Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
ouvrir une mam
Publié le 15 mars 2023, par Simon

Comment ouvrir une MAM ?

Depuis 2010, les assistantes maternelles agréées ont la possibilité de travailler en groupe, en dehors de leur domicile, dans des locaux dédiés appelés « Maison d’Assistantes Maternelles » (MAM). Cette opportunité a séduit de nombreux professionnels, ce qui a entraîné une multiplication par dix du nombre de MAM en moins de dix ans ! Cependant, ouvrir une MAM nécessite de réaliser plusieurs démarches administratives et d’obtenir un agrément. Voici le guide pour connaître les étapes indispensables et les conseils pour la création d’une MAM.

Qu’est-ce qu’une MAM ?

Depuis 2010, la loi n° 2010-625 relative à la création des maisons d’assistants maternels et portant diverses dispositions relatives aux assistants maternels, permet le regroupement des assistants maternels en MAM.

Mais qu’est-ce qu’une MAM ? Une maison d’assistantes maternelles est une structure d’accueil pour les bébés, généralement âgés de 0 à 3 ans. Contrairement aux crèches traditionnelles, les MAM sont gérées par des assistantes maternelles agréées qui travaillent en groupe dans une même maison.

Les MAM ont été créées pour répondre aux besoins des parents qui souhaitent une alternative à la garde individuelle de leur enfant à domicile, mais qui préfèrent une solution plus intime et personnalisée qu’une crèche collective. Ce regroupement d’assmat permet également de partager leurs expériences et leurs compétences.

Dans une MAM, les enfants sont accueillis (souvent pendant la durée de travail des parents et non pendant la soirée) dans un environnement familial, chaleureux et sécurisé, qui favorise l’autonomie. Elles travaillent ensemble pour proposer des activités adaptées à l’âge des enfants et guider et favoriser leur développement. Les horaires d’ouverture et les tarifs des MAM peuvent varier en fonction des structures et des réglementations locales.

Les étapes pour ouvrir une MAM

Déterminer l’équipe d’assistantes maternelles

Pour créer une MAM, il est nécessaire de réaliser plusieurs démarche, en commençant par constituer une équipe d’assistantes maternelles agréées. Le nombre minimum d’assistantes maternelles requis pour créer une MAM varie selon les réglementations locales, mais il est généralement de deux ou trois.

Il est important de choisir des assistantes maternelles qui partagent la même vision éducative et qui sont en mesure de travailler en équipe. Il est également important de choisir des professionnels complémentaires, ayant des compétences et des expériences différentes, afin de proposer une offre de service variée et adaptée à la gestion des besoins des enfants accueillis.

Il est recommandé de constituer une équipe de réserve afin de pallier les absences ponctuelles ou les besoins de renforts occasionnels.

Pour définir l’équipe qui s’occupera des bébés de votre structure, n’hésitez pas à faire appel à des assistantes maternelles qui ont obtenu un CAP Petite Enfance.

Analyser les besoins locaux

Avant d’ouvrir une MAM, il est important d’analyser les besoins locaux en matière d’accueil de jeunes enfants. Cette analyse permettra de déterminer si la constitution d’une MAM est pertinente et si elle répondra à une demande locale.

Pour réaliser cette analyse, il est recommandé de réaliser des démarches auprès des services municipaux et des associations locales pour connaître les besoins en matière d’accueil de jeunes enfants et les offres existantes sur le territoire. Il est également possible de réaliser une enquête auprès des familles pour connaître leurs besoins.

Il est également important de s’informer sur les réglementations locales en matière d’ouverture de MAM, ainsi que sur les aides financières et les subventions disponibles pour soutenir la création de ce type de d’établissement.

La réalisation d’une analyse approfondie des besoins locaux et de la réglementation en vigueur avant de se lancer est vraiment importante. Cette étape permettra de déterminer si la création d’une MAM est pertinente et de mettre en place une offre de service adaptée aux besoins locaux.

Trouver un lieu pour la MAM

Plusieurs options sont possibles pour trouver un lieu pour la MAM :

  • la location d’un local commercial,
  • la transformation d’un local existant,
  • la construction d’un bâtiment neuf,
  • la mise à disposition d’un local par la mairie ou une association locale.

Le choix du lieu doit être validé par les services compétents en matière de réglementation pour s’assurer qu’il répond aux normes en vigueur pour l’accueil de jeunes enfants.

Le budget nécessaire pour ouvrir une MAM

Le lancement d’une Maison d’Assistants Maternels (MAM) nécessite un certain budget qui dépend de plusieurs facteurs tels que la localisation géographique, la taille du local, les équipements nécessaires, les coûts de formation et les frais administratifs.

En général, la gestion d’ouverture de MAM implique les coûts suivants :

  • Les frais de création de l’entreprise : il s’agit des frais de constitution de la société, tels que l’immatriculation, la rédaction des statuts, la publication dans un journal d’annonces légales, etc.
  • Les frais d’aménagement : il s’agit des coûts liés à la mise en place de la structure, tels que la location ou l’achat des locaux, l’installation d’équipements, de mobilier, de jouets, etc.
  • Les frais de fonctionnement : il s’agit des coûts récurrents, tels que les salaires des assistants maternels, les charges sociales, les assurances, les frais de formation, les fournitures, les frais de communication, etc.

En fonction de la taille de la MAM et des équipements nécessaires, les moyens financiers nécessaires pour créer une MAM peuvent varier de quelques milliers à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Les aides disponibles pour ouvrir une MAM

Il existe différentes aides financières et subventions pour soutenir la création d’une MAM. Voici les principales qui peuvent aider à atteindre le plan de financement souhaité :

  • La Prime d’installation : une aide financière destinée aux nouvelles MAM ou aux MAM existantes qui accueillent un nouvel enfant. Cette prime est versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et varie selon les régions.
  • Le Fonds d’Action Sociale (FAS) : c’est une aide financière destinée à soutenir les structures d’accueil de jeunes enfants, dont les MAM. Cette aide est versée par la Mutualité Sociale Agricole (MSA) et varie selon les régions.
  • Le prêt d’honneur : un prêt à taux zéro destiné est également une réponse au lancement d’une activité professionnelle. Ce prêt est proposé par plusieurs organismes tels que Initiative France, Réseau Entreprendre, ou encore France Active.
  • Les subventions municipales et les associations : certaines communes proposent des subventions destinées à soutenir la création de MAM sur leur territoire. Il est recommandé de se renseigner auprès de la mairie pour connaître les aides disponibles.

Pour bénéficier de l’une de ces aides financières, il est recommandé de se renseigner auprès des différents organismes ( CAF ou MSA par exemple) et services compétents pour connaître les aides disponibles et les conditions d’attribution afin d’avoir une réponse favorable.

Les exigences d’agrément pour l’ouverture d’une MAM

Êtes-vous déjà une assistante maternelle agréée pour votre domicile ?

Si vous exercez déjà le métier d’assistante maternelle agréée à votre domicile, il vous suffit de demander à modifier votre agrément pour la Maison d’Assistants Maternels (rapprochez vous de votre PMI).

Chaque personne impliquée dans la MAM doit être titulaire d’un agrément d’assistante maternelle délivré par le conseil départemental. Pour l’obtenir, il faut suivre une formation ATSEM, disposer d’un logement adapté et avoir un casier judiciaire vierge.

Si vous n’êtes pas encore une assistante maternelle agréée

La création d’une MAM nécessite obligatoirement l’agrément de la PMI (Protection Maternelle et Infantile) et les exigences d’agrément pour une MAM comprennent la qualification d’assistante maternelle agréée pour chaque personne impliquée dans la MAM. Il faut donc réaliser un dossier et faire une demande d’un premier agrément pour la structure que vous êtes en train de créer.

L’agrément d’assistante maternelle est délivré par le conseil départemental et il est obligatoire pour exercer cette profession. Pour devenir une assistante maternelle agréée, il est nécessaire de suivre une formation et de répondre à certaines conditions telles que disposer d’un logement adapté et d’un casier judiciaire vierge.

Le statut des assistantes maternelle en MAM

En tant qu’assistante maternelle travaillant dans une Maison d’Assistantes Maternelles (MAM), le statut est le même que pour les assistantes maternelles travaillant à domicile. Elles travaillent donc comme indépendants et sont donc responsables de leur propre activité.

Elles sont titulaires d’un agrément délivré par le conseil départemental qui atteste de leur qualification professionnelle. Elles sont tenues de respecter les règles de sécurité et d’hygiène en vigueur, ainsi que les dispositions légales concernant l’accueil durant toute la durée de la garde d’enfants.

Préparation avant l’ouverture d’une MAM

Évaluation des besoins pour créer une MAM

Avant d’ouvrir une Maison d’Assistantes Maternelles (MAM), il est important de constituer un dossier afin d’évaluer les besoins locaux en termes d’accueil de jeunes enfants (si existence d’une crèche dans les environs par exemple). Voici quelques étapes à suivre pour mener une évaluation des besoins pour votre MAM :

  • Analyse de la demande : il est important de comprendre la demande locale en matière d’accueil de jeunes enfants. Cela peut inclure l’analyse des statistiques démographiques locales, la collecte d’informations auprès des familles et des autres acteurs locaux impliqués dans ce secteur.
  • Analyse de l’offre existante : il est également important de comprendre l’offre existante en termes d’accueil de jeunes enfants, y compris les crèches, les garderies, les assistantes maternelles à domicile, et les autres MAM dans la région.
  • Analyse de la concurrence : en fonction de la demande et de l’offre existante, il est important d’analyser la concurrence potentielle et de déterminer comment votre MAM pourrait se différencier pour répondre aux besoins locaux.
  • Évaluation des coûts : Il est également important de tenir compte des coûts de fonctionnement de la MAM, tels que les coûts de location des locaux, les salaires des métiers de la petite enfance et les coûts des fournitures et des équipements.
  • Évaluation des normes légales : enfin, il est important de tenir compte des normes légales et réglementaires, telles que les normes de sécurité et d’hygiène, pour vous assurer que votre MAM répond aux normes en vigueur.

Rédaction du projet d’accueil et du règlement de fonctionnement

La rédaction d’un projet d’accueil et d’un règlement de fonctionnement pour une Maison d’Assistantes Maternelles est une étape importante pour garantir un fonctionnement efficace et conforme aux réglementations en vigueur.

Le projet d’accueil doit décrire les objectifs pédagogiques et éducatifs de la MAM et inclure la description des activités et des méthodes éducatives proposées, les modalités d’adaptation, les règles de vie collective et les activités proposées, les modalités d’information et de participation des parents.

Le règlement de fonctionnement doit quant à lui, décrire les règles de fonctionnement de la MAM et inclure les modalités d’accueil et d’admission des enfants, les modalités de paiement des prestations, les horaires d’ouverture et de fermeture, les modalités de sécurité et d’hygiène, les règes de vie collective.

Analyse de faisabilité pour ouvrir une MAM

La MAM nécessitera des ressources financières. Par conséquent, vous devrez créer un plan de financement et un budget préliminaire afin de vous assurer que la MAM dispose de fonds financiers suffisants pour les opérations annuelles et ainsi que pour l’investissement initial.

Obtention de l’accord d’ouverture et d’accueil

Avant l’ouverture d’une mam, la PMI se rend sur place afin de s’assurer que les normes de sécurité sont bien respectées. Vous ne pouvez pas ouvrir votre Maison d’Assistants Maternels sans cet accord.

Les avantages de travailler dans une MAM

Travailler dans une Maison d’Assistants Maternels (MAM) présente de nombreux avantages pour les professionnels de la petite enfance, en voici quelques-uns :

  • Un cadre de travail familial : la MAM offre un cadre de travail familial où les professionnels peuvent travailler dans une ambiance conviviale et chaleureuse, avec des relations de proximité avec les enfants, les parents et les autres professionnels de la structure.
  • Une grande autonomie professionnelle : ils ont une grande autonomie professionnelle dans l’organisation de leur travail et peuvent proposer des activités en fonction de leurs centres d’intérêts et des besoins des enfants.
  • Un travail en équipe : les professionnels travaillent ensemble, ce qui favorise les échanges de pratiques et permet de mutualiser les compétences et les connaissances.
  • Une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle : la MAM offre souvent des horaires de travail plus souples que les crèches collectives, ce qui permet aux professionnels de mieux concilier leur vie professionnelle et leur vie personnelle.
  • Une grande responsabilité éducative : ils ont une grande responsabilité éducative vis-à-vis des enfants qu’ils accueillent et peuvent avoir un impact important sur leur développement.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *