Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
métiers du numérique
Publié le 27 septembre 2023, par Simon

Les métiers du numérique : le guide

À une époque où la technologie est omniprésente et où Internet révolutionne notre manière de vivre, de travailler et de communiquer, il est essentiel de se pencher sur les métiers qui façonnent cette révolution. Les métiers du numérique ne se limitent plus à des rôles purement techniques, mais s’étendent à des domaines aussi variés que le marketing en ligne, la gestion de données, la cybersécurité, le développement d’applications, l’intelligence artificielle, et bien d’autres.

Que désigne le secteur du numérique ?


Le secteur du numérique, également connu sous le nom de domaine numérique, englobe l’ensemble des activités liées aux technologies de l’information et de la communication (TIC) ainsi qu’à l’utilisation des outils numériques. Il y a encore quelque temps, on associait les métiers du numérique uniquement aux métiers de l’informatique, mais ce n’est plus le cas. Cela inclut la conception, le développement et la gestion de logiciels, les réseaux informatiques, le marketing en ligne, la cybersécurité, l’analyse de données, l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle, et bien plus encore.

Ajoutez à cela des scientifiques de données qui analysent d’immenses volumes d’informations pour en extraire des insights précieux, des ingénieurs en intelligence artificielle qui développent des systèmes capables d’apprendre et de prendre des décisions, et des concepteurs de réalité virtuelle qui nous plongent dans des mondes alternatifs immersifs. Ce secteur ne cesse de s’étendre, créant ainsi une multitude de métiers et d’opportunités pour les professionnels souhaitant exploiter la puissance de la technologie pour répondre aux besoins d’un monde interconnecté en perpétuelle transformation.

Quels sont les métiers du numérique ?

On distingue neufs catégories dans les métiers du numérique :

  • programmation et développement,
  • métiers liés à l’intelligence artificielle et à l’analyse de données,
  • infrastructures informatiques, cloud computing, réseaux et centres de données,
  • maintenance, assistance et soutien à l’exploitation,
  • conception d’interfaces utilisateur et créations numériques,
  • direction, gestion et stratégie,
  • communication et marketing,
  • commerce,
  • expertise et conseil.

Naturellement, ce répertoire des professions numériques comprend des individus tels que les développeurs, les analystes de données, les concepteurs de sites web, les responsables de produits, ainsi que d’autres gestionnaires de médias sociaux.

L’évolution rapide des métiers du numérique

La transformation rapide des professions liées au numérique est une tendance marquante de notre époque. Sous l’impulsion des avancées technologiques fulgurantes, les métiers du secteur numérique connaissent une constante redéfinition. Cette dynamique se manifeste dans la diversité des carrières numériques, allant des développeurs de logiciels aux experts en intelligence artificielle, en passant par les spécialistes du marketing digital. Ces métiers sont également fortement influencés par les tendances émergentes, comme la réalité virtuelle, l’Internet des objets et la cybersécurité, créant ainsi de nouvelles opportunités professionnelles et exigeant l’acquisition de compétences spécialisées.

En France, les métiers du numérique rassemblent près de 800 000 employés travaillant à temps plein, et 80 000 travailleurs indépendants. Aujourd’hui, les professionnels, les entreprises et les institutions de formation s’adaptent progressivement en développant de nouvelles formes de collaboration et en intégrant davantage de pratiques de formation initiale et continue.

Les métiers qui recrutent le plus dans le numérique

Développeur Web

Le métier de développeur reste en tête de liste en termes de popularité. Selon une étude menée par Anywr (auparavant Cooptalis), il s’impose comme la compétence la plus recherchée par les entreprises. Ce métier s’inscrit résolument dans l’avenir, répondant à une demande croissante des entreprises pour des sites web optimisés et une variété de services numériques. Le développeur web joue un rôle essentiel en créant des sites Internet sur mesure grâce à sa maîtrise de plusieurs langages informatiques.

À partir de modèles graphiques, il assemble des pages web en utilisant HTML5 et CSS3, ajoute des fonctionnalités techniques, et intègre des contenus tels que textes, images, sons et vidéos dans le code. Il veille également à la compatibilité avec les moteurs de recherche et établit la communication entre le client et le serveur, tout en gérant les bases de données. En résumé, le développeur web donne vie aux sites Internet, de leur structure (le back-end) à leur apparence (le front-end). C’est pourquoi on peut distinguer :

  • le métier développeur web front end : Le métier de développeur web Front-End consiste à donner vie aux conceptions créatives des designers sur l’écran d’un ordinateur ou d’un appareil mobile. Ces experts du numérique utilisent des langages comme HTML, CSS et JavaScript pour construire l’interface utilisateur d’un site web. Ils s’efforcent de rendre cette interface à la fois esthétiquement attrayante et fonctionnellement fluide, garantissant ainsi une expérience utilisateur exceptionnelle. Les développeurs Front-End sont responsables de la mise en page, de la navigation, des animations et de l’optimisation de la performance du site, veillant ainsi à ce que les visiteurs puissent interagir de manière agréable et efficace avec les contenus en ligne.
  • le métier développeur web back end : Le métier de développeur web Back-End est souvent comparé à la face cachée de la lune dans le monde du développement web. Ces professionnels travaillent en coulisses pour rendre les sites web et les applications fonctionnels. Plongeant dans les méandres des serveurs, des bases de données et de la logique applicative, les développeurs Back-End utilisent des langages de programmation tels que Python, Ruby, PHP ou Java pour créer le cerveau de l’application. Leur mission cruciale consiste à gérer les données, à sécuriser les transactions et à garantir que tout fonctionne de manière harmonieuse. Ils sont les gardiens de la stabilité et de la sécurité des systèmes, assurant ainsi une expérience utilisateur sans faille, même si leur travail reste souvent invisible pour les utilisateurs finaux.
  • le métier développeur web full stack : Le métier de Développeur Full-Stack est comme être le maestro d’un orchestre numérique. Ces experts sont capables de jongler avec les deux côtés du développement web : Front-End et Back-End. En utilisant une palette variée de langages et d’outils, ils orchestrent la création complète d’une application web, de la conception visuelle à la logique de base de données.

    Du côté Front-End, les développeurs Full-Stack travaillent sur l’apparence et l’interactivité du site, créant des interfaces utilisateur attrayantes et conviviales. Ils utilisent HTML, CSS et JavaScript pour donner vie aux idées des designers et pour s’assurer que les visiteurs vivent une expérience agréable.

    Ensuite, du côté Back-End, ces professionnels gèrent les aspects techniques invisibles mais essentiels. Ils conçoivent la structure sous-jacente de l’application, gèrent les bases de données, assurent la sécurité et optimisent la performance. Ils utilisent des langages tels que Python, Ruby, PHP ou Java pour construire cette infrastructure solide.

    La polyvalence des développeurs Full-Stack en fait des acteurs clés dans le monde numérique. Ils peuvent travailler sur une multitude de projets, de la création de sites web à la développement d’applications complexes. Leur capacité à comprendre et à travailler des deux côtés du spectre les rend très recherchés dans l’industrie du développement web. En somme, les développeurs Full-Stack sont les équilibristes du web, jonglant habilement avec tous les aspects de la création d’applications en ligne.

Côté rémunération, un développeur débutant peut s’attendre à un salaire brut annuel situé entre 30 000 et 45 000 EUR. Ce métier offre une grande polyvalence, pouvant être exercé dans divers types d’entreprises, qu’il s’agisse d’entreprises de services numériques, d’agences web, de start-ups, de PME ou de grandes entreprises. Il peut également être exercé en tant qu’indépendant.

Si vous êtes intéressé par une carrière dans ce domaine, découvrez la formation développeur web du Centre Européen de Formation, qui offre la possibilité de suivre une formation complète 100% à distance.

Traffic Manager

Le rôle essentiel du traffic manager consiste à optimiser tous les leviers d’acquisition de trafic en ligne, tels que le référencement et les partenariats, dans le but de renforcer la visibilité d’un site web, de générer un maximum de trafic, et par conséquent, d’augmenter les revenus. Il prend en charge la planification et l’exécution de campagnes publicitaires en utilisant divers outils, notamment des bannières et des bandeaux publicitaires. Son travail implique également la gestion du calendrier des campagnes, avec l’ajout de nouvelles bannières et le retrait de celles devenues obsolètes. Enfin, il supervise l’ensemble du processus de réservation d’espaces publicitaires en ligne, tout en assurant un suivi et un reporting efficace.

Pour la partie rémunération, un traffic manager débutant peut généralement s’attendre à un salaire brut mensuel compris entre 1 800 et 2 100 euros, tandis qu’un professionnel confirmé, en fonction de son expérience et du volume de trafic qu’il gère, peut percevoir jusqu’à 3 500 euros.

Designer UX/UI

L’évolution fulgurante des technologies liées au Web a profondément transformé les compétences requises pour les professionnels du design web, notamment sur les plateformes mobiles telles que tablettes, smartphones, et les objets connectés. Le designer UI (responsable du design de l’interface utilisateur) joue un rôle clé en assurant le lien harmonieux entre la machine et l’utilisateur, en concevant des interfaces conviviales, en optimisant les parcours de navigation, et en veillant à la qualité du contenu présenté. D’un autre côté, le designer UX (spécialiste de la conception de l’expérience utilisateur) apporte une dimension narrative en intégrant le storytelling dans l’expérience globale, visant ainsi à susciter des émotions chez les internautes.

Pour le salaire, un débutant dans le domaine peut généralement s’attendre à une rémunération brute mensuelle comprise entre 2 500 et 3 000 euros.

Pour se former à ces métiers, il n’existe pas de diplôme spécifique de Web designer UX/UI, mais de nombreuses formations pertinentes sont disponibles, notamment des BTS ou des IUT dans des domaines tels que l’art numérique, le graphisme, l’infographie, l’informatique, le multimédia et le design.

Chef de projet digital

Le rôle du chef de projet web englobe la supervision de la réalisation de divers produits digitaux, tels que des sites web, des boutiques en ligne, des applications web et mobiles, ainsi que des logiciels. En tant que maître d’œuvre, il assume la responsabilité du calendrier et du budget tout en garantissant la qualité des livrables. Pour mener à bien ces projets numériques, il coordonne les équipes de développeurs, de designers et de spécialistes en marketing digital. Ce poste requiert un mélange d’aptitudes alliant créativité, organisation et compétences en gestion.

En ce qui concerne la rémunération, un chef de projet web peut anticiper un salaire brut annuel compris entre 30 000 et 40 000 euros.

Expert en cybersécurité

L’expert en sécurité des systèmes d’information (SSI) assume la responsabilité de la protection des terminaux, qu’il s’agisse d’ordinateurs, de dispositifs mobiles ou d’objets connectés, ainsi que des systèmes d’information, englobant les serveurs et les réseaux, contre les menaces cybernétiques. Son rôle comprend également la réalisation d’audits de risques en vue de les atténuer et la mise en place de protocoles de gestion des menaces pour réagir de manière optimale et rapide.

Il est important de noter que le secteur de la cybersécurité est actuellement sous tension, comme le révèle une étude conjointe publiée en juin 2022 par l’APEC et le Pôle d’excellence cyber. Les entreprises font face à une réelle pénurie de professionnels compétents en cybersécurité. En conséquence, ce secteur offre une multitude d’opportunités professionnelles, accessibles au sein de toutes sortes d’entreprises et dans divers secteurs d’activité.

En ce qui concerne la rémunération, un expert en sécurité des systèmes d’information débutant peut s’attendre à un salaire brut annuel compris entre 40 000 et 50 000 euros.

L’insertion professionnelle des métiers du numérique


Le secteur du numérique offre une multitude d’opportunités professionnelles, reflétant sa présence omniprésente dans divers domaines tels que la communication, le marketing, la publicité, et même le transport. Ce qui est remarquable, c’est que le numérique accueille volontiers des profils variés et atypiques. Il est à noter que les femmes bénéficient de perspectives d’emploi accrues, car les entreprises s’efforcent activement de promouvoir la parité au sein de leurs équipes.

L’ère des nouvelles technologies a considérablement élargi le champ des métiers numériques, engendrant l’émergence de domaines tels que l’intelligence artificielle, les images de synthèse et les objets connectés. Derrière cette diversité de technologies se cachent une multitude de métiers, chacun apportant sa propre contribution au monde numérique.

Avec la transformation numérique des entreprises, les jeunes diplômés ont la possibilité de s’orienter vers des rôles techniques, comme le développement et l’architecture réseau, mais aussi vers des rôles axés sur le business et la communication. Certains optent également pour des carrières dans le design et la création numérique, tandis que d’autres se tournent vers la recherche et l’innovation, ouvrant ainsi la voie à d’excitantes perspectives d’emploi. En résumé, le secteur du numérique offre une diversité de voies professionnelles qui s’adaptent aux intérêts et aux compétences de chacun, contribuant ainsi à façonner le monde numérique en constante évolution

Quelle formation suivre pour exercer un métier du numérique ?

Écoles dédiées au numérique


Les établissements d’enseignement spécialisés dans le domaine du numérique offrent une variété de programmes de formation destinés aux jeunes désireux de faire carrière dans ce secteur en constante évolution. Parmi ces programmes figurent les bachelors, des cursus d’une durée de trois ans, qui combinent une solide formation en culture numérique avec une expertise technique de premier plan, préparant ainsi les diplômés à une intégration professionnelle réussie.

Tout au long de leur formation, les étudiants explorent de nombreux aspects du numérique, acquérant ainsi une compréhension approfondie de ce domaine dynamique. Par la suite, ils ont la possibilité de poursuivre leurs études en se spécialisant grâce à des masters axés sur des domaines spécifiques tels que la création digitale, le marketing digital, l’analyse de données, et bien d’autres encore. Cette diversité de programmes permet aux étudiants de développer des compétences pointues et de se préparer à des carrières numériques alignées sur leurs intérêts et leurs ambitions professionnelles.

Écoles d’ingénieur et de management

Il est tout à fait envisageable de s’orienter vers des écoles d’ingénieurs, des établissements de gestion ou des écoles d’arts appliqués qui proposent des programmes orientés vers le « numérique ». Les niveaux de qualification peuvent varier, mais il est important de noter que les métiers du numérique et du digital sont accessibles à une grande diversité de profils.

Les futurs professionnels du secteur numérique peuvent également opter pour des formations courtes telles que le BTS en informatique ou le BUT en informatique (anciennement DUT), ce qui leur permettra de se positionner plus rapidement sur le marché du travail. Ces formations sont proposées dans de nombreux établissements à travers le pays. Par ailleurs, certaines licences universitaires, qu’elles soient en informatique ou en communication, peuvent également ouvrir des perspectives intéressantes dans le secteur du numérique.

École à distance

Que vous soyez étudiant ou que vous cherchiez à vous reconvertir sans pour autant quitter votre emploi actuel, les formation du Centre Européen de Formation vous propose par exemple de vous former à votre rythme depuis chez vous.

Trouvez la formation qui correspond le plus à vos attentes et demandez à recevoir une documentation directement sur le site. Une fois votre inscription réalisée, vous recevez vos cours papiers, vos accès à votre espace CEF Learning, et votre premier rendez-vous avec votre coach.
Inscrit à votre formation pour une durée maximum de 3 ans, vous pouvez vous formez quand vous le souhaitez, où vous le souhaitez. Avec un planning plutôt libre, certains élèves finissent leur formation en 6 mois. Si votre planning (professionnel ou personnel) est plus chargé, vous pouvez prendre votre temps et finir votre formation en 3 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *