Recevez une brochure
GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
Ouvrir une micro-crèche
Publié le 08 juillet 2022, par Simon

Ouvrir une micro-crèche : comment faire ?

Cela fait maintenant quelques années que le secteur de la Petite Enfance voit ses besoins augmentés, que ce soit en matière de personnels et d’établissements capables d’accueillir de jeunes enfants. En disposant du CAP AEPE, vous avez toutes les chances d’intégrer ce domaine et pourquoi pas, d’ouvrir une micro-crèche. Voici tout ce que vous devez savoir pour cela.

 

C’est quoi une micro-crèche ?

Les micro-crèches ont réellement vu le jour au début des années 2010 et depuis, leur nombre en France n’a cessé d’augmenter. Ce mode de garde est similaire à celui des crèches dites traditionnelles à la différence que la capacité d’accueil des enfants est réduite. En effet, les micro-crèches peuvent accueillir un maximum de 10 enfants par jour. Ces jeunes enfants sont âgés entre 2 mois et 3 ans.

On considère souvent qu’une micro-crèche dispose d’un cadre plus rassurant et plus familial pour les enfants, leurs parents, mais aussi pour les professionnels. Il est vrai que le suivi de l’enfant est généralement personnalisé puisque le personnel de cet établissement possède davantage de temps pour s’occuper de chaque enfant. Ce suivi permet aux enfants de se sentir rassuré et en confiance après une séparation avec les parents qui peut être vécu difficilement. Bien entendu, la micro-crèche garde ses avantages liés à la sociabilisation et au développement de chaque enfant.

 

Les étapes pour ouvrir une micro-crèche

Pour ouvrir une micro-crèche, plusieurs étapes sont à réaliser avant de pouvoir accueillir des enfants. Les voici :

Déterminer le lieu physique de la micro-crèche

Afin de pouvoir ouvrir une micro-crèche, il est impératif de déterminer dans un premier temps, le lieu physique qui va accueillir. Au niveau des normes à respecter, il faut que ce lieu dispose d’un espace de sieste de 2m2 par enfant et d’une pièce d’activité de 3m2 par enfant également. Il doit également correspondre à des normes de sécurité.

Dans l’idéal, nous vous conseillons de privilégier un local proche d’une zone d’activité ou d’établissements dédiés aux jeunes enfants et qui est facile d’accès en voiture ou en transports en commun.

Le choix du personnel pour ouvrir une micro-crèche

Il s’agit là d’une étape stratégique. En effet, le choix de vos futurs collaborateurs doit se faire avec plus la plus grande attention, car ce sont ces derniers qui seront garants de la réalisation des missions de la micro-crèche.

L’effectif doit comprendre, au minimum, 40% de membres possédant le Diplôme d’État de puériculture, d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE), de psychomotricien ou encore d’infirmier. Le reste de l’effectif peut être composé d’individus ayant comme le CAP AEPE. Le plus souvent, il faut compter une professionnelle pour 2 enfants.

Le choix d’un référent

Lorsque l’on souhaite ouvrir une micro-crèche, il est indispensable de nommer un référent. Ce dernier doit disposer soit :

  • Du diplôme d’État de docteur en médecine,
  • Du diplôme d’État de puériculture tout en ayant accumulé 3 ans d’expérience professionnelle,
  • Du diplôme d’État d’éducateur de jeune enfant avec aussi 3 ans d’expérience professionnelle.

Le dirigeant d’une crèche peut être le propre référent s’il dispose de l’un de ces diplômes

La création d’un projet pédagogique pour la micro-crèche

Dès lors que le lieu est déterminé et que l’effectif est composé, le dirigeant peut se pencher sur la création d’un projet pédagogique pour la micro-crèche. Ce dernier est obligatoire et permet de décrire le projet d’éveil et de développement qui va être mis en place pour les enfants grâce aux différentes activités.

Obtenir l’autorisation d’ouvrir une micro-crèche

Enfin, la dernière étape concerne l’autorisation à obtenir afin de réellement ouvrir une micro-crèche. Celle-ci s’obtient auprès du président du conseil départemental qui va charger un médecin responsable de la protection maternelle et infantile (PMI) de se déplacer dans le local choisi afin de vérifier si ce dernier est conforme aux conditions exigées. Si son expertise est favorable, alors généralement l’autorisation est donnée et il ne reste plus qu’à réaliser les formalités de création de la micro-crèche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.