Le concours de Sous-Officier de Gendarmerie

Choisir le métier de Sous-Officier de Gendarmerie c’est décider de se mettre au service de la France et des Français.

Le concours de sous-officier de gendarmerie

LES PRÉREQUIS AU CONCOURS

Le concours de Sous-Officier de Gendarmerie est un concours de catégorie B de la fonction publique d’État
Voici les prérequis pour vous présenter au concours externe de sous-officier de gendarmerie  :

Concours externe

  • Être de nationalité Française,
  • Être âgé de 18 ans minimum et de moins de 35 ans au 1er janvier de l’année du concours,
  • Être titulaire du baccalauréat (ou équivalent),
  • Être recensé et avoir accompli la Journée
    Défense et Citoyenneté,
  • Avoir une bonne acuité visuelle et être physiquement apte.
  • Ne pas vous être inscrit plus de 3 fois à ce concours.

Concours interne

  • Être expérimenté d’un an de service si vous êtes adjoint volontaire (GAV), au 1er janvier de l’année du concours.
  • Être expérimenté d’un an de service si vous êtes adjoint de sécurité (ADS), au 1er janvier de l’année du concours.
  • Être expérimenté de 4 années en tant que militaire des autres armées, au 1er janvier de l’année du concours.
  • Être réserviste de la gendarmerie nationale.

LES ÉPREUVES DU CONCOURS DE SOUS-OFFICIER DE GENDARMERIE

LES ÉPREUVES D’ADMISSIBILITÉ

L’épreuve de composition

Elle a pour but d’évaluer les qualités rédactionnelles des candidats. L’épreuve nécessite une bonne culture générale et de bonnes aptitudes à exposer son point de vue par une argumentation pertinente. Une attention particulière sera portée sur l’organisation du devoir (introduction, développement, conclusion) et sur la maîtrise de la langue (orthographe, style).

L’évaluation de votre aptitude professionnelle

Il s’agit d’un QCM portant sur des ensembles logiques ou des suites à résoudre, permettant d’apprécier le potentiel intellectuel des candidats et plus particulièrement leur capacité de compréhension et d’adaptation juste et rapide à une situation.

L’épreuve de langue étrangère

Elle se présente sous forme d’un QCM portant sur le vocabulaire, la grammaire et la syntaxe d’une des langues suivantes : allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien, portugais.

LES ÉPREUVES D’ADMISSION

L’entretien auprès d’un psychologue et inventaire de personnalité

Ils permettent de dresser le profil psychologique du candidat avec des questions du type : « Parmi les quatre propositions suivantes, laquelle vous correspond le mieux? Et laquelle vous correspond le moins? ».

L’entretien avec le jury

Cette épreuve orale permet de vérifier que la culture générale du candidat, sa motivation, sa personnalité, ses capacités de raisonnement et d’expression, son équilibre émotionnel et sa vivacité d’esprit sont compatibles avec l’exercice de ses fonctions dans la gendarmerie.

L’épreuve physique de gendarmerie

Il s’agit d’une épreuve en circuit comportant trois ateliers :

  • Parcours d’obstacles (chronométré),
  • Simulation d’un combat (chronométrée),
  • Transport de poids (non chronométré).

Les débouchés après le concours de sous-officier de gendarmerie

La première affectation en unité est choisie par les élèves en fonction du classement de chacun. Les places offertes permettent de choisir parmi la Direction générale de la Gendarmerie nationale, une brigade de gendarmerie départementale, un escadron de gendarmerie mobile ou une compagnie d’infanterie de la garde républicaine.

Les gendarmes ayant des compétences particulières reconnues pendant la formation initiale pourront être affectés directement à une unité : motocycliste, cavalier, musicien, secouriste en montagne, pilote ou mécanicien d’hélicoptère. Par la suite, vous pouvez gravir les échelons et passer les différents grades pour préparer les concours internes (ex : officier de gendarmerie).

concours de sous-officier de gendarmerie

Quelle formation pour devenir sous-officier de gendarmerie ?

Pour devenir sous-officier de gendarmerie, il est obligatoire de passer et de réussir le concours d’entrée en école de Gendarmerie. Selon le poste que vous visez, ce concours peut être de catégorie B ou de catégorie C. Afin de mettre toutes les chances de votre côté avant de passer le concours, il est vivement conseillé de bien vous préparer. Une fois le concours obtenu, les élèves gendarmes intégreront une école de gendarmerie, afin d’y suivre une formation rémunérée d’une durée d’environ 12 mois. 

La formation gendarme du Centre Européen de Formation vous permet de vous préparer aussi bien de manière théorique que physique, aux différentes épreuves du concours.

Philippe B – Ancien chef de groupe tactique du GIGN

Ancien gendarme et membre d’intervention du GIGN pendant plus de 15 ans, Philippe B a décidé
de parrainer le Centre Européen de Formation pour ses préparations aux concours de la gendarmerie,
de la police, des douanes et de l’administration pénitentiaire.

Grâce à ses 15 ans d’expérience au sein du GIGN, il a participé à l’élaboration d’un  programme sportif, à la hauteur des exigences de ces institutions.

Le métier de sous-officier de gendarmerie

Aujourd’hui, 4 Français sur 5 déclarent se sentir en insécurité. Ce sentiment provient autant de la menace terroriste que des incivilités quotidiennes. Les recrutements dans la gendarmerie se font donc très régulièrement. En moyenne, 5 000 Sous-Officiers sont recrutés tous les ans

Le sous-officier de gendarmerie représente l’autorité de l’État. Il a pour missions de :

  • Porter assistance aux personnes,
  • Assurer la sécurité des personnes et des biens,
  • Maintenir l’ordre,
  • Assurer la tranquillité publique,
  • Participer à la défense de la nation (à l’intérieur ou à l’extérieur du territoire).
concours de sous-officier de gendarmerie

Les qualités pour devenir sous-officier de gendarmerie

Le Sous-Officier de Gendarmerie a pour vocation de protéger et servir son pays et ses concitoyens. Il doit donc être doté des qualités suivantes :

  • Avoir le sens de l’honneur et de l’éthique,
  • Être réactif et disponible,
  • Faire preuve de sang-froid,
  • Être rigoureux, organisé et discipliné,
  • Respecter le « principe de neutralité »,
  • Être solidaire,
  • Avoir l’esprit d’équipe.

Le salaire d'un sous-officier de gendarmerie

En début de carrière, vous gagnerez entre 1 500 et 2 300 € brut. Grâce à votre statut, vous bénéficiez également de nombreux avantages (logement de fonction en caserne, affiliation au régime de la sécurité sociale militaire, 75 % de remise sur vos trajets SNCF).

Ecole certifiée OPQF pour ses activités FPC

Ecole soumise au contrôle pédagogique de l’Etat

Ecole privée d’enseignement à distance déclarée auprès du rectorat de Lille.

Ecole conforme au décret qualité et référencée par DataDock.

WidgetAvisVerifies
Recevez une brochure GRATUITE et SANS ENGAGEMENT !
1 Quel domaine vous intéresse ?
2 Dites-nous-en un peu plus sur vous
3 Sur quel email allons-nous vous envoyer votre doc ?
4 Indiquez-nous votre numéro de téléphone