui surviennent pendant le développement de sites web est une compétence précieuse.
  • Écoute active : Comprendre les besoins et les exigences du client, et adapter son travail en conséquence, est fondamental pour une collaboration réussie.
  • Compétences relationnelles : Savoir collaborer efficacement avec d’autres professionnels, que ce soient des freelances, des développeurs, ou d’autres intervenants dans un projet, est essentiel pour un développement web fructueux.

Quelle formation pour être développeur freelance ?

Pour devenir développeur web en freelance, le choix de la formation joue un rôle essentiel, bien que ce métier ne soit pas soumis à une réglementation stricte en matière de diplômes. En réalité, de nombreux développeurs freelances ont acquis leurs compétences en tant qu’autodidactes. Cependant, il est important de noter que l’absence de formation peut constituer un obstacle lorsqu’on cherche à convaincre des employeurs potentiels de la validité de ses compétences au cours d’entretiens.

Si vous vous reconvertissez, ou si vous souhaitez simplement aller au plus vite, vous pouvez aussi opter pour une formation de développeur web à distance. La formation du Centre Européen de Formation vous permet de passer le Titre Professionnel Développeur Web et Web Mobile (DWWM – RNCP37674) de niveau 5 (équivalent à un Bac+2). Cette formation est finançable avec votre compte CPF.

Créer une entreprise de développement web

Afin de garantir le succès de votre agence de développement web, il s’avère essentiel de conduire une analyse du marché.

Tout d’abord, cette analyse permet d’évaluer la faisabilité de votre projet et de mesurer la demande du marché. En d’autres termes, elle vous aide à identifier les besoins et les attentes des futurs clients, vous permettant ainsi de personnaliser vos offres en conséquence.

De plus, cette démarche vous aide à identifier vos principaux concurrents. Cette étape vous donne l’opportunité d’examiner leurs atouts et leurs faiblesses, ce qui vous permettra de mettre en place des offres plus compétitives.

Enfin, l’analyse du marché vous offre une vision plus complète de votre secteur d’activité. Elle vous aide à appréhender ses évolutions et à suivre les dernières tendances. De cette manière, vous serez en mesure de concevoir des offres et des services adaptés, garantissant ainsi la durabilité de votre agence web.

Côté finance, pour créer une agence de développement web, vous devez prévoir un budget initial allant de 2 000 euros à 75 000 euros.

Développeur web freelance : quelle forme juridique ?

Pour légitimer votre activité professionnelle et être en mesure d’émettre des factures, il est impératif de choisir un statut juridique ainsi qu’un régime fiscal approprié. De nombreux développeurs web débutent leur carrière en tant qu’auto-entrepreneurs, profitant ainsi de démarches administratives simplifiées et de contraintes comptables allégées. Cependant, il est essentiel d’analyser votre situation personnelle en profondeur avant de prendre une décision, car devenir développeur web freelance est, au fond, une démarche entrepreneuriale comme une autre.

Il est important de noter que, pour les demandeurs d’emploi, il existe des considérations spécifiques à prendre en compte. Une fois votre entreprise créée, que ce soit sous le statut d’auto-entrepreneur ou tout autre statut juridique, vous risquez de perdre tout ou une partie de vos allocations de retour à l’emploi (ARE). Il est donc primordial de prévoir cette perte de revenu en entamant des discussions avec votre conseiller Pôle Emploi. Celui-ci pourra vous présenter diverses options de maintien partiel de vos ARE.

Une autre alternative à considérer est la possibilité de tester votre activité pendant quelques mois en rejoignant une couveuse d’entreprise. Cette structure vous permet d’émettre des factures légalement sans avoir à vous immatriculer. De plus, elle vous offre un soutien en termes de conseils et de formations collectives en matière de création d’entreprise.

Quelles aides pour se lancer ?

En fonction de votre situation, il existe diverses aides disponibles, que ce soit par l’intermédiaire de Pôle emploi ou d’autres organismes.

Aide au Retour à l’Emploi (ARE)

Cette aide est probablement la plus connue en France. Elle correspond aux allocations versées lorsque vous avez travaillé pendant une certaine période et que vous avez été licencié, avez négocié une rupture conventionnelle, ou que votre CDD arrive à son terme. Généralement, en cas de démission, vous ne pouvez pas prétendre à l’ARE. Toutefois, dans certaines situations, vous pourriez tout de même être éligible, notamment si votre démission est motivée par le désir de suivre une formation qualifiante ou de changer de carrière. Pour connaître tous les détails, consultez le site du service-public français. Pour faire une demande d’ARE, vous devez contacter directement Pôle emploi.

Aide à la Création ou à la Reprise d’une Entreprise (ACCRE)

L’ACCRE vous permet de bénéficier d’une exonération partielle de vos charges sociales pendant une période de 12 mois. De plus, vous pouvez demander un accompagnement lors de vos premières années en tant qu’entrepreneur. Si vous envisagez de créer ou de reprendre une entreprise, il vous suffit de contacter l’Urssaf pour en faire la demande.

Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE)

L’ARCE constitue une aide complémentaire pour les entrepreneurs qui perçoivent déjà l’ARE. Elle vous permet de toucher 45 % du montant restant que vous auriez dû percevoir avec votre ARE. Pour en faire la demande, vous devez prendre contact avec Pôle emploi.

Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE)

Cette aide offre un soutien financier, matériel et/ou des conseils. Pour en bénéficier, vous devez justifier de votre participation à un programme de formation à la création ou à la reprise d’entreprise. La durée maximale de cette aide est de 12 mois, et elle peut être renouvelée deux fois. Pour obtenir le CAPE, vous devez vous rapprocher de l’Urssaf et de Pôle emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *