Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez gratuitement
et sans engagement votre brochure

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
CAP petite enfance débouchés
Publié le 19 avril 2023, par Tom

CAP petite enfance : quels sont les débouchés ?

Le CAP AEPE (Accompagnant Éducatif Petite Enfance) est un diplôme de niveau 5, qui permet de se former aux métiers de la petite enfance. Mais quels sont les débouchés professionnels offerts par ce diplôme ? C’est la question que nous allons explorer dans cet article. Nous verrons ainsi que les opportunités sont nombreuses et variées, et que le CAP Petite Enfance peut constituer un tremplin vers une carrière épanouissante dans le domaine de la petite enfance.

L’auxiliaire de crèche l’un des débouchés du CAP petite enfance


Le CAP Petite Enfance est un diplôme qui permet aux titulaires de travailler dans différents domaines liés à la petite enfance. L’un des débouchés les plus courants pour les diplômés d’un CAP petite enfance est le poste d’auxiliaire de crèche.


En tant qu’auxiliaire de crèche, vous serez chargé de prendre soin des enfants de 0 à 3 ans dans un environnement de garde d’enfants. Vos responsabilités incluront la préparation des repas, les soins d’hygiène et la stimulation du développement de l’enfant par des activités d’éveil adaptées à son âge.
De plus, en tant qu’auxiliaire de crèche, vous travaillerez en étroite collaboration avec les éducatrices de jeunes enfants et les autres membres de l’équipe de la crèche pour assurer la sécurité et le bien-être de tous les enfants. Vous pourriez également être amené à communiquer avec les parents pour discuter de la croissance et du développement de leur enfant.


Le métier d’agent de crèche est particulièrement adapté aux personnes qui aiment travailler avec les enfants et qui ont une grande capacité d’adaptation. Ce poste est également idéal pour ceux qui cherchent à acquérir une expérience de travail dans le domaine de la petite enfance, en vue d’évoluer vers des postes plus spécialisés.

Les qualités requises


Le métier d’auxiliaire ou d’agent de crèche implique une forte interaction avec les différents membres de l’équipe de la crèche, comme les agents d’entretien, la directrice, les auxiliaires de puériculture et les éducateurs de jeunes enfants. De plus, il est également possible que ce professionnel interagisse avec les services de la petite enfance, le personnel des autres crèches et d’autres services de la collectivité.


Pour réussir dans ce métier, il est essentiel d’avoir un excellent sens du relationnel, ainsi qu’un esprit d’équipe, de la discrétion, le sens de l’accueil, la qualité d’écoute et de psychologie. La capacité à organiser son travail et à offrir un service public de qualité est également cruciale. De plus, la patience, la disponibilité et la capacité à gérer le stress sont des qualités indispensables pour exercer avec succès ce métier.

Le salaire de l’auxiliaire de crèche


En moyenne, les salaires pour les professionnels de crèche se situent entre 1 300€ et 1 800€. Il convient de souligner que les primes individuelles sont de plus en plus courantes et représentent une part importante du revenu total.


Dans le secteur public, où les rémunérations peuvent être moins flexibles, les primes sont en moyenne deux fois plus élevées qu’en secteur privé.

L’assistante maternelle


Le métier d’assistante maternelle, fait partie des nombreux débouchés après le passage d’un CAP petite enfance.

Lorsque les parents ne sont pas présents, l’assistante maternelle est responsable du bien-être, de l’éducation et de la sécurité des enfants. Elle s’occupe de leur alimentation, de leurs soins, de leur promenade et joue avec eux. Tout ce qu’elle fait est généralement décidé en accord avec les parents.


La plupart du temps, l’assistante maternelle accueille les enfants chez elle pendant la journée, lorsque les parents travaillent. Elle peut également travailler comme garde d’enfants au domicile des parents, prenant en charge des enfants jusqu’à l’âge de 10 ans. Cette approche permet aux enfants de rester dans leur environnement familier, même s’ils sont malades et doivent rester dans leur lit.


À la fin de la journée, l’assistante maternelle informe les parents des activités de leur enfant, notamment en matière de repas, de promenades, de jeux et de toilette.


Ce métier exige un bon équilibre mental et beaucoup de patience. Les horaires varient considérablement en fonction des besoins de l’enfant et des contraintes horaires des parents.


La plupart des assistantes maternelles travaillent à leur compte et se font payer directement par les parents. Toutefois, elles peuvent également être employées par une crèche familiale, auquel cas leur rémunération est prise en charge par la municipalité.

Les qualités nécessaires


En étant assistante maternelle, il est important de posséder d’excellentes compétences relationnelles avec les enfants et les parents, peu importe leur milieu et le tempérament de l’enfant. De plus, étant donné que les enfants en bas âge sont très vulnérables, il est primordial de faire preuve d’une grande attention pour éviter tout risque d’accident. Il est aussi essentiel d’avoir un sens aigu des responsabilités, être attentif à l’hygiène corporelle et à la santé de l’enfant sont également des qualités indispensables pour exercer ce métier.


Enfin, la patience et l’écoute active de l’enfant sont essentielles pour le rassurer et établir des limites claires et saines.

Quel est le salaire d’une assistante maternelle


En France, les assistants maternels perçoivent en moyenne un salaire brut mensuel compris entre 1 700 et 2 200 . Cela équivaut à un salaire net mensuel compris entre 1 300 et 1 700 en tant que professionnel de la petite enfance, avant prélèvement des impôts, sur une période de 12 mois.


Pour les débutants, le salaire offert pour le poste d’assistant maternel se situe généralement entre 1 600 et 1 700 bruts par mois. Cela signifie que dès la signature du premier contrat de travail, il est possible de gagner plus de 1 300 nets mensuels, avec un taux horaire brut étant aux alentours des 11 €.

Le métier d’ATSEM l’un des débouchés du CAP petite enfance


Parmi les débouchés que l’on peut pratiquer après un CAP petite enfance, nous retrouvons le métier d’ATSEM. En effet, chaque jour, les enfants et leurs parents sont accueillis par un agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) qui s’assure que l’entrée à l’école se passe sans encombre. L’ATSEM doit avoir une bonne relation avec les parents et rassurer les enfants grâce à une attitude chaleureuse et souriante.


Les tâches de l’ATSEM sont nombreuses tout au long de la journée : habillage, déshabillage, lavage des mains, aide aux toilettes, aide lors des repas, coucher pour la sieste, distribution du goûter, réconfort et soins en cas de blessure. En plus de ces activités, il soutient l’enseignant en préparant et en rangeant le matériel, en organisant des activités ludiques et manuelles, en décorant la salle de classe et en accompagnant les sorties de groupe.


Ce professionnel est également responsable de l’entretien quotidien des équipements et des locaux, en respectant les normes d’hygiène et de sécurité.

Les qualités essentielles à l’exercice de ce métier


Travailler avec des enfants nécessite de la patience et de l’adaptabilité. Il est essentiel d’écouter attentivement chaque enfant, de rester calme en toutes circonstances et de faire preuve d’organisation pour faciliter la gestion des nombreuses activités quotidiennes, comme les demandes de toilettes ou les laçages de chaussures.


Un bon ATSEM doit également être réactif et débordant d’énergie pour interagir efficacement avec les enfants. Le succès dans ce métier repose sur la capacité à établir des relations humaines de qualité avec les enseignants, les parents et les enfants.


En classe, ce dernier travaille en étroite collaboration avec l’enseignant pour fournir un soutien pédagogique aux enfants.

Le salaire de l’ATSEM


Le salaire d’un ATSEM se fait en fonction de son statut, comme c’est le cas pour de nombreux autres métiers. En début de carrière, le salaire net d’un ATSEM est d’environ 1 640 par mois.
Après un an de travail, ce salaire augmente pour atteindre 1 677 net par mois. Au cours des deux années suivantes, sa rémunération s’élève à 1 724 €net par mois. Après cette période, son salaire sera à 1 780 net par mois, puis augmentera à 2 000 net par mois deux ans plus tard.

L’animateur petite enfance


Dans un contexte d’accueil de loisirs, avant ou après la classe, le soir ou le mercredi, l’animateur ou l’animatrice enfant exerce ses fonctions dans les locaux de l’école. En effet, ce métier fait partie des nombreux débouchés que l’on peux réaliser après un CAP petite enfance.


Pendant les périodes de vacances scolaires, l’animateur enfant est responsable d’un groupe d’enfants. Il doit faire preuve d’une plus grande polyvalence et organiser diverses activités comme des spectacles et des goûters.


En situation de séjour de vacances, qu’il s’agisse d’un camp itinérant, d’une colonie de vacances fixe, d’un séjour à thème ou d’une prise en charge quotidienne dans un club famille, l’animateur enfant prend en charge un groupe d’enfants pour toute la durée du séjour. Il organise leur quotidien, y compris les moments de lever, manger et coucher, ainsi que toutes les activités sportives et de loisirs.

De plus, l’animateur travaille sous la direction d’un animateur socioculturel diplômé ou du directeur de la structure d’accueil. Les qualités essentielles pour réussir dans ce métier sont la patience, l’inventivité, l’écoute et la fermeté. Les animateurs doivent également être responsables et conscients des questions de sécurité.


Enfin, les animateurs petite enfance sont employés par des collectivités locales ou des associations. Ce métier étant souvent à temps partiel, il peut offrir la possibilité de poursuivre des études ou de suivre une formation professionnalisante en animation.

Les qualités à posséder pour exercer ce métier


Travailler avec des enfants en bas âge exige certaines qualités professionnelles essentielles. Tout d’abord, la patience est primordiale concernant le métier d’animateur petite enfance, car les enfants peuvent être bruyants et demandent souvent des répétitions. En effet, il est particulièrement difficile de gérer l’âge où le « non » est une réponse systématique, et cela nécessite un sang-froid et une imperturbabilité à toute épreuve.


Ensuite, les aptitudes relationnelles sont indispensables, car le travail avec les enfants implique une communication importante, tant avec les petits qu’avec les autres professionnels du secteur et les parents. L’empathie est également essentielle pour créer des relations positives avec les enfants et leurs familles.


De plus, la maturité est une condition majeure pour travailler avec les enfants, car les parents confient leurs enfants à votre responsabilité et vous devez être en mesure de faire face à toutes les situations qui peuvent se présenter sans erreur.

Enfin, l’attention est primordiale, car chaque enfant a des besoins différents et doit être traité individuellement. En étant à l’écoute et en observant attentivement, vous pouvez adapter votre approche pour répondre à leurs besoins de manière efficace et appropriée.

Quelle est la rémunération ?


Le métier d’animateur enfant est souvent à temps partiel, et la rémunération se fait généralement à l’heure travaillée. Ainsi, le salaire d’un animateur petite enfance s’élève à 1 467 € brut par mois.


Dans certains cas, l’animateur peut bénéficier d’une prise en charge de ses repas et de son logement, ainsi que des indemnités supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *