Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
full-stack définition
Publié le 23 octobre 2023, par Amandine

Full-stack : définition

Dans l’univers en constante évolution du développement web, un terme revient sans cesse dans les discussions et les descriptions de postes : « Full-Stack ». Mais que signifie réellement être « Full-Stack » ? Pour les novices, ce terme peut sembler énigmatique, voire intimidant. Cependant, en creusant un peu plus, on découvre que le Full-Stack n’est pas un concept mystérieux réservé aux initiés, mais plutôt une notion fondamentale qui réunit une panoplie de compétences cruciales pour le succès d’un projet web.

Qu’est-ce que le développement full-stack ?

Aux débuts de l’informatique, le développement consistait principalement à créer du code pour des logiciels, des systèmes d’exploitation et des jeux vidéo. Toutefois, l’avènement d’Internet a apporté une révolution dans le domaine du développement informatique, avec la prolifération de programmes informatiques variés. Face à cette diversification, les développeurs ont commencé à se spécialiser, devenant des développeurs experts Back-end ou développeurs Front-end, se consacrant à la création d’applications mobiles, entre autres.

Cependant, au cours de la dernière décennie, une nouvelle tendance a émergé dans le monde du développement informatique. Les entreprises recherchent désormais des professionnels du code polyvalents, capables de prendre en charge l’intégralité d’un projet numérique. C’est ainsi qu’est né le métier de développeur Full Stack.

Le développement Full Stack représente une approche complète du développement informatique, permettant la gestion de projets du début à la fin. Être « Full Stack » signifie, par définition, être capable de travailler sur « toute la pile », englobant l’ensemble des composants qui s’empilent pour faire fonctionner un site web ou une application. Cette polyvalence est devenue essentielle pour répondre aux besoins changeants de l’industrie numérique.

Quelles compétences et qualités requises en développement full-stack ?

La polyvalence, la créativité, et l’organisation sont des compétences incontournables pour exceller en tant que développeur Full Stack.

Un professionnel dans ce domaine doit non seulement être familiarisé avec les méthodologies de développement Agile, comme Scrum, mais aussi maîtriser une palette de langages de développement web tels que HTML, CSS, PHP, SQL, Java, et bien d’autres. Cette connaissance approfondie des langages est essentielle pour concevoir des applications web complètes et performantes.

Cependant, la clé du succès en tant que développeur Full Stack réside dans l’adaptabilité et l’autodidaxie. Le secteur de l’informatique évolue sans cesse, obligeant les professionnels à se former en permanence pour rester à la pointe des dernières tendances et technologies.

Enfin, la dimension humaine est également cruciale pour le développeur Full Stack. La capacité à travailler en équipe et à exercer un leadership discret est nécessaire pour collaborer efficacement sur des projets complexes. En fin de compte, l’équilibre entre ces compétences techniques et humaines fait du développeur Full Stack un acteur clé de l’univers du développement web, capable de mener à bien des projets divers et exigeants.

Pour exceller en tant que développeur, une maîtrise diversifiée de technologies et de langages est essentielle. Parmi les compétences clés à acquérir, nous pouvons citer :

  • Langages de Front-end : Une solide connaissance de JavaScript est primordiale, et l’ajout d’un ou plusieurs frameworks JavaScript tels qu’Angular, Ext.js, Ember.js, Vue.js, ou React.js est vivement recommandé pour la création d’expériences utilisateur dynamiques et interactives.
  • Langages et technologies Web : La base incontournable comprend le trident du web, à savoir HTML et CSS, qui constituent le socle de toute page web moderne.
  • Langages de Back-end : Pour la gestion des coulisses, vous devrez vous familiariser avec un ou plusieurs langages de développement back-end, tels que Java, Python, PHP, Go, C#, Ruby, et leurs écosystèmes respectifs.
  • Frameworks Back-end : Pour optimiser votre efficacité, l’utilisation de frameworks associés à ces langages est un atout majeur. Par exemple, Symfony ou Laravel pour PHP, Spring ou Hibernate pour Java, Django ou Flask pour Python, offrent des fonctionnalités avancées pour accélérer le développement.
  • Gestion des bases de données : La manipulation de données est cruciale. Vous devrez vous familiariser avec des systèmes de gestion de bases de données tels que MySQL, Oracle, PostgreSQL, MongoDB, pour stocker et récupérer les informations nécessaires à votre application.
  • Gestion de projet en équipe : Enfin, pour collaborer efficacement avec d’autres développeurs, l’utilisation d’outils de gestion de projets en équipe comme GitHub ou GitLab est devenue la norme. Ils permettent un suivi transparent des modifications, une gestion de versions et une collaboration fluide.

Quelle formation pour devenir développeur full-stack ?

Comme c’est souvent le cas dans le domaine du développement informatique, plusieurs parcours de formation s’offrent aux aspirants développeurs Full Stack. Ces itinéraires peuvent inclure des formations en ligne, des programmes de courte durée en présentiel (variant de 1 à 6 mois), des cursus de niveau Bac+2 ou +3 (tels que BTS, DUT, Licence) ou encore des programmes de niveau Bac+5 proposés par des écoles d’ingénieurs ou des masters spécialisés.

Si vous envisagez une reconversion professionnelle ou si vous recherchez une solution rapide pour acquérir les compétences nécessaires, vous avez la possibilité d’opter pour une formation à distance en développement web. Par exemple, la formation proposée par le Centre Européen de Formation vous permet de décrocher le Titre Professionnel Développeur Web et Web Mobile (DWWM – RNCP37674), un diplôme de niveau 5 (équivalent à un Bac+2). Il est intéressant de noter que cette formation est éligible au financement via votre compte personnel de formation (CPF). Cette voie représente ainsi une opportunité accessible pour quiconque souhaite se former et se lancer dans le domaine du développement web, que ce soit pour une reconversion ou une montée en compétences rapide.

Qui recrute des développeurs full-stack ?

Les développeurs Full Stack sont en forte demande sur le marché des métiers de l’informatique, en particulier au sein des jeunes entreprises en démarrage, où la polyvalence est particulièrement valorisée. Les profils expérimentés, bien qu’assez rares, sont très prisés, et certains optent pour l’indépendance en tant que freelancers, capitalisant sur leur expertise.

En tant que développeur Full Stack, un large éventail d’options s’offre à vous en termes d’environnement de travail. Vous pouvez exercer vos compétences au sein de diverses entreprises, notamment des agences web, des entreprises Pureplayer, des PME, ou même au sein des départements informatiques de grandes entreprises.

Du point de vue de l’organisation, il est courant de constituer des équipes techniques composées de développeurs Backend, de développeurs Frontend, et d’un ou de plusieurs développeurs Full Stack qui servent de liaison entre les deux.

En ce qui concerne les secteurs d’activité, les opportunités pour les développeurs Full Stack sont vastes, allant des domaines de la « greentech » aux « edtech » et « medtech ». Le choix du secteur dans lequel vous souhaitez exercer ce métier est large, offrant ainsi une diversité d’expériences et d’opportunités pour les professionnels du développement Full Stack.

Quel est le salaire d’un développeur full-stack ?

La rémunération d’un développeur Full Stack junior varie en fonction de plusieurs facteurs, dont ses compétences, l’étendue de ses responsabilités, le type d’entreprise, le secteur d’activité, et la localisation géographique.

En général, la fourchette salariale pour un développeur Full Stack junior se situe entre 30 000 € et 45 000 € par an. Les professionnels plus expérimentés, quant à eux, peuvent prétendre à des salaires plus élevés, généralement compris entre 55 000 € et 75 000 €.

Voici une ventilation des salaires moyens en fonction du niveau d’expérience :

  • Développeur Full Stack junior : 30 000 € – 45 000 €
  • Développeur Full Stack expérimenté : 45 000 € – 55 000 €
  • Développeur Full Stack senior : 55 000 € – 70 000 €

Evolution de carrière


La vie professionnelle d’un développeur Full Stack offre une multitude de perspectives d’évolution et d’opportunités stimulantes. La demande croissante pour des professionnels polyvalents, capables de superviser l’ensemble du cycle de développement, ouvre des horizons prometteurs dans ce domaine.

En amorçant votre carrière en tant que développeur Full Stack junior, vous aurez l’occasion d’accumuler de précieuses expériences en travaillant sur une variété de projets, tout en développant vos compétences dans divers domaines. Au fil du temps, à mesure que votre expertise et votre confiance grandiront, vous pourrez gravir les échelons pour accéder à des postes de développeur Full Stack senior. Ces rôles supérieurs comportent davantage de responsabilités et font appel à vos capacités de leadership au sein des projets.

Après avoir accumulé plusieurs années d’expérience et acquis une expertise approfondie couvrant toutes les dimensions du développement Full Stack, ainsi qu’une solide base en gestion, vous aurez l’opportunité d’évoluer vers des postes tels que :

  • Lead développeur : En tant que lead développeur, vous serez responsable de guider et de superviser l’équipe de développement, tout en contribuant activement à la réalisation de projets complexes.
  • Architecte technique : En endossant le rôle d’architecte technique, vous concevrez des architectures logicielles avancées, définissant la structure globale des projets, tout en garantissant leur efficacité et leur évolutivité.
  • Chef de projet technique : Cette position vous permettra de gérer l’aspect technique de projets, en veillant à ce que les objectifs soient atteints dans les délais impartis, et en coordonnant les efforts de l’équipe.
  • CTO (Chief Technology Officer) : En atteignant le poste de CTO, vous deviendrez le bras droit de la direction, jouant un rôle clé dans la stratégie technologique de l’entreprise. Vous aurez la responsabilité de superviser toutes les questions liées à la technologie, de l’innovation à la gestion des équipes techniques.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *