Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
accompagnant scolaire
Publié le 31 mars 2023, par Simon

Accompagnant scolaire : tout savoir sur ce métier !

L’accompagnant scolaire plus connu sous le nom d’accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH) est un métier qui gagne en importance dans notre société. En effet, de plus en plus d’enfants présentent des besoins éducatifs particuliers, nécessitant une attention et un accompagnement spécifiques au sein de l’école. Les AESH sont des professionnels qui jouent un rôle essentiel dans la réussite scolaire et l’épanouissement de ces élèves. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir tout ce qu’il faut savoir sur ce métier, ses missions, ses compétences requises, ainsi que les formations et les débouchés professionnels qui y sont associés.

Qu’est-ce qu’un accompagnant scolaire ?

L’accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH) est un métier essentiel dans le système éducatif. Les AESH sont des professionnels chargés d’accompagner les élèves en situation de handicap tout au long de leur parcours scolaire. Leur rôle est de faciliter l’inclusion de ces élèves dans le milieu scolaire en leur apportant un soutien personnalisé et adapté à leurs besoins spécifiques.

Les AESH travaillent en étroite collaboration avec les enseignants et les autres professionnels de l’éducation pour mettre en place des projets pédagogiques individualisés (PPI) et des adaptations nécessaires pour répondre aux besoins des élèves en situation de handicap. Ils peuvent intervenir dans différents contextes, comme les classes ordinaires, les classes spécialisées, les établissements médico-sociaux et parfois à domicile. Il peut accompagner les élèves en situation de handicap à titre individuel (AESH – i), mutualisé (AESH – m) ou collectif (AESH – co).

Le métier d’accompagnant scolaire est très varié et peut inclure un large éventail de tâches en fonction des besoins de chaque élève. Les AESH peuvent aider les élèves à communiquer, à se déplacer, à gérer leurs comportements, à acquérir des compétences académiques et sociales, à organiser leur travail, à utiliser du matériel spécifique, etc. Ils doivent également être en mesure de fournir un soutien émotionnel aux élèves, les encourager et les aider à développer leur estime de soi.

Les AESH doivent faire preuve de patience, de créativité et d’une grande capacité d’adaptation pour travailler efficacement avec les élèves en situation de handicap. Ils doivent également avoir une bonne communication avec les parents et les autres professionnels impliqués dans l’accompagnement de l’élève.

Quelles sont les qualités d’un accompagnant scolaire ?

Être accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH) nécessite de nombreuses compétences et qualités. Les AESH sont des professionnels de l’éducation qui travaillent en collaboration avec les enseignants et le personnel scolaire pour aider les élèves ayant des besoins éducatifs particuliers à réussir leur parcours scolaire.

Tout d’abord, l’empathie est une qualité essentielle pour un accompagnant scolaire. Il est important d’être capable de se mettre à la place de l’élève et de comprendre ses difficultés. En faisant preuve d’empathie, ce professionnel peut mieux aider l’élève à surmonter ses obstacles et à progresser.

Les élèves en situation de handicap peuvent parfois avoir besoin de plus de temps pour comprendre et assimiler les concepts. Ainsi, un bon accompagnant doit être patient et ne pas se décourager face aux défis rencontrés. Il doit être prêt à répéter les instructions plusieurs fois et à adapter son approche pédagogique selon les besoins de l’élève.

De plus, chaque élève est unique et a des besoins différents. Donc, un bon AESH doit être capable de s’adapter aux besoins spécifiques de chaque élève. Il doit également être capable de s’adapter à différents environnements de travail, car il peut être amené à travailler avec différents enseignants et dans différentes salles de classe.

Ensuite, l’accompagnement d’un élève en situation de handicap nécessite une grande rigueur. L’accompagnant scolaire doit être capable de suivre un plan d’accompagnement personnalisé et de travailler en étroite collaboration avec l’enseignant pour s’assurer que l’élève progresse dans les meilleures conditions.

Enfin, la communication est une compétence clé pour un AESH. Il doit être capable de communiquer efficacement avec l’élève, l’enseignant et les parents pour s’assurer que tout le monde est sur la même page en ce qui concerne les besoins de l’élève et les objectifs à atteindre.

Comment devenir accompagnant des élèves en situation de handicap ?

Devenir accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH) est une profession qui demande avant tout une grande motivation et un réel intérêt pour l’accompagnement des personnes en situation de handicap. Pour devenir AESH, il est nécessaire de disposer d’une formation adéquate !

Pour les personnes ayant en poche un CAP Petite Enfance et étant à la recherche d’une reconversion professionnelle et d’une dose de challenge, ce métier est sans doute fait pour vous. Mais pour cela, il est important de se former. Posséder une expérience en tant qu’auxiliaire de vie dans le domaine scolaire est également fortement apprécié.

Il faut savoir, que les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) sont des professionnels sous contrat de droit public qui sont sélectionnés en fonction de leurs qualifications.

Ils peuvent être choisis parmi les candidats qui ont un diplôme professionnel dans le domaine de l’aide à la personne, comme :

  • Le Diplôme d’Etat d’Accompagnement Éducatif et Social (DEAES),
  • Le Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS),
  • Le Diplôme d’Etat d’Aide Médico-Psychologique (DEAMP),
  • Un certificat d’aptitude aux fonctions d’aide à domicile.

Ils peuvent être également choisi parmi ceux ayant une expérience professionnelle d’au moins neuf mois dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap. Mais aussi des élèves en situation de handicap ou des étudiants en situation de handicap.

Enfin, les candidats ayant un titre ou diplôme de niveau bac sont également éligibles pour le recrutement.

Une fois recrutés, les AESH sont tenus de suivre une formation de 60 heures. Le recrutement des accompagnants est organisé par les rectorats des académies.

Quels sont le salaire et les primes d’un accompagnant scolaire ?

Bien que les AESH ne soient pas considérés comme des fonctionnaires, ils sont recrutés sous contrat de droit public. Leur rémunération s’effectue en suivant une grille officielle similaire à celle des fonctionnaires.

Cette grille est composée de 8 échelons, chacun correspondant à un indice de rémunération. Pour un temps plein, la rémunération mensuelle d’un AESH varie de 1 520 € brut (environ 1 240 € net) au 1er échelon à 1 700 € brut (environ 1 390 € net) au 8ème échelon.

En qualité d’agent contractuel de la fonction publique, un accompagnant bénéficie d’un certain nombre de primes et d’indemnités :

L’Indemnité de Résidence (IR)

Cette dernière est octroyée en fonction de la zone géographique où se trouve la commune où l’accompagnant exerce son activité. Le territoire français est divisé en trois zones, chacune attribuant un pourcentage spécifique de la rémunération de base :

  • La Zone 1 offre un taux de 3%
  • La Zone 2 offre un taux de 1%
  • La Zone 3 offre un taux de 0%.

Le Supplément Familial de Traitement (SFT)

Le montant de la prestation est évalué selon le nombre d’enfants dont l’agent a la charge.

Si l’agent a un enfant à charge, il recevra 2,29€ brut par mois. Pour deux enfants à charge, la prestation s’élève à 10,67€ brut, plus 3% du revenu de base brut. Pour trois enfants, le montant est de 15,24€ brut, plus 8% du revenu de base brut.

Puis, pour chaque enfant supplémentaire, la prestation augmente de 4,57€ brut, plus 6% du revenu de base brut.

L’Indemnité pour Frais de Transport des Personnes (IFTP)

Cette mesure donne droit à un remboursement des frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail. L’employeur assume une partie du coût des abonnements aux transports en commun, à hauteur de la moitié de leur prix.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Les perspectives d’évolution professionnelle au sein du même corps de métier pour les AESH sont très limitées. La progression vers un échelon supérieur n’est pas automatique et est examinée à chaque renouvellement de contrat, qui intervient tous les trois ans pour les agents en CDD.

Même en atteignant les échelons les plus élevés, il n’y a pas de postes d’encadrement ou de responsabilité disponibles. Pour progresser dans leur carrière, les AESH doivent envisager d’autres métiers dans le domaine social et éducatif, comme éducateur spécialisé, moniteur éducateur ou éducateur de jeunes enfants. Ces métiers vont être mieux rémunérés, mais l’accompagnant devra tout de même compléter sa formation pour pouvoir les exercer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *