Logo CEF
Cef learning
Demande de documentation

Recevez une brochure gratuite et sans engagement !

1Quelle formation vous intéresse ?
2Pour qui est cette brochure ?
3Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4Comment vous joindre ?

Le blog du Centre Européen de Formation
Être Auxiliaire de vie autonome
Publié le 11 juillet 2023, par Simon

Devenir Auxiliaire de vie Indépendante

Le métier d’auxiliaire de vie indépendante s’exerce directement chez les patients, à leur domicile. Les auxiliaires de vie à domicile font souvent partie d’une structure qui gère leur emploi du temps, ou encore leur salaire. Il est cependant possible d’être 100% autonome en devenant indépendante.

 

Quel est le rôle d’une auxiliaire de vie à domicile ?

Le rôle d’une auxiliaire de vie à domicile est essentiel pour assurer le bien-être et la qualité de vie des personnes dépendantes ou fragilisées qui souhaitent continuer à vivre chez elles. Cet accompagnement professionnel permet aux individus de conserver leur autonomie tout en recevant l’aide nécessaire pour effectuer les tâches quotidiennes.

L’une des principales responsabilités d’une auxiliaire de vie à domicile est d’assister les personnes dans les activités de la vie quotidienne. Cela peut inclure l’aide à la toilette, l’habillage, l’alimentation et la mobilité. Elle peut également être chargée d’administrer des médicaments, de surveiller l’état de santé général de la personne et de l’accompagner à ses rendez-vous médicaux.

En plus des soins physiques, une auxiliaire de vie à domicile joue également un rôle crucial sur le plan émotionnel. Elle doit être à l’écoute de ses patients, leur apporter du soutien et favoriser une relation de confiance. Elle peut les accompagner dans leurs activités sociales, stimuler leur mémoire et leur cognition, et les aider à maintenir des liens sociaux.

Une autre dimension importante de ce rôle est d’assurer un environnement propre et sécurisé pour la personne aidée. Cela implique de réaliser des tâches ménagères comme le nettoyage, la préparation des repas et la gestion des courses. En veillant à ce que le domicile soit bien entretenu, l’auxiliaire de vie contribue au bien-être et au confort de la personne tout en garantissant un cadre de vie sain.

Enfin, une auxiliaire de vie à domicile peut également apporter un soutien administratif. Cela peut inclure l’aide à la gestion des documents administratifs, des rendez-vous et des démarches administratives liées à la santé ou aux services sociaux.

Les avantages à travailler comme auxiliaire de vie indépendante

Travailler comme auxiliaire de vie indépendant(e) possède de nombreux avantages. Les horaires et la flexibilité de l’emploi du temps sont par exemple une raison de changer son statut de salarié.

Cela peut parfois l’amener à travailler sur des créneaux différents des créneaux habituels proposés par une entreprise. Par exemple, elle pourra travailler une journée complète chez un client, ou encore n’y passer que 15 minutes. L’auxiliaire de vie indépendante est responsable de la gestion de son emploi du temps.

La seconde raison du changement de statut est le choix des clients. Il est possible pour une auxiliaire de vie indépendant(e) de favoriser un patient qu’elle apprécie, en acceptant de travailler davantage chez lui. Il est possible de refuser des clients, pour une raison légitime. Cela est également possible en tant que salarié, mais le processus est un peu plus long.

Enfin, le salaire est un avantage non-négligeable. Il n’y a pas d’intermédiaire entre l’auxiliaire de vie et ses clients, ce qui lui permet de toucher un salaire plus élevé. Dans un organisme public ou privé, la somme dépensée par le client est répartie dans toute l’organisation.

Obtenir le statut d’auxiliaire de vie indépendante

Pour travailler en tant qu’auxiliaire de vie, vous devez posséder le titre RNCP de niveau 3 d’Assistant de Vie Aux Familles. Le DEAES est un autre diplôme qu’il est possible de passer après l’obtention du titre RNCP. Ce diplôme permet de mettre en valeur votre expérience et de faire évoluer votre poste. Ces deux diplômes font partie de la formation d’auxiliaire de vie dispensé par le Centre Européen de Formation.

Pour exercer en tant qu’auxiliaire de vie indépendante, il faut obtenir un agrément qualité de la préfecture. Pour l’obtenir, il faut être en mesure de fournir des statistiques d’activités mensuelles et annuelles.
Les services proposés doivent être approuvés par la préfecture. Une fois l’agrément obtenu, il est possible d’exercer le métier d’auxiliaire de vie indépendant(e) dans la zone géographique de la préfecture.
En cas de déménagement, il faudra demander un agrément dans une autre préfecture. Pour appréhender complètement la démarche, contactez directement l’organisme en question.

Les qualités indispensables pour s’établir comme auxiliaire de vie indépendante.

Lorsque l’on choisit de se lancer dans une carrière d’auxiliaire de vie indépendante, il est essentiel de posséder certaines qualités qui seront déterminantes pour réussir dans ce domaine. En tant qu’auxiliaire de vie, vous serez amenée à travailler auprès de personnes vulnérables, comme les personnes âgées, les personnes handicapées ou les personnes atteintes de maladies chroniques. Alors, voici quelques qualités indispensables pour s’établir avec succès comme auxiliaire de vie indépendante.

Tout d’abord, l’empathie est une qualité primordiale pour une auxiliaire de vie indépendante. Il est essentiel de pouvoir comprendre et ressentir les émotions et les besoins de vos bénéficiaires.

Ensuite, travailler avec des personnes vulnérables demande de la patience. Certaines tâches peuvent prendre plus de temps, et il est important d’être capable de faire preuve de calme et de compréhension face aux difficultés rencontrées par vos bénéficiaires. La patience vous permettra d’établir une relation de qualité, basée sur la bienveillance et le respect mutuel.

De plus, en tant qu’auxiliaire de vie indépendante, vous pourrez effectuer différentes tâches, comme l’aide à la toilette, la préparation des repas, l’accompagnement aux rendez-vous médicaux, etc. Un bon sens de l’organisation vous permettra de gérer efficacement votre emploi du temps, de vous assurer que toutes les tâches sont accomplies et de répondre aux besoins spécifiques de chaque bénéficiaire.

Enfin, chaque personne est unique et aura des besoins et des attentes différents. Il est donc essentiel de pouvoir s’adapter à chaque situation et de faire preuve de flexibilité. En tant qu’auxiliaire de vie indépendante, vous devrez être prête à faire face à des situations imprévues et à ajuster vos méthodes de travail en fonction des besoins spécifiques de chaque bénéficiaire.

Trouver des clients

L’une des étapes cruciales pour devenir auxiliaire de vie indépendante est d’avoir un carnet de clients. Il existe plusieurs manières d’enrichir son carnet de contacts. Avec de l’expérience en tant qu’auxiliaire de vie, il est possible de travailler avec d’anciens clients. Certains font le choix de travailler directement avec l’auxiliaire de vie lorsqu’elle devient indépendant(e). Cela ne pose pas de problème avec la prise en charge par l’assurance, du moment que l’auxiliaire de vie dispose de son agrément.

Pour trouver des clients alors que l’on n’a pas d’expérience, le bouche-à-oreille est l’un des meilleurs moyens de trouver des clients. Prospecter dans des commerces de proximité est un bon point de départ. Laisser une annonce ou un contact dans un lieu public peut vous apporter une visibilité locale. Une fois que vous aurez quelques clients, le bouche-à-oreille se développera autour de vous.

Enfin, il existe des agences ou carnets de contacts qui recensent des auxiliaires de vie indépendantes. Attention cependant aux habitudes des clients. Certaines personnes âgées ou ayant un handicap ne seront pas forcément réceptives à ces répertoires.

Le tarif des auxiliaires de vie indépendantes

Donner un tarif à ses clients est très important. Il faut prendre en compte plusieurs facteurs comme le prix des prestations des autres auxiliaires de vie, le niveau d’expertise ou encore la région dans laquelle vous exercez. Pour créer une facture et fixer un prix, il faut également prendre en compte le matériel qui sera nécessaire à la prestation. L’essence, les masques, les gants ou les produits utilisés ont un coût qui se répercutera sur les factures.

Une auxiliaire de vie débutante pourra donc appliquer des tarifs entre 17 et 22€ de l’heure. Le tarif peut augmenter jusqu’à environ 30€ de l’heure. Suivre une formation d’auxiliaire de vie est une plus-value qui aura un effet positif sur votre salaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *